FINALE CONFERENCE EST - MATCH 4

ORLANDO-CLEVELAND : 116-114 (OT)
Le Magic mène la série 3-1

NBA
Orlando muscle son jeu
25/05/2009 À 06:45

D. Howard (Orl) = 27 points, 14 rebonds, 4 passes décisivesR. Alston (Orl) = 26 pts, 2 rbs, 4 pdsH. Turkoglu (Orl) = 15 pts, 7 rbs, 8 pdsM. Pietrus (Orl) = 17 ptsL. James (Cle) = 44 pts, 12 rbs, 7 pdsD. West (Cle) = 17 pts, 5 rbs, 7 pdsZ. Ilgauskas (Cle) = 12 pts, 9 rbsM. Williams (Cle) = 18 pts, 5 rbs, 2 pds

Il a marqué 44 points, pris 12 rebonds, délivré 7 passes décisives, provoqué la faute puis marqué le lancer franc de la prolongation et, enfin, rentré un panier à trois points improbable pour donner l'avantage à Cleveland 115-114, à trois secondes de la fin. On ne pourra, encore une fois, rien reprocher à LeBron James. Même pas la dernière tentative désespérée du milieu du terrain alors que Rashard Lewis venait de remettre le Magic en tête. Les miracles ne se produisent pas toujours. Le King n'a pu empêcher la troisième défaite de son équipe qui traîne comme un boulet, son échec dans l'Ohio lors du match 1.

Le n°4 s'est une nouvelle fois révélé indécis jusqu'au bout. Chez les Cavs, on s'est évidemment appuyé sur le King, bien épaulé par Mo. Williams et Delonte West. Mais en face, on enfile toujours autant les paniers primés. Et quand ce n'est pas Hedo Turkoglu et Rashard Lewis qui sont de corvée, Rafer Alston (6 sur 12) et Mike Piétrus (5 sur 11) prennent le relais. A cela, il faut ajouter un Dwight Howard qui se porte de mieux en mieux dans cette série. Avec 27 points au total dont 10 (sur 16) lors de la prolongation, le joueur du Magic a grandement contribué à la victoire.

Les Cavaliers, meilleur bilan de la saison régulière, sont à présent aussi proche de la sortie que Orlando l'est d'une première finale depuis 1995. Il reste encore un espoir pour Cleveland. Il faudra gagner le match 6 en Floride mais surtout, ne pas se louper dès le prochain jeudi soir à la maison. Le bilan à domicile des Cavs cette saison plaide pour eux (43-3). Ce à quoi les supporters du Magic rétorqueront par une autre statistique. Seules huit formations sont parvenues à renverser la vapeur d'un 3-1 depuis 1947. Huit sur 190. Une nouvelle mission qui tient du divin pour l'Elu.

NBA
Bryant mécontent
21/02/2012 À 11:53