MEMPHIS GRIZZLIES
Titres NBA: -2008/2009 : 24 victoires - 58 défaites / Playoffs : - Cinq majeur: Conley - Mayo - Gay - Randolph - Gasol

BASKETBALL 2007-2008 NBA Memphis Logo (LE BON)

Crédit: Imago

TOUR D'HORIZON
NBA
Qui a peur du loup?
15/10/2009 À 16:53
La saison dernière, Memphis n'est pas parvenu à changer son image d'éternel perdant avec un bilan de 58 défaites pour seulement 24 victoires. Pourtant, de l'avis de tous les observateurs, elle fut pleine de promesses. La prise de fonction de Lionel Hollins en cours de saison a redonné un nouveau souffle à l'équipe. Avec O.J. Mayo, deuxième derrière Derrick Rose au classement du Rookie ot the Year avec 18.5 points de moyenne par match, les Grizzlies ont surtout trouvé une petite pépite. Mike Conley (22), Rudy Gay (23) ou encore Marc Gasol (24), le petite frère de Pau, semblent assurer l'avenir dans le Tennessee. Avec Hasheem Thabeet, deuxième choix de la draft, la franchise dispose en outre d'un intérieur capable d'apporter une présence défensive dans la raquette tandis que les autres rookies, DeMarre Carroll (27e choix) et Sam Young (36e), ont déjà montré une partie de leur potentiel en présaison.
Par conséquent, on comprend mal ce qu'ont tenté de faire les dirigeants de Memphis cet été en faisant venir Zach Randolph et Allen Iverson. Deux vétérans capables de marquer à tout moment mais pas vraiment réputés pour leur jeu collectif. Déjà blessé aux adducteurs, Iverson devrait débuter la saison sur le banc. Mais il sera tout de même difficile de contenter tout le monde. Hollins se retrouve donc face à un casse-tête : comment partager le temps de jeu entre tous ces talents ? Et comment partager le ballon entre des solistes reconnus ? Une chose est sûre, les arrivées de Zebo et AI risquent de ralentir la progression de Mayo ou Conley. Mais si l'alchimie est trouvée, les Grizzlies peuvent toutefois espérer accrocher les playoffs pour la première fois depuis 2006.
LE JOUEUR A SUIVRE : Allen Iverson
Que vaut encore Iverson ? MVP en 2001 et meilleur marqueur de la NBA à quatre reprises (1999, 2001, 2002, 2005), The Answer est sur le déclin. La saison dernière, son transfert de Denver à Detroit a ruiné son image. Sixième homme pour la première fois de sa carrière, l'ancien joueur de Georgetown a signé sa plus mauvaise saison avec seulement 17.5 points, 5 passes et 3 rebonds par match. Free agent, il a d'ailleurs eu du mal à trouver un nouveau club cet été. Charlotte et New-York, un temps évoqués, n'ont pas donné suite. C'est finalement Memphis qui lui a tendu la main, sans lui offrir la place de titulaire qu'il cherchait. A 34 ans, Iverson veut désormais prouver qu'il n'est pas fini et, surtout, qu'il est capable de faire enfin gagner les Grizzlies.
NBA
New Jersey, année zéro
14/10/2009 À 18:55