Getty Images

Parker et Aulas peuvent sourire : le mariage entre l'ASVEL et l'OL est officiel

Parker et Aulas peuvent sourire : le mariage entre l'ASVEL et l'OL est officiel

Le 22/06/2019 à 12:53Mis à jour Le 22/06/2019 à 14:19

JEEP ELITE - Lors d'une conférence de presse tenue samedi, Tony Parker, président de l'ASVEL, et Jean-Michel Aulas, patron de l'OL, ont officialisé la prise de participation du club de foot au sein de l'écurie de basket. Dans le sens inverse, le club olympien bénéficiera de "l'image internationale" du basketteur fraîchement retraité.

Un échange de bons procédés. Et bien plus encore. Samedi, lors d'une conférence de presse donnée à l'Astroballe, Jean-Michel Aulas et Tony Parker ont officialisé leur union, et plus globalement le mariage de leur club respectif. Les deux présidents ont en effet annoncé la prise de participation minoritaire de l'OL au sein des entités masculine et féminine de l'ASVEL. A hauteur de 3,5 millions d'euros chez les hommes (soit 25%) et de de 300 000 euros chez les femmes (soit 10%). Ainsi, l'OL sera représenté dans les organes de gouvernance de l'ASVEL. Dans l'autre sens, un "accord stratégique" a été conclu. Il "permettra à l'Olympique Lyonnais de bénéficier de l'image internationale et de la notoriété de Tony Parker, notamment aux USA et en Chine".

Pour l'ASVEL, un budget en hausse avant l'Euroligue

Vingt ans après avoir revendu ses parts dans le cadre d'une première cohabitation, l'OL fait donc son retour dans le capital de l'ASVEL. Le club de Villeurbanne va voir son budget augmenter la saison prochaine, au moment de retrouver l'Euroligue, quatre ans après sa dernière participation. "Si, en 2014 quand je suis arrivé, on m’avait dit que le club serait en Euroligue, que les filles seraient championnes de France et qu’on s’associerait avec l’OL, je ne l’aurais pas cru. On signe le plus gros deal de l’histoire du basket français, s'est réjoui Parker devant la presse. Je suis fier d’être associé avec l’OL. C’est une journée historique pour le club et ce n’est que le début, nous allons vivre des grands moments ensemble".

Pour l'OL, un ambassadeur de choix

Jean-Michel Aulas aussi avait de quoi se féliciter de ce deal. Le patron des Gones en a plus conscience que quiconque, le développement de son club aux Etats-Unis et en Chine est un enjeu majeur, notamment d'un point de vue financier et marketing. "C’est un moment exceptionnel avec un homme et un sportif exceptionnel. C’est un moment qui est tourné vers l’avenir. Tony a l’ambition nationale et européenne avec une vision internationale, a-t-il d'abord lancé. Tony a une dimension sportive et charismatique unique". Une dimension dont le club rhodanien compte bien se servir.

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL

Jean-Michel Aulas, le président de l'OLAFP

Un projet d'Aréna "full entertainment"

En parallèle, le président des Gones a également évoqué son projet de création de nouvelle salle de spectacle. Une aréna qui "permettra d’accueillir des concerts (de 15 à 16 000 personnes), des événements sportifs (12 000 personnes) et des séminaires de grande ampleur (3 000 personnes)". Une salle dont l'ASVEL pourra profiter lors de certaines affiches de prestige d'Euroligue lorsqu'elle sera opérationnelle. La mise en exploitation est prévue pour 2023-2024 et l'OL en sera propriétaire à 100%, se chargeant également de l'exploitation.

Vidéo - Parker : "Le plus gros deal de l'histoire du basket français"

01:55
Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0