PHOENIX SUNSTitres NBA : 02008/2009 : 46 victoires - 36 défaitesPlayoffs : - Cinq majeur: Nash - Richardson - Hill - Stoudemire - Frye
TOUR D'HORIZON :
NBA
Les Pacers ont du boulot
17/10/2009 À 21:36
Il est loin le temps où Phoenix était l'une des franchises les plus excitantes et spectaculaires de la ligue. L'an passé, l'expérience Shaquille O'Neal, arrivé de Miami en 2008 en échange de Shawn Marion, a tourné au fiasco. Certes, le trade Diaw-Bell contre Jason Richardson et la blessure d'Amare Stoudemire n'ont pas aidé. Mais, malgré ses 17.8 points de moyenne, le "Big Cactus" a transformé les Suns en une équipe de jeu posé sur demi-terrain. Un visage contre-nature qui les empêché de décrocher une place en playoffs pour la première fois depuis 2004. Cet été, le Shaq et son contrat mirobolant sont donc partis à Cleveland. Et, avec Alvin Gentry aux commandes, le "Run and Gun" est de retour dans l'Arizona.
Le problème, c'est que Phoenix ne dispose plus d'un effectif aussi large qu'auparavant. Hormis Steve Nash (36 ans), Amare Stoudemire et Jason Richardson, les armes offensives du finaliste 1993 sont limitées. Grant Hill, 37 ans, tiendra-t-il une nouvelle saison complète ? Leandro Barbosa, le sixième homme, saura-t-il rebondir après une saison décevante ? La blessure de Robin Lopez, victime d'une fracture du pied en pré-saison,a même poussé Gentry à propulserChanning Frye dans le cinq majeur. C'est dire les limites des Suns... Dans une conférence Ouest relevée, Phoenix aura du mal à rivaliser. A moins de se mettre enfin à défendre.
LE JOUEUR A SUIVRE : Amare Stoudemire
Amare Stoudemire sort d'une saison difficile. Eloigné du cercle par l'imposante présence de Shaquille O'Neal dans la raquette, l'intérieur de Phoenix en a légèrement souffert avant de mettre fin à sa saison prématurément après seulement 53 matches. Remis d'une opération à un genou, STAT a connu la saison dernière la pire blessure de sa jeune carrière. Un décollement de la rétine qui l'a obligé à rester allongé face au sol 22 heures par jour durant une dizaine de jours. Obligé de porter des lunettes pour le reste de sa carrière, il espère être de retour au sommet de sa forme. "Il est arrivé à un moment de sa carrière où il doit avoir des responsabilités et devenir un leader", espère aussi Gentry. Reste à savoir si Stoudemire sera plus concentré sur la saison de Phoenix et sur le juteux contrat qu'il espère décrocher l'été prochain...
NBA
Les Warriors, abordage ou sabordage ?
16/10/2009 À 20:52