Getty Images

Dwyane Wade, un dernier coup de génie avant la retraite ?

Wade, un dernier coup de génie avant la retraite ?

Le 28/02/2018 à 07:34Mis à jour Le 28/02/2018 à 08:44

NBA – 27 points, un panier pour la gagne planté avec la grâce de ses plus belles années et des tas de souvenirs nostalgiques qui remontent à la surface : et si Dwyane Wade avait réussi cette nuit l’un des derniers coups d’éclat de sa longue et glorieuse carrière ?

Le match : Dwyane Wade remonte le temps pour faire gagner Miami

Cette rencontre entre Miami et Philadelphia a paradoxalement donné des indices sur le futur (brillant) des Sixers – jeune formation qui monte et rêve déjà d’attirer LeBron James dans ses fils cet été – tout en ayant des airs de flashback. Dix ans en arrière. Quand Dwyane Wade, alias ‘Flash’, terrorisait les défenses adverses sous sa tunique du Heat. En parlant de flashs, ce match et la prestation du triple champion NBA ont rappelé l’immense joueur qu’il a été pendant tant d’années. A 36 ans, il n’a plus le jus pour peser réellement sur une équipe tout au long d’une (longue) saison.

Mais il a donc ses étincelles de génie. Comme cette nuit. C’est en patron qu’il a mené les Floridiens vers la victoire. Il a inscrit 15 des 17 derniers points de son équipe. Dont le panier pour la gagne marqué sur la tête de la jeune star Ben Simmons à six secondes de la sirène. Quelques instants plus tôt, il avait volontairement envoyé ce même Simmons sur la ligne réparatrice alors que les deux équipes à égalité. Un choix osé. Mais payant. L’Australien n’a converti qu’un seul de ses deux lancers, donnant ainsi une courte tête d'avance aux Sixers. Wade a pris ses responsabilités sur la dernière action avec un tir vintage pour achever Philly (102-101).

Un éclair au crépuscule de sa carrière. Dwyane Wade en parle peu mais la question se pose de plus en plus : sera-t-il encore en NBA l’an prochain ? Il est cuit, en bout de course après tant d’années, d’efforts, d’attaques incessantes du cercle et de blessures diverses. Quand les Cavaliers l’ont renvoyé au Heat le soir de la deadline, cela ressemblait fort à un cadeau : une opportunité de jouer les derniers mois de sa carrière au sein de sa franchise de toujours.

Depuis, le futur Hall Of Famer laisse penser qu’il serait capable de tirer sa révérence très prochainement. Il a d’abord déclaré que quand il partirait, il ne s’offrirait pas de tournée d’adieu à la Kobe Bryant. Il le ferait en silence, sans prévenir au préalable. Et c’est exactement ce qui est en train de se passer. Avant de marquer 27 points (son meilleur total de la saison), il avait même avoué à la presse locale qu’il n’était pas sûr de poursuivre l’aventure au-delà de l’exercice en cours. Il prendra donc le temps de réfléchir cet été. Il lui reste peut-être une année dans les jambes. Avant de s’en aller, en très grand.

Le joueur : LeBron James, quelle légende !

Tandis que le poids des années se fait clairement ressentir auprès de son (meilleur) ami Dwyane Wade, LeBron James continue de défier les lois de la nature et du temps. A 33 ans, le King réalise l’une des saisons les plus incroyables – individuellement parlant – de sa carrière. Son triple-double posté contre Brooklyn (31 points, 12 rebonds, 11 passes) cette nuit lui a assuré un… triple-double de moyenne sur l’ensemble du mois de février ! C’est la toute première fois que James parvient à réaliser pareil exploit.

En dix matches en février, il a donc compilé 27 points, 10,5 rebonds et 10,5 passes. Jamais un joueur aussi âgé n’avait enquillé un triple-double sur tout un mois. Plus fort encore : la superstar a frappé fort en devenant cette nuit le premier basketteur NBA à cumuler plus de 30 000 points, 8000 rebonds et 8000 passes en carrière. C’est absolument dingue. Légendaire. Comme James.

Dans son sillage, les Cavaliers se sont relancés en battant difficilement les Nets dans un match résolument offensif (129-123). George Hill s’est rattrapé après ses dernières sorties ratées. Il a marqué 26 points. Le banc de Cleveland a aussi fortement contribué avec 18 pts pour Kyle Korver, 14 pour Rodney Hood et Jordan Clarkson mais aussi 10 pour Larry Nance Jr.

Les Français : Nicolas Batum continue la distribution d’offrandes

Les Hornets ont remporté leur cinquième match de suite en battant les Bulls (118-103). Nicolas Batum était une nouvelle fois au cœur de ce succès. L’ailier n’a marqué que 10 points mais il a pris sept rebonds. Surtout, il a offert 12 passes décisives ! Batum est de plus en plus impliqué à la création en ce moment (8,6 passes sur les cinq derniers matches) et ça paye pour Charlotte. Ian Mahinmi a lui compilé 8 points et 5 rebonds lors de la victoire de Washington contre Milwaukee. Le pivot remplaçant effectue une saison vraiment solide après ses nombreux pépins aux genoux.

L’homme en forme : Damian Lillard

Comme chaque année à la même période (depuis trois ans), Portland et Damian Lillard montent en puissance dans la dernière ligne droite de la saison. Le meneur All-Star est fabuleux en ce moment. D’ailleurs, sur l’ensemble de l’exercice, ses statistiques sont très proches de celles de Derrick Rose quand il a été élu MVP : 26 pts, 44% aux tirs, 36% à trois-points, 4,6 rebonds et 6,5 passes pour Lillard contre 25 pts, 44% aux tirs, 33% à trois-points, 4,1 rebonds et 7,7 passes pour Rose en 2011. Auteur de 26 pts et 12 pds, la star des Blazers a mené son équipe à une cinquième victoire en six matches.

Le retour (perdant) : Paul Millsap a rejoué

Absent depuis plusieurs mois, Paul Millsap a refoulé les parquets cette nuit. Il a compilé 9 points et 7 rebonds en 23 minutes mais ses Nuggets se sont inclinés sur le fil contre les Clippers.

Tous les scores

Heat – Sixers : 102-101
Cavaliers – Nets : 129-123
Hornets – Bulls : 118-103
Bucks – Wizards : 104-107
Trail Blazers – Kings : 116-99
Nuggets – Clippers : 120-122

0
0