SAN ANTONIO SPURSTitres: 4 (1999, 2003, 2005, 2007)Saison 2008-2009: 54 victoires, 28 défaites / Playoffs: 1er tourCinq majeur: Parker - Mason - Jefferson - Duncan - McDyess
TOUR D'HORIZON
NBA
Atlanta, valeur montante
22/10/2009 À 22:28
La saison dernière, les Spurs ont pris un coup de vieux. Distancés par armadas comme les Lakers ou Cleveland, ils ont arrêté leur route dès le premier tour des playoffs par Dallas (4-1). La sortie la plus rapide depuis 2000 lorsque Duncan s'était blessé. La bande de Tony Parker a donc décidé de se lancer dans la course à l'armement cet été. Bruce Bowen, 38 ans, s'en est allé. Richard Jefferson (19.6 points de moyenne avec New Jersey) est venu booster le potentiel offensif des Texans. Antonio McDyess et, dans une moindre mesure, Theo Ratliff sont arrivés pour soulager Tim Duncan et ses genoux vieillissants. Sans compter que San Antonio a réussi le hold-up de la draft en chipant au deuxième tour l'intérieur de Pittsburgh DeJuan Blair. En pré-saison, le rookie a prouvé qu'il pouvait d'ores et déjà dépanner en cas de coup dur avec 14.7 points et 8.2 rebonds de moyenne en six matches.
Avec Boston, Cleveland ou encore les Lakers, les Texans disposent désormais de l'un des meilleurs effectifs de la ligue. Et les quadruples champions NBA se remettent à rêver du titre. "Nous avions besoin de nouveaux visages. Je pense que nous aurons une carte à jouer", espère ainsi Ginobili. A l'image de l'Argentin, la clé de la saison sera la santé. Mais, pour éviter l'écueil de la saison dernière en playoffs, Greg Popovich pourra cette fois s'offrir de faire souffler ses vétérans Ginobili, Duncan et compagnie pour arriver en pleine forme en juin. D'après les General Managers de la NBA, San Antonio est ainsi redevenu la deuxième force à l'Ouest derrière les Lakers. Avec autant d'armes et d'expérience, les Spurs peuvent en effet une nouvelle fois rêver de gloire.
LE JOUEUR A SUIVRE : Manu Ginobili
A 32 ans, l'Argentin sera-t-il de retour à son meilleur niveau ? Ralenti par une blessure à la cheville, il a manqué 38 matches la saison dernière. Une absence énorme pour les Spurs. Ces derniers espèrent donc le retrouver en forme cette année. Pour y parvenir, Ginobili est resté au repos tout l'été. Jusqu'au training camp, il n'avait pas la permission de toucher un ballon de basket. Ordre de Gregg Popovich. Car le coach que la saison de San Antonio sera lié au rendement de son sixième homme. "On ne réalisait pas à quel point il nous manquait jusqu'à ce qu'on le revoit jouer. Il apporte tellement maintenant qu'il est en bonne santé", se réjouit-il. L'arrivée de Richard Jefferson devrait aussi permettre au joueur de souffler et porter les Texans toute la saison. Jusqu'aux finales ?
NBA
Dallas, c'est maintenant ou jamais
20/10/2009 À 16:34
NBA
La vie en Rose ?
20/10/2009 À 13:11