Getty Images

Ces Cavaliers new look sont déjà très séduisants !

Ces Cavaliers new look sont déjà très séduisants !

Le 12/02/2018 à 07:08Mis à jour Le 12/02/2018 à 07:58

NBA – Malgré le manque d’automatismes, cette équipe de Cleveland remaniée en profondeur le soir de la deadline des transferts a fait forte impression en dominant les Celtics. L’ambiance était tout de même festive à Boston, où le maillot de Paul Pierce a été retiré cette nuit.

Le match : Les recrues des Cavaliers démarrent en trombe

A l’approche du printemps, les Cavaliers ont décidé de refaire la moitié de leur garde robe. C’est quasiment toute la collection (de joueurs) de l’été qui a été bazardée : Isaiah Thomas, Jae Crowder, Iman Shumpert, Channing Frye, Dwyane Wade et Derrick Rose ont tous été transférés jeudi dernier. Jordan Clarkson, Rodney Hood, Larry Nance Jr et George Hill ont eux débarqué dans l’Ohio. Sur le papier, Cleveland affiche désormais une équipe plus jeune. Plus cohérente sur le plan basket. Elle manque juste encore de repères.

Mais ce fut déjà suffisant pour torpiller les Celtics, premiers à l’Est, lors du choc de la soirée hier. Une large victoire (121-99) à laquelle ont contribué les nouveaux arrivants. Hill a marqué 12 points tout en enrayant le flow offensif de Boston grâce à sa défense et ses longs bras. Clarkson (17 pts) et Hood (15 pts) ont apporté du scoring en sortie de banc. Larry Nance Jr était lui très énergique. A l’image de toute son équipe. Le GM des Cavaliers a promis un LeBron James “rajeuni” par tous ces transferts. Il ne s’est sans doute pas trompé. Le King a frôlé de peu un troisième triple-double de suite.

Il s’est d’abord fait une frayeur dans le premier quart temps. Touché sur une tentative de layup, il a boité, sautillant sur une jambe jusqu’au banc de touche. Une douleur au genou. Quelques minutes plus tard, James revenait en jeu et enchaînait les paniers, notamment à trois-points. Entouré de Cedi Osman (titulaire, 12 pts pour le rookie) ou Hood, il a nettement plus d’espaces pour manœuvrer. Il a ainsi pris le dessus en un-contre-un sur tous les défenseurs des Celtics qui se sont relayés devant lui. LeBron a terminé avec 24 points, 8 rebonds et 10 passes décisives. Ce n’est qu’un match mais cette première est (vraiment) encourageante pour Cleveland. Boston n’a pas livré sa meilleure prestation, notamment en défense. Certes. Mais les Celtics ont rarement été dominés de la sorte par l’un des candidats au titre. Les Cavaliers ont affiché un visage conquérant qui leur manquait justement depuis le début de la saison. Ça promet pour la suite.

Le joueur : Paul Pierce à jamais dans la légende à Boston

C’était sa soirée. Et il y tenait tellement que Paul Pierce avait refusé de la partager avec Isaiah Thomas, censé être célébré avec une petite vidéo en son honneur s’il n’avait pas été transféré à Los Angeles jeudi dernier. Hier soir, les Celtics ont donc retiré le maillot de Paul Pierce, hissé au plafond du TD Garden. ‘The Truth’ y rejoint donc les autres légendes de Boston, les Bill Russell, les Bob Cousy, Larry Bird, etc. Du beau monde était réuni dans le Massachussetts pour assister à l’événement. Antoine Walker, Doc Rivers, Rajon Rondo, Kevin Garnett… entre autres. Les Cavaliers venaient de démanteler les Celtics mais l’ambiance restait à la fête. Dix ans après le dernier titre d’une équipe alors portée par Paul Pierce, les supporteurs ont pu rendre un vibrant hommage à l’un de leurs plus grands champions.

La fin de série : Detroit chute après cinq victoires de suite

Les Pistons de Blake Griffin n’avaient pas encore perdu le moindre match. C’est désormais chose faite. Ils se sont inclinés sur le parquet des modestes Atlanta Hawks cette nuit. Une défaite qui s’explique par la mauvaise défense des joueurs de Stan Van Gundy. Ils ont laissé bien trop de paniers faciles à Dennis Schroder (23 points) ou Dewayne Dedmon (20 pts), auteur justement de l’action décisive (les deux points et la faute) pour offrir la victoire à son équipe sur le fil.

La série qui continue : Utah enchaîne un neuvième succès

Le Jazz est complètement métamorphosé depuis quelques semaines ! Devenue une vraie machine offensive, l’équipe de Salt Lake City a donc décroché sa neuvième victoire de suite en battant Portland assez facilement (115-96). Le rookie Donovan Mitchell (27 pts) a répondu aux 39 pions d’un Damian Lillard esseulé aux Blazers. Mais c’est surtout tout le collectif du Jazz qui a pris le dessus. Le groupe tourne à plein régime et Utah est revenu dans la course aux playoffs !

Les Français : Gros temps de jeu pour Frank Ntilikina

L’arrivée d’Emmanuel Mudiay, un autre jeune meneur, était (est toujours ?) susceptible d’avoir un impact négatif sur les minutes passées sur le terrain par Frank Ntilikina. Mais pas pour l’instant. Pour leur premier match ensemble, le rookie français a eu du temps de jeu. Avec et sans Mudiay à ses côtés. Le jeune homme a donc joué 31 minutes, le temps d’inscrire 12 points et de prendre 3 rebonds. Son nouveau coéquipier a lui compilé 14 points et 10 passes mais New York a perdu.

Défaite également pour Nicolas Batum et les Hornets, balayés par les Raptors avec 2 points, 3 rebonds et 5 passes de l’ailier de l’équipe de France, très maladroit ce soir-là (0/10 aux tirs). Seul Rudy Gobert (12 pts, 11 rbds), s’est imposé.

Tous les scores

Hornets – Raptors : 123-103
Celtics – Cavaliers : 99-121
Hawks – Pistons : 118-115
Pacers – Knicks : 121-113
Thunder – Grizzlies : 110-92
Timberwolves – Kings : 111-106
Rockets – Mavericks : 104-97
Trail Blazers – Jazz : 96-115

0
0