Getty Images

Héroïque avec Boston, Al Horford est un All-Star unique en NBA

Héroïque avec Boston, Horford est un All-Star unique

Le 05/02/2018 à 07:25Mis à jour Le 05/02/2018 à 11:17

NBA - Auteur de 22 points, 10 rebonds et 5 passes contre Portland, Al Horford a mené les Celtics vers une nouvelle victoire, et ce malgré l'absence de Kyrie Irving.

Le joueur : Al Horford fait gagner Boston

S’il y en a encore qui pensaient que le statut All-Star d’Al Horford était usurpé, le match d’hier soir les a peut-être fait changer d’avis. L’intérieur des Celtics a livré contre Portland une prestation qui résume parfaitement pourquoi il est une superstar unique en NBA. Un patron parmi les joueurs de devoir. Comme à son habitude, le Dominicain s’est ainsi attelé à réaliser toutes les petites tâches ingrates qui font gagner une équipe. Les écrans. Les rebonds (10 au total). Les avant-dernières passes. En l’absence de Kyrie Irving, il a même joué meneur de jeu du haut de ses 208 centimètres quand Terry Rozier se reposait sur le banc ! Avec, à l’arrivée, quelques actions spectaculaires comme ce dunk sur la figure de Jusuf Nurkic.

Il a aussi délivré 5 passes décisives. Mais pour vraiment être (considéré comme) l’un des meilleurs joueurs de cette ligue, il faut marquer des points. Et il faut savoir les marquer seul. Comme un grand. Avoir la capacité de se créer son propre tir. Avec un peu plus de 13 points par rencontre, Horford est avec Draymond Green des Warriors le joueur All-Star le moins prolifique. Les qualités de scoreur du bonhomme sont sous-appréciées. Il est tout à fait en mesure d’aller chercher ses 20 pions. Il le fait seulement quand c’est nécessaire. C’était le cas cette nuit.

Le pivot a converti huit de ses douze tentatives pour terminer meilleur marqueur de son équipe avec 22 points. Plus brillant encore, il a surtout pris ses responsabilités dans les ultimes instants de la partie. Avec un point de retard et sept secondes à jouer, Horford a cassé le système prévu initialement pour un Jaylen Brown gardé de près par les Blazers. Il a placé un des gestes de son arsenal pour aller chercher la victoire.

Les joueurs de Portland peuvent se mordre les doigts. Ils ont mené tout le match, parfois de plus de douze points, pour finalement se faire reprendre sur le fil. Damian Lillard, maladroit toute la soirée, semblait pourtant les avoir sauvés en effaçant un déficit de cinq points en une minute. Le meneur All-Star a inscrit les huit derniers points de son équipe pour remettre les Blazers devant (96-95). C’était juste avant le dernier fait de gloire d’un Al Horford enfin mis en lumière.

Le match : Les jeunes Lakers enfoncent le Thunder

Le quatrième quart temps de la rencontre entre Los Angeles et Oklahoma City suffisait à comprendre pourquoi les Lakers sont prometteurs… mais aussi pourquoi ils ont beaucoup à apprendre. Combatifs, Julius Randle (19 points) et ses coéquipiers ont secoué les superstars du Thunder. Ils les ont mis en difficulté. Et ils ont su tenir bon jusqu’au bout ! Mais que ce fut compliqué. Les Californiens ont pourtant pris presque dix points d’avance à deux petites minutes de la sirène finale.

Paul George (26 pts) et Russell Westbrook (36) ont alors soudainement multiplié les paniers au même rythme que les Lakers ont perdu des ballons. Trois possessions bêtement rendues par les jeunes joueurs de Luke Walton en fin de match. Et autant de frayeurs ! Le Thunder a recollé progressivement sans parvenir à achever les troupes de Los Angeles Lakers. Randle a finalement conclu la victoire sur la ligne (108-104). C’est déjà la quatrième défaite de suite pour OKC…

L’équipe : Les Bucks sont en grande forme !

Les joueurs ont râlé mais le licenciement de Jason Kidd a visiblement fait l’effet d’un électrochoc sur Giannis Antetokounmpo et ses coéquipiers. Ils viennent de gagner six de leurs sept derniers matches ! La dernière victoire remonte à cette nuit quand ils ont envoyé les Brooklyn Nets au tapis. Un succès marqué par les 28 points et 6 passes décisives d’Eric Bledsoe.

Le Français : Nicolas Batum meilleur marqueur lors de la remontée des Hornets

Décidément, Nicolas Batum monte en puissance. Déjà auteur d’une rencontre à 31 points cette semaine, l’ailier tricolore était encore une fois brillant cette nuit. 22 pions à 7/15 aux tirs avec également 5 passes décisives. Mais il n’a pas été l’un des acteurs principaux de l’incroyable comeback des frelons. Menés d’une quinzaine de points toute la partie, les Hornets ont fini par l’emporter sous l’impulsion de leurs remplaçants ! Une belle victoire arrachée contre Phoenix et donc une belle prestation pour Batum.

Tous les scores

Celtics – Trail Blazers : 97-96
Nets – Bucks : 94-109
Raptors – Grizzlies : 101-86
Knicks – Hawks : 96-98
Thunder – Lakers : 104-108
Suns – Hornets : 110-115

0
0