Getty Images

Les Warriors sans pitié pour les Spurs

Les Warriors sans pitié pour les Spurs
Par Eurosport

Le 14/04/2018 à 23:09Mis à jour Le 15/04/2018 à 08:37

NBA - Golden State a entamé la défense de son titre en fanfare samedi. A domicile, les Warriors ont balayé San Antonio (113-92) dans le premier match de ces playoffs 2018. Privé de Stephen Curry, le champion en titre a rapidement pris les devants pour ne plus lâcher sa proie dans le sillage du tandem Durant-Thompson.

Il n'y a pas eu photo dans ce premier match de la série entre Golden State et San Antonio, qui ouvrait ces playoffs NBA 2018. Sur son parquet, le tenant du titre a facilement pris le dessus sur les Spurs, rapidement distancés et qui n'ont jamais pu accrocher les Californiens. Au final, l'addition a été salée pour les hommes de Gregg Popovich, balayés 113-92.

Toujours privés de leur ailier Kawhi Leonard, absent depuis le mois de janvier en raison d'une mystérieuse blessure au quadriceps, les Spurs du Français Tony Parker sont apparus complètement dépassés par l'armada offensive et l'efficacité défensive des Warriors. En 13 minutes de jeu, Parker n'a inscrit que 2 points avec un tir réussi en huit tentatives, à l'image de son équipe qui a terminé la rencontre avec 39,2% de réussite au tir.

Thompson intenable

Sans leur vedette Stephen Curry, pas encore remis d'une blessure au genou gauche, les champions NBA en titre ont pu compter sur leurs trois autres All-Star. Kevin Durant (24 pts, 8 rebonds, 7 passes décisives), Klay Thompson (27 pts) et Draymond Green (12 pts, 8 rebonds, 11 passes décisives) ont scellé la large victoire de Golden State, qui a aussi bénéficié des 15 points et des deux contres de JaVale McGee, intenable en défense.

Très adroits, notamment à longue distance (10 sur 22 à trois points dont un 5 sur 6 pour le seul Klay Thompson), les Warriors menaient déjà de 16 points à la pause (57-41). Si San Antonio est revenu brièvement à moins de 10 points en début de troisième quart-temps, l'embellie a été de courte durée et jamais les Texans n'ont pu espérer quoi que ce soit. Sous l'ère Popovich, jamais les Spurs n'avaient subi une défaite aussi large à l'entame des playoffs. Le deuxième match de la série aura lieu lundi, toujours à Oakland.

0
0