AFP

Finales NBA : Historique ! Les Cavaliers et LeBron James arrachent le titre aux Warriors (93-89) !

Cleveland, un sacre pour l'éternité

Le 20/06/2016 à 06:30Mis à jour Le 20/06/2016 à 10:01

FINALES NBA - Au terme d'une rencontre irrespirable, les Cleveland Cavaliers ont réussi l'impossible dimanche soir : battre les Golden State Warriors dans leur salle (93-89) lors du match 7 des finales pour décrocher le premier titre de l'histoire de la franchise de l'Ohio. Kyrie Irving a été décisif en fin de match pour aider LeBron James, auteur d'un triple-double, à conquérir le Graal.

Golden State Warriors – Cleveland Cavaliers : 88-93 (3-4 dans la série)

Quelle tension ! Quelle intensité ! Après six rencontres pas toujours exceptionnelles, les finales NBA se sont bouclées sur un bijou de match 7. Aucune équipe n’a jamais réussi à faire le break dans cette ultime rencontre de la saison et il a fallu un tir énorme de Kyrie Irving à 53 secondes de la sirène pour faire la décision.

Pour les Warriors, c’est une énorme désillusion. Les 73 victoires en saison régulière ne seront pas couronnées d’un titre. Stephen Curry (17 pts, 6/19) n’a encore une fois pas suffisamment pesé. Comme un goût d’inachevé.

Lebron James et Cleveland sont sacrés champions

Le moment clé : Kyrie Irving n’a peur de rien !

Il faut des grands tirs pour décider du sort d’un grand match. Kyrie Irving n’a peur de rien. C’est lui qui a été le plus inspiré des Cavaliers en attaque ce dimanche, et il n’a pas hésité à dégainer de loin dans un moment d’extrême tension.

Le film du match

Des Warriors adroits, un Kevin Love (9 pts, 14 rbds) agressif. C’est sur ces deux constats que le match débute. Mais personne ne se détache. Il faut attendre un coup de chaud de Draymond Green et un tir primé de Leandro Barbosa pour voir les Warriors créer le premier écart, juste avant la mi-temps (49-42).

C’est J.R. Smith (12 pts) qui remet Cleveland dans la course au retour des vestiaires. Les visiteurs recollent avec un 8-0 (54-54, 27e), puis se détachent avec un 11-0 (65-59, 32e). Mais la révolte est encore menée par un Green exemplaire, et les champions en titre reviennent.

Les deux équipes sont à égalité à 4'39'' de la fin, et plus personne ne marque pendant plus de trois minutes. C’est à ce moment-là que le tir d’Irving débloque la situation (92-89). Curry rate un tir primé dans la foulée, et LeBron James subit la faute alors qu’il tente de monter au dunk. Grosse frayeur, douleur au poignet, mais le King rentre un lancer (93-89). Curry manque encore à trois points, Speights aussi, et le buzzer offre une victoire historique aux Cavaliers.

Le MVP des Finals : LeBron James mérite sa couronne

LeBron James est l’incontestable MVP des Finals, avec une fiche d’exception : 29,7 points, 11,3 rebonds, 8,9 passes décisives, 2,3 contres et 2,6 interceptions de moyenne. Il a encore signé un triple-double (27 pts, 11 rbds, 11 pds) dans ce septième match. Mieux : James a dominé cette finale dans les cinq principales catégories statistiques. Du jamais vu.

Mais le plus important n’est pas dans les statistiques. Le “Chosen One” a enfin réussi à porter Cleveland sur le toit de la NBA. Tout ça en battant la meilleure franchise de l’histoire de la saison régulière (73-9) sur son propre parquet. Et après avoir été mené 3-1 dans la série. Il faut remonter à 1978 pour trouver également une équipe gagnante du match 7 des Finals à l'extérieur.

Jamais une équipe n’avait remporté les Finals après avoir été menée 3 victoires à 1. James a écrit sa légende.

Le MVP du match : Kyrie Irving (26 pts, 6 rbds)

C’est bien Kyrie Irving qui a été le moteur dans cette rencontre. En plus de son panier capital, le meneur a réussi quelques lay-ups très difficiles et très importants en deuxième mi-temps. Face à lui, Draymond Green (32 pts, 15 rbds, 9 pds) aurait été le MVP des Finals en cas de victoire de Golden State.

La stat : 20

Une preuve que cette rencontre était incroyable ? L’avantage a changé de camp à 20 reprises, et les deux équipes ont été 11 fois à égalité.

L’image : LeBron James sauve la maison

Il n’a pas été exceptionnel en attaque dans les dernières minutes, mais LeBron James a répondu présent en défense, avec un contre aussi décisif que spectaculaire sur Andre Iguodala (4 pts). L’action du match après le shoot d’Irving.

0
0