. CONFERENCE OUEST
DALLAS - SAN ANTONIO: 88-67
Dallas mène la série 2-1
D.Nowitzki (Dal): 20 points, 7 rebonds, 2 passesJ.Howard (Dal): 17 pts, 8 rebdsJ.Barea (Dal): 13 pts, 7 pdsT.Parker (SA): 12 pts, 4 rbds, 3 pdsF.Oberto (SA): 10 pts, 4 rbds T.Duncan (SA): 4 pts, 2 rbds
NBA
Le 1er tour des playoffs
29/04/2009 À 03:22
67 points. San Antonio n'avait jamais marqué aussi peu de points dans un match de play-offs. La feuille de statistiques de ses joueurs majeurs fait peur: 12 points pour Tony Parker, meilleur marqueur de l'équipe, 4 pour Tim Duncan. Le pivot a passé un quart d'heure sur le terrain, le temps de prendre deux malheureux rebonds, et le meneur de jeu français 21 minutes, le temps d'engranger trois passes décisives, soit autant que de pertes de balles...Les Spurs, complètement démantelés, perdaient déjà de 16 points à la mi-temps, stade du match qu'ils ont atteint avec seulement 30 points inscrits (!), avant d'encaisser un sévère 29 à 12 dans le troisième quart temps...
Il restait ainsi encore 8 minutes à jouer dans le 3e quart temps et 20 minutes dans le match quand l'entraîneur des Spurs Gregg Popovich a retiré tous ses titulaires du parquet pour les laisser reposer avant le match N.4, samedi."Il n'y a pas eu un seul moment dans ce match où j'ai vu que nous allions pouvoir revenir au score ", a indiqué Popovich. "Il nous faut jouer avec beaucoup plus d'énergie, c'est tout", a assuré Tony Parker tandis que Duncan a regretté "un match affreux" de sa part. Dallas s'est signalé par une prestation défensive haut de gamme, contenant San Antonio à 32% de réussite au shoot (dont 12% à 3 pints), avec un Duncan à 2 sur 9 et un Parker à 5 sur 14. Côté Mavericks, l'Allemand Dirk Nowitzki a inscrit 20 points et pris 7 rebonds après avoir retrouvé son adresse envolée dans les deux premiers matches (8 sur 12). "C'était un bel effort et une grande victoire mais ce n'est qu'un pas, a réagi l'entraîneur de Dallas Rick Carlisle. Le défi, c'est maintenant de garder le dessus samedi."
UTAH - LOS ANGELES: 88-86
Los Angeles mène la série 2-1
C.Boozer (Uta): 23 points, 22 rebondsD.Williams (Uta)): 13 pts, 9 5 rbds, 9 pdsR.Brewer (Uta): 12 pts, 7 rbds, 4 pds P.Gasol (LA): 20 pts, 9 rbdsK.Bryant (LA): 18 pts, 7 rbds, 6 pdsL.Odom (LA): 21 pts, 14 rbds
Utah ne veut pas mourir. Confrontés à un problème semble-t-il insoluble face aux Lakers, les joueurs de Salt Lake City ont apporté un début de réponse jeudi soir en remportant chez eux le troisième match de la série. Deron Williams, à la peine toute la soirée offensivement, ne s'est pas démonté à l'heure de prendre ses responsabilités. C'est lui qui a inscrit le panier de la victoire à deux secondes de la fin de la rencontre, alors que le score était de 86-86. Avant cela, Carlos Boozer avait tenu la baraque dessous avec 23 points et 22 rebonds. Après le panier de Williams, Kobe Bryant a eu le gain du match dans les mains mais sa tentative à trois points n'a pas trouvé la cible. Un dernier shoot en forme de symbole pour Kobe, très maladroit toute la soirée (5 sur 24).
________________________________________________________________________________________________
. CONFERENCE EST
CHICAGO - BOSTON: 86-107
Boston mène la série 2-1
B.Gordon (Chi): 15 points, 2 rebondsJ.Noah (Chi): 8 pts, 10 rbdsJ.Salmons (Chi): 14 pts, 4 rbdsR.Rondo (Bos): 20 pts, 11 rbds, 6 pds, 4 interceptionsP.Pierce (Bos): 24 pts, 1 rbd G.Davis (Bos): 14 pts, 9 rbds, 6 pds, 6 ints, 3 contres
Boston a joué en champion sur les bords du Lac Michigan pour ne laisser aucun espoir à Chicago. Les Bulls, devant leur public, ont perdu le bénéfice de la victoire acquise lors du premier match à Boston, qui leur avait permis de récupérer l'avantage du terrain. "Nous savons ce que nous valons. La manière dont nous avons joué ce soir est la manière dont nous voulons jouer", a confié Paul Pierce, leader offensif des Celtics dans ce troisième match de la série. En rentrant ses six premiers tirs du match, il a donné le ton. Mais il n'a pas été le seul à briller, à l'image d'un Rajon Rondo omniprésent ou d'un Glen Davis qui, l'espace d'une soirée, a presque fait oublier la blessure de Kevin Garnett en rendant une ligne de stats monstrueuse (voir ci-dessus). Résultat, il n'y a même pas eu de match: 11 points d'avance à la fin du premier quart-temps, et 22 à mi-chemin, l'affaire était déjà entendue. "Vu comment nous avons débuté la partie, il ne faut pas s'étonner du résultat ", regrette de son côté Ben Gordon, alors que Derrick Rose, promu rookie de la saison, a joué... comme un rookie (9 pts à 4 sur 14). Les Bulls ont pris la leçon. Sauront-ils la retenir?
NBA
Billups donne le tournis
23/04/2009 À 07:30
NBA
Bryant mécontent
21/02/2012 À 11:53