Allsport

Quid de Miami ?

Quel avenir pour Miami ?
Par Eurosport

Le 01/05/2007 à 13:30Mis à jour

Après s'être fait corriger par Chicago au premier tour des playoffs (4-0), Miami se retrouve à un tournant de son histoire. Moins d'un an après son titre, le Heat a subi le poids des ans contre les Bulls et va passer un été sûrement mouvementé. Sa générat

"Notre règne de champion est terminé". Pat Riley, le coach de Miami, résume la situation un peu vite. Il utilise des raccourcis un peu faciles car on aura rarement vu un règne durer aussi peu de temps. Et surtout finir de telle manière. Dimanche, le tenant du titre s'est fait balayer par Chicago au premier tour des playoffs. Un sweep historique. On n'avait pas vu une telle correction reçue par un champion au premier tour depuis 1957 ! "C'est une des plus misérables expériences qui puissent se vivre", avoue Riley.

Incapables de lutter

Bien sûr, les blessures à répétition n'ont pas aidé à trouver la bonne dynamique. Entre l'épaule de Dwyane Wade, les genoux de Shaquille O'Neal et de Jason Williams ou encore la cheville de Kapono, les tenants du titre n'ont pas été gâtés. "Ça a été une année difficile pour toute le monde" , explique le Shaq. Pourtant, le mal semble plus profond qu'une simple histoire de blessure. Il semble que plusieurs joueurs du Heat, avec une bague en poche, ont déjà plus la tête à la retraite qu'au parquet. L'été dernier au retour des vacances la balance de l'infirmerie des Floridiens avait même failli exploser devant le surpoids de certains joueurs.

Et comme un symbole, ce sont les Bulls avec leur jeune garde qui ont renvoyé les Floridiens à leurs retraites. Pendant tout le premier tour, les Floridiens ont été dépassés par la vitesse de Luol Deng et de Ben Gordon. En fait, les O'Neal (34 ans), Mourning (36), Jones (35) ou encore Payton (38) ne semblent plus capables de faire jeu égal avec les jeunes pousses de la Ligue. Huit mois après avoir arraché le trophée des mains des Mavericks dans un reversement inédit (0-2 puis 4-2), les Floridiens semble même avoir pris un sacré coup de vieux. A tel point que cette débâcle sonne la fin d'une génération vieillissante.

Shaq, le symbole

Shaquille O'Neal est le symbole de cette dégringolade. Après avoir régné sur la NBA pendant des années, "Big Daddy" ne fait plus la loi comme avant. Bien sûr, ses moyennes restent honorables (17.3 pts et 7.5 rbds en 2006-07 et 18.8 pts et 8.5 rebds en playoffs) mais il ne domine plus comme avant. En défense surtout il ne peut plus faire autant d'effort qu'avant. "Il faut savoir l'accepter. J'ai perdu de la détente et la moitié de mon premier pas. C'est simplement l'âge", avoue le Shaq. Mais le plus inquiétant vient peut-être d'ailleurs : son association avec Wade ne semble plus marcher aussi bien qu'avant. En 15 matches, les deux stars du Heat n'ont ramené que 8 victoires en saison régulière avant de prendre un sweep en playoffs.

Ce constat fait, on peut se dire que l'été sera chaud en Floride. Bien sûr, O'Neal ne risque pas de partir en retraite mais plusieurs de ses amis trentenaires pourraient le devancer. On pense à Payton, Mourning ou Eddie Jones... D'autres pourraient aller voir ailleurs (Walker...). En clair, un grand chamboulement attend peut-être le Heat. Des départs qui vont soulager la masse salariale et peut-être amener des nouvelles stars pour un dernier coup d'éclat du Shaq... "La bonne chose aux Etats-Unis c'est que vous pouvez vous reprendre dès l'année prochaine", rêve déjà le pivot aux quatre bagues.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0