Getty Images

Avec un petit Lillard mais un grand McCollum, Portland remonte le temps

Avec un petit Lillard mais un grand McCollum, Portland remonte le temps

Le 13/05/2019 à 00:12Mis à jour Le 13/05/2019 à 00:50

NBA - Portland a remporté le match 7 à Denver (96-100) pour se qualifier pour la finale de la Conférence Ouest contre les Golden State Warriors. Si Damian Lillard (13 points) est passé à côté de son match, les Blazers, qui ont compté 17 unités de retard, ont pu compter sur un énorme CJ McCollum, auteur de 37 points. Ils n'avaient plus atteint ce niveau depuis 2000.

Denver – Portland : 96-100

  • Portland l'emporte 4-3.

Revoilà Portland en finale de Conférence Ouest. Une première depuis la saison 1999-2000. Les Blazers, sacrés champions NBA en 1977, remontent le temps. Et ils ont remonté le score durant ce match 7 joué sur le parquet des Nuggets. Pendant de longues minutes, Denver, emmené par Nikola Jokic (29 pts, 13 rbds), a en effet fait la course en tête, profitant de la maladresse des Blazers et de leur leader Damian Lillard - incapable de mettre un tir de loin en première mi-temps. Mais après avoir compté 17 points de retard, Portland est resté en vie. Avant de recoller à la fin du 3e quart temps puis de faire la différence dans le dernier quart-temps. Le tout sans un grand Lillard.

Le joueur : McCollum a pris les choses en mains

Portland se présente dans ses playoffs sans Jusuf Nurkić. Et a perdu Rodney Hood au troisième quart-temps de ce match 7. Mais la franchise de l'Oregon survit à tout depuis quelques semaines. Grâce à son collectif. Et deux joueurs d'exception : Damian Lillard et CJ McCollum. Et cette fois, c'était au lieutenant de se muer en général pour un soir. Bien ciblé par Torrey Craig, Lillard était dans une belle galère avec son adresse (13 pts à 3 sur 17 aux tirs) et a attendu le dernier quart temps pour inscrire son premier tir de loin ? Pas grave, le MIP de la saison 2015-16 a brillé de mille feux.

Avec 37 points (17 sur 29 aux tirs) et 9 rebonds, McCollum a pris les choses en mains. Auteur de 14 points dans le troisième quart, Il a tenu son équipe à bout de bras. Avant de s'occuper de possessions clefs dans le money time. Il s'est même chargé de montrer la voie en défense avec un contre sur Jamal Murray dans le quatrième quart-temps. Avec un match à 41 points, un autre à 29 et donc deux sorties à 30 et 37 pour conclure, il aurait été déterminant dans cette série. Plus qu'un simple lieutenant.

Le facteur X : Evan Turner

Il a souvent été critiqué. Mais cette fois, il a fait taire tous ses détracteurs en étant décisif. L'ancien des Celtics, qui avait inscrit 7 points depuis le début des playoffs, a planté 10 unités dans le dernier quart temps. Un apport bien précieux…

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0