SHAW, LE SUCCESSEUR IDEAL ?
Phil Jackson a tout de même eu la force de sortir du parquet en souriant. On l’a même vu plaisanter avec Brian Shaw, son adjoint et possible successeur. Mais au fond de lui, le coach aux onze titres plus deux en tant que joueur aurait évidemment rêvé d'une autre sortie. Les Mavericks et ses propres joueurs, d'une certaine manière, ne lui ont pas offert l'hommage qu'il méritait. S'il a laissé planer une once de mystère sur son avenir, il ne fait guère de doute que Phil Jackson ne sera plus aux commandes des Lakers la saison prochaine mais dans son ranch du Montana, comme il l'avait annoncé plus tôt cette saison. Mitch Kupchak, GM de la franchise, n'a pas dit autre chose dimanche quand il a lâché un "je pense que c'est fini" lourd de sens.
Pour reprendre le flambeau, un favori : Brian Shaw. Et, si la tâche s'annonce d'ores et déjà périlleuse, l'ancien meneur d'Orlando est sans doute le mieux placé pour redonner la flamme à un groupe de trentenaires qui a déjà tout gagné. Et pas qu'une fois. Présent dans le staff depuis 2004, Shaw a l'oreille de Kobe Bryant. Loin d'être un détail. Dimanche, lorsqu'un journaliste lui a posé la question de son avenir et sa possible promotion, Brian Shaw a confié : "Je m'en réjouirais. Mais je pense que, aujourd'hui, il va falloir respirer un grand coup (...) Je pense qu'il a plusieurs choses qui vont précéder cette décision. Je ne vais pas me triturer l'esprit en me demandant si ça va arriver ou pas."
NBA
Le Heat, puissance 3
10/05/2011 À 05:03

Brian Shaw, right, is in his sixth full season on Phil Jackson's staff with the Lakers

Crédit: Eurosport

LIFTING EN VUE
Le "sweep" infligé par Dallas et la saison régulière (57 victoires – 25 défaites) loin des attentes ne laissent guère de place au doute. Les Lakers, qui semblaient avoir encore quelques années dorées devant eux au début de cet exercice, vont devoir changer de visage pour espérer rebondir. Les Violine et Or n'ont ainsi jamais semblé aussi vieux qu'actuellement. Tout d'un coup, tout le monde semble se rappeler qu'hormis Andrew Bynum, tous les membres du cinq majeur ont dépassé la barre des 30 ans. Bryant va avoir 33 ans cet été. Gasol en aura 31 en juillet. Et ce n'est pas Lamar Odom, le meilleur sixième homme de la Ligue, qui rajeunit le groupe avec ses 31 ans. Pour apporter un nouveau souffle, les rumeurs de trades vont déjà bon train.
Tous les regards se tournent vers les joueurs qui seront free agent en 2012. Dwight Howard est celui qui a le plus la cote, juste devant Chris Paul et Deron Williams. Des noms prestigieux qui pourraient être échangés dès cet été notamment avec Lamar Odom et Andrew Bynum selon les médias US. Ou encore Pau Gasol, si loin des attentes lors de cette post-saison. Mais les Lakers se retrouvent face à un vrai casse-tête. Il y a quelques mois, tout le monde félicitait les Californiens d'avoir su prolonger leurs maillons forts (Bryant, Gasol, Artest, Bynum). Aujourd'hui, ces prolongations se sont transformées en épines dans le pied de Mitch Kupchak, le General Manager. Les Lakers, déjà largement au-dessus du salary cap, n'ont pas de marge de manœuvre. Surtout si la Ligue obtient gain de cause cet été et arrive à baisser la masse salariale.  "Je crois qu'il va y avoir de nombreux changements, tous les joueurs sont disponibles", a déjà annoncé Magic.

Orlando Magic center Dwight Howard(notes) (12) grabs the rebound from Los Angeles Lakers center Andrew Bynum

Crédit: Eurosport

QUID DE BRYANT ?
L'année où il pouvait rejoindre His Airness et décrocher une sixième bague de champion, Kobe Bryant a pris l'une des plus belles gifles de sa carrière. "Sweepé" pour la première fois depuis 1999, le numéro 24 des Lakers va pouvoir, une fois n'est pas coutume, se reposer cet été. Depuis novembre 2007, KB24 n'a pas arrêté et joue depuis des années avec un index cassé. L'été dernier, il a même subi une arthroscopie du genou.  L'arrière de LA est un guerrier. Mais se reposer ne lui fera pas de mal d'autant que cette saison a été compliquée, notamment les playoffs. Si le numéro 24 des Lakers a tourné à 22,8 points de moyenne et n'a pas démérité, il a clairement manqué de jus lors du money time. Comme l'a noté ESPN dimanche, Bryant a shooté à 12/37 lors des quatrièmes quart-temps "qui comptaient". Il n'a pas su prendre les matches à son compte. De là à dire que Bryant est sur le déclin, il n'y a qu'un pas que l'on ne franchira pas. Lors de cette post-saison, Black Mamba - qui serait en froid avec Gasol pour des raisons extra-sportives – a également manqué de soutien. C’est aussi pour cela qu’il n’a pas su trouver les solutions et qu’il ne peut endosser l’entière responsabilité de l’échec. Bryant a désormais quelques mois pour retrouver son "mojo" et espérer rejoindre Michael Jordan qui, lui, a gagné jusqu’à 35 ans.
NBA
Les Lakers humiliés et balayés
08/05/2011 À 22:00
NBA
Les Lakers s'offrent Howard
10/08/2012 À 17:25