Les jours de Tony Parker à San Antonio pourraient bien être comptés. Mardi soir, Adrian Wojnarowski, journaliste bien informé de Yahoo Sports aux Etats-Unis, a lancé une petite bombe dans le monde de la NBA en avançant que les Spurs chercheraient à trader leur meneur pour obtenir un meilleur choix lors de la draft qui se déroulera jeudi. La franchise texane, qui possède seulement le 29e choix pour l’instant, aurait contacté Toronto et Sacramento, qui choisissent respectivement en 5e et 7e positions. Les Kings, ouvertement en quête d’un meneur de standing, discuteraient également avec Denver au sujet de Raymond Felton et pourraient donc sauter sur l'aubaine.
Pour l’heure, on ne sait pas exactement qui les Spurs espèrent récupérer avec ce choix de draft. Mais s’ils devaient trader TP, ce serait un signe fort sur leur volonté de reconstruire après leur échec au premier tour des play-offs face à Memphis. Et, dans ce sens, leur décision serait compréhensible. Alors que Tim Duncan et Manu Ginobili ne sont plus tout jeunes, le Français est sans doute le joueur de l’effectif qui possède la plus grosse valeur sur le marché. En dix saisons, il a remporté trois titres NBA (2003, 2005, 2007) et un titre de MVP des finales (2007). A 29 ans, celui qui a été élu trois fois All-Star pourrait trouver facilement preneur. Cerise sur le gâteau, San Antonio possède dans ses rangs un joueur qui a déjà prouvé qu’il était capable de prendre les rênes de l’équipe en la personne de George Hill.
Les Spurs en reconstruction ?
NBA
Popovich "chambre" Parker
10/06/2011 À 11:59
La draft pourrait alors permettre de trouver le pivot d’envergure qui a tant manqué face aux Grizzlies de Zach Randolph et Marc Gasol. Dans une cuvée 2011 qui ne s’annonce pas exceptionnelle, Enes Kanter, Bismack Biyombo, Jonas Valanciunas, ou Tristan Thompson pourrait être sélectionnés avec les 5e ou 7e choix. Mais San Antonio a également supervisé plusieurs meneurs lors des workouts qui ont suivi la fin de saison. L’autre option pourrait donc être de drafter un meneur plus jeune et surtout beaucoup moins cher (Kemba Walker ?) et de maintenir Hill dans sa position de doublure.
Cette nouvelle pourrait aussi être le signe que la cote de Tony Parker n’est plus ce qu’elle était dans le Texas. Sous contrat jusqu’en 2015, il sort de l’une de ses meilleures saisons en NBA selon ses propres dires (17.5 points et 6.6 passes de moyenne). Mais ses prestations lors du 1er tour des play-offs ont fait naître les premières critiques. Surtout, ses déclarations dans la presse française, lorsqu’il avait annoncé que les Spurs n’auraient plus les moyens de lutter pour le titre, lui ont causé beaucoup de tort outre-Atlantique. Et ce malgré ses démentis. Greg Popovich l’avait alors assez durement mis en place dans une interview à la télévision américaine. Finalement, les Spurs l’ont peut-être écouté. Leur équipe est vieillissante ? Ils ont peut-être décidé de la faire exploser pour mieux reconstruire. Et TP pourrait en être la première victime.
NBA
"En Europe, Noah est ce qu'il nous manque"
18/05/2011 À 09:02
NBA
Parker : "Une grosse déception"
30/04/2011 À 07:58