OKLAHOMA CITY THUNDERTitres NBA : -2008/2009 : 23 victoires - 59 défaitesPlayoffs : - Cinq majeur: Westbrook - Durant – Green – Collison - Krstic
TOUR D’HORIZON
Dans la paisible ville d’Oklahoma City, le basket prend le même essor que la démocratie locale. Une sorte d’évolution imparable qui pourrait conduire cette modeste ville des Etats-Unis vers les sommets de la NBA. Evidemment, le chemin est encore long, très long même pour une équipe qui a péniblement atteint les 23 victoires en saison régulière l’an passé. Résolument jeune, le Thunder pourrait pourtant devenir un des tubes de l’année grâce à son phénomène Kevin Durant entouré de deux acolytes de choc, Russell Westbrook et Jeff Green.
NBA
Toronto a tout changé
13/10/2009 À 21:23
Le trio est en place et sa fin de saison en 2008-2009 a clairement laissé poindre une ambition naissante. Malheureusement, si le talent est bien présent dans cette équipe, l’ensemble est mal calibré pour affronter les mastodontes de la Ligue. Le jeu intérieur étant le point noir d’une équipe qui manque de tauliers solides pour tenir la baraque et permettre au vaisseau de glisser droit. Sans un point d’ancrage digne de ce nom, sans faire injure à Krstic, Thomas ou un DJ White qui pourrait surprendre, la raquette manquera clairement de densité. «Nous devons encore apprendre pour tenter un jour d’être une équipe dominante. Le but est de progresser », résume Sam Presti, le GM du club.
LE JOUEUR A SUIVRE : Kevin Durant
Depuis ses premier pas sur les parquets de NBA en 2007, le numéro 35 est affublé du statut de franchise player. Malgré un corps longtemps jugé trop fluet, l’ancien joueur de Texas a fait une mutation en douceur du poste d’ailier au poste d’arrière. Un changement de poste fatal pour les défenses adverses. Avec ses 2m06, ses bras tentaculaires et sa capacité à scorer de n’importe où sur le terrain, Kevin Durant est devenu l’un des meilleurs scoreurs de la Ligue (25,3 points match et près de 7 rebonds). La prochaine étape de sa progression devrait passer par Dallas en février prochain où aura lieu le prochain All-Star Game. A 21 ans, on ne lui voit que peu de limites. Reste à savoir s’il saura être un joueur capable de rendre ses coéquipiers meilleurs…
NBA
En attendant LeBron...
13/10/2009 À 11:22