CEUX QUI ONT ETE A LA HAUTEUR :
Florent Pietrus (9,7 points et 6,6 rebonds en 27 min) :
L'une des rares satisfactions de l'équipe de France ! Florent Pietrus a été le meilleur Bleu au Japon. Besogneux en défense, appliqué au rebond, l'ailier fort de Malaga n'a rien à se reprocher. Sauf peut-être son manque de réussite aux lancers-francs de temps en temps. Il sait ce qu'il doit travailler avant de reprendre la saison en Espagne...
Mondial 2006
Parker: "Encore un écart"
14/09/2006 À 06:15
Frédéric Weis (7 pts et 6,1 rebonds en 23 min) :
"Fredzilla" n'a pas grand chose à regretter. Le plus grand joueur de l'équipe de France a fait le métier durant deux semaines. Souvent pénalisé par des fautes rapides, il n'a pas pu donner tout ce qu'il avait sous sa (grande) chaussure. Auteur de quatre matches à 9 points ou plus, le pivot de Bilbao a brillé au Japon, sauf sur la ligne des lancer-francs : 26% !
Aymeric Jeanneau (6,3 pts en 21 min) :
Il avait la lourde tache de succéder à Tony Parker au poste de meneur dans le cinq majeur tricolore. La nouvelle recrue de l'ASVEL a parfaitement rempli sa tache. Seule ombre au tableau, sa blessure au nez contre la Grèce qui l'a privé des deux matches de classement. L'ancien Strasbourgeois a clairement marqué des points pour l'avenir.
CEUX QUI ONT TENU LEUR RANG :
Joseph Gomis (6 pts en 14 minutes) :
Très peu utilisé lors des matches de poule, il a apporté sa percussion en phase finale. Auteur de 17 points face à l'Allemagne, lors du premier match de classement, il a rendu service en prenant la mène lors des deux dernières rencontres des Bleus après la fracture au nez de Jeanneau.
Mamoutou Diarra (4 pts en 11 min) :
Arrivé au Japon trois jours après tout le monde, suite à l'annonce du forfait définitif de Tony Parker, le Chalonnais a réussi son entrée avec neuf points et trois rebonds contre le Nigéria. Il s'est ensuite légèrement endormi mais n'a pas eu non plus un temps de jeu très favorable. Meilleur pourcentage à 3 points dans le clan tricolore (39%).
Ronny Turiaf (3,8 pts et 3,5 rebonds en 12 min) :
Annoncé comme la deuxième rotation au poste de pivot, le Laker de Los Angeles n'aura finalement que grignoté quelques minutes tout au long de ce Mondial. Souffrant de maux d'estomac au début de l'épreuve, l'ancien élève de Gonzaga s'est montré un peu plus en fin de tournoi, en battant notamment son record de points en carrière sous le maillot bleu (15 points et 6 rebonds) contre l'Allemagne.
CEUX QUI ONT DEÇU :
Mickaël Pietrus (5,4 pts en 19 min) :
LA déception de ce Mondial japonais. Jamais dans le rythme. Hyper maladroit. L'ailier des Golden State Warriors n'a pas brillé au Japon et a même avoué une certaine frustration au début de l'épreuve. Le Français n'a tourné qu'à cinq points de moyenne avec un pourcentage catastrophique, sous les 25%. Inadmissible pour un joueur dont le talent n'est plus à prouver.
Boris Diaw-Riffiod (11,9 pts et 6 rebonds en 32 min) :
Après le forfait de Tony Parker, le nouveau capitaine des Bleus avait vu ses responsabilités grandir considérablement. Boris Diaw n'a pourtant pas été à la hauteur de l'évènement. Le joueur des Phoenix Suns n'a jamais pesé dans les moments importants. Sauf peut-être contre la Serbie (20 points), lors du premier tour. En quart de finale, il s'est montré très discret (9 points). Trop pour espérer rallier les demi-finales. Où est passé le Boris Diaw qui enchainait les triple-doubles en NBA cette saison ? Visiblement, il n'était pas au Japon...
Laurent Foirest (3,7 pts en 12 minutes) :
Le néo-Villeurbannais n'a pas été plus en réussite que son ancien coéquipier à Pau-Orthez. Foirest aura même dû attendre sa 16e tentative pour rentrer son premier tir primé du Mondial (2/22 en tout !), lors de la victoire contre le Venezuela. Peu utilisé par Claude Bergeaud, Foirest a disputé sa dernière compétition internationale au Japon en terminant tout de même sur une bonne note : 10 points en 13 minutes contre la Turquie. Au revoir "Lolo" !
Mickaël Gelabale (8,7 pts et 4,5 rebonds en 24 min) :
L'Euro 2005 en Suède avait marqué son éclosion. Le Mondial 2006 au Japon restera une frustration pour l'ancien joueur de Cholet et du Real Madrid. Appliqué face à l'Argentine (11 points) et l'Angola, timide contre la Serbie (3) et le modeste Liban (9), Gelabale n'a jamais été en mesure de sortir du lot tricolore.
Yannick Bokolo (4,3 pts en 13 min) :
Très convaincant en début de Mondial, moins sur la fin. Après avoir inscrit 10 points face à l'Argentine, le jeune meneur du Mans (21 ans), plein de culot, s'est éteint au fil des matches. A surveillé en Euroligue cette saison.
Johan Petro (3,6 pts en 9 min) :
Pas grand chose à dire sur le nouveau coéquipier de Gelabale à Seattle. L'ancien Palois, qui a pris la dernière place à Cyril Julian dans l'effectif tricolore, a été le joueur le moins utilisé par Claude Bergeaud. Et s'est fait plus remarquer pour ses problèmes de sorties shopping que pour ses performances...
Mondial 2006
Gasol, la drôle de consécration
03/09/2006 À 18:15
Mondial 2006
L'Espagne sur le toit du monde
03/09/2006 À 13:00