Getty Images

La Turquie s'adresse à Interpol pour faire arrêter la star de NBA Enes Kanter

La Turquie s'adresse à Interpol pour faire arrêter Kanter
Par AFP

Le 15/01/2019 à 14:25Mis à jour Le 15/01/2019 à 14:46

NBA - Les autorités turques ont décidé de s'adresser à Interpol pour faire arrêter le pivot turc des New York Knicks Enes Kanter, accusé d'appartenance à une "organisation terroriste", a rapporté mardi l'agence étatique de presse Anadolu.

La Turquie a choisi de passer un nouveau cap. Les autorités turques ont décidé de s'adresser à Interpol pour faire arrêter Enes Kanter. Le pivot de 26 ans affiche régulièrement son soutien au prédicateur Fethullah Gülen, bête noire du président Recep Tayyip Erdogan qui l'accuse d'avoir fomenté la tentative de putsch de 2016. Le parquet d'Istanbul a préparé une demande d'extradition ainsi qu'une demande d'émission par Interpol d'une "notice rouge", qui relaiera le mandat d'arrêt international délivré à l'encontre du basketteur, et a transmis les documents nécessaires aux autorités compétentes à Ankara, selon Anadolu.

La Turquie avait déjà annulé en 2017 le passeport d'Enes Kanter, un opposant déclaré du président Erdogan, et émis un mandat d'arrêt en raison de ses liens avec le prédicateur Gülen. Son père, Mehmet, avait été brièvement détenu. Enes Kanter avait déclaré le 5 janvier qu'il ne participerait pas à un déplacement de son équipe à Londres, car il craignait pour sa vie en raison de son hostilité au chef de l'Etat turc.

Le président de la fédération turque de basketball, Hidayet Turkoglu, également conseiller du président Erdogan, avait qualifié ces propos de campagne de "diffamation" contre la Turquie. Les autorités turques poursuivent sans relâche les partisans de Fethullah Gülen, lui-même installé aux Etats-Unis depuis une vingtaine d'années. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont ainsi été arrêtées depuis le putsch manqué.

0
0