NEW JERSEY NETS
Titres NBA :0
2008/2009 : 34 victoires - 48 défaites / Playoffs : -
Cinq majeur : Harris - Lee - Simmons - Jianlian - Lopez
TOUR D'HORIZON
NBA
Dans le sillage de Durant
14/10/2009 À 08:20
Il est taillé comme un basketteur et peut dunker. "Il", c'est Mikhail Prokhorov. Le Russe, plus grosse fortune de Russie, devrait bientôt détenir la majorité des parts de la franchise d'East Rutherford et a volé la vedette à ses futurs basketteurs cet été. En même temps, ce n'était pas bien difficile. L'intersaison n'a pas forcément été passionnante à New Jersey. Vince Carter a quitté le navire. Direction Orlando où il tentera de décrocher une bague. Courtney Lee l'a remplacé et aura pour mission d'épauler Devin Harris, désormais patron d'une franchise qui aura du mal à gagner plus de 25 rencontres. Là n'est cependant pas l'essentiel car, comme chez le voisin new yorkais, l'objectif est clair : les jeunes Harris, Lopez et compagnie doivent assurer l'intérim du mieux que possible avant l'été 2010 et l'arrivée sur le marché de prestigieux free agents tels que LeBron James, Dwyane Wade ou Chris Bosh. Mais le calcul est plus risqué. Si les Nets doivent, dans un futur plus ou moins proche, déménager à Brooklyn, la franchise n'a pas le pouvoir d'attraction des Knicks et aura du mal à attirer une superstar dans ses rangs. Même si Jay-Z, actionnaire minoritaire, est un grand pote de LBJ.
LE JOUEUR A SUIVRE : Devin Harris
Le patron, c'est lui. Arrivé de Dallas en 2008 en échange de l'icone Jason Kidd, Devin Harris a confirmé les espoirs placés en lui. La saison dernière, pour sa première année complète sous la tunique des Nets, Harris a tourné à 21,3 points et 6,9 passes décisives. Le meneur a même honoré une première sélection au All Star Game. A 26 ans, il est désormais le patron d'une franchise en reconstruction et qui a perdu Vince Carter à l'intersaison. Lawrence Frank, coach des Nets, est sous le charme : "J'aime comment il parle aux gars. Il n'a pas peur de s'exprimer. Devin est très intelligent. Il peut devenir un très, très grand leader." Un grand leader qui a compris que 2009/2010 n'était pas si inutile que cela. "Si on est bons, on aura une chance d'attirer un free agent. Il faut donc être concentré sur le présent. Cela nous aidera pour le futur."
NBA
Toronto a tout changé
13/10/2009 À 21:23
NBA
En attendant LeBron...
13/10/2009 À 11:22