Les 18 997 spectateurs du Staples Center ont eu peur. Pendant quelques minutes, ils ont bien cru que leurs protégés allaient laisser l'avantage du terrain à Orlando avant de se rendre en Floride pour les trois prochains matches de la série. Sur une claquette manquée d'un rien par Courtney Lee, le Magic a d'ailleurs bien failli toucher le gros. Les deux équipes étaient alors à égalité 88 à 88 après une belle deuxième mi-temps et un contre de Turkoglu sur Kobe Bryant à six dixièmes de la fin de la rencontre. Et après une tactique tout aussi inspirée que surprenante de Stan Van Gundy, le rookie eu la balle de match entre les mains après une longue passe lobée du Turc. Mais voilà, le ballon n'est pas rentré. Et ensuite, Pau Gasol et Kobe Bryant ont fait le métier en prolongation pour permettre à L.A. de mener 2 à 0.

Si Courtney Lee a le rôle malheureux, si Derek Fisher et Trevor Ariza ont apporté leur pierre à l'édifice au succès californien, cette deuxième rencontre s'est toutefois longtemps résumée à un duel entre Kobe Bryant, Pau Gasol et Lamar Odom, côté Lakers, et Hedo Turkoglu, Rashard Lewis et dans une moindre mesure Dwight Howard pour le Magic. Voilà les hommes forts qui ont rythmé cette partie. Dans une première mi-temps d'un niveau très médiocre, les Lakers ont en effet pris la direction des opérations grâce notamment à un Lamar Odom des grands soirs. Les Violine et Or ne jouent pas alors leur meilleur basket mais profitent de leur défense pour faire la course en tête à la mi-temps (40-35). Surtout qu'en face, Orlando n'est toujours pas rentré dans sa finale.

NBA
Les Lakers donnent le ton
05/06/2009 À 06:30

Orlando annonce la couleur

Sur la lancée de son match 1, le Magic n'est pas dans le rythme. Les Floridiens ne trouvent pas de solutions devant la défense des Lakers, qui bloquent parfaitement Dwight Howard. Mais un joueur permet au Magic d'y croire encore : Rashard Lewis, qui s'est retrouvé après une première rencontre ratée (8 pts à 2 sur 10 aux tirs). Avec ses paniers à trois points et ses pénétrations, l'ancien Sonic compile 20 de ses 34 points avant la pause. Il permet à Orlando de rester au contact et d'espérer. Avant de voir le réveil de son coéquipier Hedo Turkoglu.

De retour des vestiaires, le Turc a repris les choses en main pour livrer un duel à distance avec Kobe. Très discrets avant la mi-temps (3 pts pour le premier, 6 pour le second), les deux joueurs guident leurs troupes, rentrent des shoots improbables et mettent leurs coéquipiers sur orbite. Précieux sous le cercle et pour ses écrans, Pau Gasol jouera aussi un rôle clef après la mi-temps, avec notamment 6 points dans la seule prolongation pour permettre aux Lakers de s'imposer.

Et Dwight Howard dans tout cela ? "Superman" a livré une performance mitigée. Certes, il a marqué 17 points, capté 16 rebonds, mis 4 contres et volé 4 ballons. Mais, bien contenu par la défense des Lakers et notamment Pau Gasol, le pivot floridien a aussi commis 7 pertes de balles. Le mal du Magic (20 au total contre 12 pour L.A.). Une chose est sûre : Orlando a enfin pris le ton de cette finale. Si Rafer Alston et le banc d'Orlando doivent encore montré un autre visage, le Magic a envoyé un message aux Lakers : ils vont devoir s'arracher pour ramener un succès de Floride...

LOS ANGELES LAKERS - ORLANDO MAGIC : 101-96 a.p. (15-15, 25-20, 23-30, 25-23, 13-8)

LAKERS : Bryant (29 pts, 4 rbds, 8 pds en 48 minutes), Fisher (12 pts, 1 rbds, 3 pds en 41 min), Bynum (5 pts, 1 rbd, 2 pds en 16 min), Gasol (24 pts, 10 rbds, 3 pds en 43 min), Ariza (8 pts, 7 rbds, 2 pds en 37 min) puis Odom (19 pts, 8 rbds, 2 pds en 45 min), Walton (2 rbds en 15 min), Farmar (4 pts, 1 rbd en 6 min), Vujacic (1 rbd en 4 min), Brown, Powell, Mbenga.

MAGIC : Alston (4 pts, 1 rbds, 5 pds en 25 min), Lee (2 pts, 2 rbds en 11 min), Howard (17 pts, 16 rbds, 4 pds en 47 min), Turkoglu (22 pts, 6 rbds, 4 pds en 47 min), Lewis (34 pts, 11 rbds, 7 pds en 45 min), puis Pietrus (2 pts, 2 rbds en 23 min), Battie (2 pts, 1 rbd en 5 min), Foyle, Gortat (4 pts, 3 rbds en 15 min), Johnson, Nelson (4 pts, 1 pd en 16 min), Redick (5 pts, 2 rbds, 1 pd en 27 min).

NBA
Bryant mécontent
21/02/2012 À 11:53