Getty Images

Même LeBron James n’a pas su calmer des Nets bouillants

Même LeBron James n’a pas su calmer des Nets bouillants

Le 19/12/2018 à 08:13

NBA – Brooklyn est l’une des équipes en forme en ce moment. Les New-yorkais ont décroché leur sixième victoire de suite en battant les Los Angeles Lakers cette nuit (115-110) malgré 36 points et 13 rebonds de LeBron James.

Le match : Les Nets enchaînent un sixième succès de suite

LeBron James tenait à se racheter après sa toute petite prestation contre les Wizards. Seulement 13 points au match précédent et déjà une défaite pour ses Lakers. Alors le quadruple MVP a sorti le grand jeu : 36 points, 13 sur 23 aux tirs, 13 rebonds et 8 passes décisives. Le genre de statistiques qu’il poste dans les grands rendez-vous quand il veut faire gagner les siens. Et pourtant, ça n’a pas suffit. Un peu à l’image du terrible contre que lui a infligé le jeune Jarrett Allen, James a pris un stop. Les Nets l’ont emporté sur leur parquet (115-110).

Ce n’est pourtant pas si surprenant vu le niveau actuel de la formation new-yorkaise. Elle a décroché sa sixième victoire de rang cette nuit. Cela faisait presque quatre ans que la franchise voisine des Knicks n’avait pas gagné autant de matches d’affilée. C’est donc devant une salle pleine à craquer que D’Angelo Russell et les siens ont encore une fois fait vibrer leurs supporters. Le jeune meneur, ancien joueur des Lakers, était le grand artisan de la victoire de son équipe. Il a inscrit 22 points et délivré 13 passes décisives. Une nouvelle prestation convaincante pour celui qui culmine à 19 pts et 9 pds (48% aux tirs et 43% à trois-points) lors des six rencontres remportées par les Nets. Joe Harris (19 pts) et Spencer Dinwiddie (18) l’ont parfaitement épaulé contre les Californiens.

D’Angelo Russell

D’Angelo RussellGetty Images

Brooklyn a été au contrôle quasiment tout du long même si c’est surtout après un 12-0 passé dans le troisième quart temps que les Nets ont creusé l’écart (79-57). Ils comptaient encore treize points d’avance à sept minutes de la sirène finale quand Lonzo Ball (23 pts) et Kyle Kuzma (22) ont chacun inscrit un panier primé. LeBron James a enchaîné avec quatre points de suite et les Lakers sont alors revenus à trois petits points (100-97). Mais contrairement à de nombreux matches cette saison, les Angelenos n’ont pas su reprendre les devants. Les Nets se sont maintenus au contrôle grâce à Russell et Dinwiddie. Pour finalement l’emporter. Avec ce nouveau succès, la franchise de la grosse pomme recolle à la dixième place de la Conférence Est.

L’équipe : Denver, un début de saison historique

Les Nuggets n’avaient jamais été aussi forts après 30 matches depuis la saison 1977. La dernière fois qu’ils avaient occupé seuls la première place à l’Ouest remonte d’ailleurs à la même année. Car Denver caracole bien en tête du classement après sa nouvelle victoire contre Dallas (128-118), la vingt-et-unième de la saison. Un succès décroché notamment grâce à Nikola Jokic (32 pts, 16 rbds) et Jamal Murray (22 pts, 7 rbds, 15 pds). Et ce malgré les belles performances de Luka Doncic (23 pts, 12 pds) et d’Harrison Barnes (30 pts).

" Jamal Murray helps the @nuggets top Dallas at home with 22 PTS, a career-high 15 AST, and 7 REB! #MileHighBasketball pic.twitter.com/ly7TfTVrzv — NBA (@NBA) December 19, 2018"

La franchise du Colorado est privée de plusieurs joueurs majeurs comme Paul Millsap, Will Barton ou Gary Harris. La recrue Isaiah Thomas n’a toujours pas fait ses débuts. Le rookie prometteur Michael Porter Jr non plus. Et pourtant, les hommes de Mike Malone trouvent toujours un moyen de gagner. Parfois c’est en défendant dur (13 matches avec moins de 100 points encaissés, personne n’a fait mieux en NBA cette saison). Parfois, c’est en scorant un paquet de pions comme ce fut le cas cette nuit.

Le joueur : John Collins, star en devenir

Son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose. Parce que John Collins est finalement assez peu exposé depuis son arrivée en NBA. Il a été drafté en 19ème position en juin 2017. Il a fait une bonne saison rookie tout en passant sous les radars. Et il cartonne depuis qu’il a repris la compétition avec Atlanta. Sauf que les Hawks ne font pas rêver. Mais ça n’empêche pas l’intérieur explosif d’être un jeune talent à surveiller de près. Il a encore été excellent cette nuit. Il a même mené son équipe à la victoire, ce qui est assez rare. Les Hawks ont donc battu les Wizards (118-110) sous l’impulsion de leur nouvelle star, auteur de 20 points et 13 rebonds. Un nouveau double-double pour cet Amar’e Stoudemire revisité. Long et athlétique, le joueur de 21 ans a compilé 18,6 points et 9,5 rebonds en seulement 29 minutes sur les 15 matches qu’il a disputés cette saison. Prometteur.

Le panier : Larry Nance Jr offre la victoire aux Cavaliers

Cleveland a mis fin à la série de sept succès consécutifs d’Indiana cette nuit (victoire 92-91). Un succès arraché à l’ultime seconde sur un dernier panier de Larry Nance Jr (15 pts). Le jeune intérieur des Cavaliers a capté son seizième rebond de la partie pour claquer la balle dans le cercle à la sirène !

" LARRY NANCE JR. TIP-IN BUZZER BEATER!!! @CAVS WIN! pic.twitter.com/IFz9HcwtRd — FOX Sports Ohio (@FOXSportsOH) December 19, 2018"
Larry Nance Jr.

Larry Nance Jr.Eurosport

Tous les scores

Pacers – Cavaliers : 91-92
Nets – Lakers : 115-110
Hawks – Wizards : 118-110
Nuggets – Mavericks : 126-118

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0