Getty Images

Markkanen contre Porzingis, les disciples de Nowitzki déchaînés !

Markkanen et Porzingis ont illuminé New-York - Chicago

Le 11/01/2018 à 07:43Mis à jour Le 11/01/2018 à 08:25

NBA - Tous les deux considérés comme d'éventuels successeurs du légendaire Dirk Nowitzki, et tous les deux adoubés par l'Allemand, Kristaps Porzingis et Lauri Markkanen se sont livré un superbe duel lors dont le Finlandais est finalement sorti vainqueur avec les Bulls chez les Knicks (119-122), après deux prolongations.

Le match : Markkanen et Porzingis régalent le peuple

Les duels entre Chicago et New York ont rarement eu autant de saveur que cette nuit au cours des dernières années. Le choc entre Bulls et Knicks étaient un classique il fut un temps, quand Michael Jordan et Scottie Pippen défiaient encore les bagarreurs de Manhattan menés par Patrick Ewing. Une rivalité qui constitue à elle seule une belle page d’un chapitre mythique de l’Histoire de la NBA. Mais les époques changent. Les deux franchises boxent encore dans la même catégorie, mais plusieurs échelons en-dessous. Elles sont toutes les deux en reconstruction, neuvième (New York) et treizième (Chicago) à l’Est. Deux des plus grands marchés du pays en difficulté.

Les deux organisations misent d’ailleurs sur un Européen pour les relever. Lauri Markkanen, le Finlandais, d’un côté, Kristaps Porzingis, le Letton, de l’autre. Deux Dirk Nowitzki 3.0 en puissance. Sans avoir forcément le même succès en NBA – l’Allemand est le meilleur joueur européen de tous les temps – ils ont des attributs similaires. Et ils ont déployé absolument leur arsenal complet lors de leur affrontement nocturne.

Markkanen, auteur de 33 points, 8 tirs primés et un énorme dunk sur la truffe d’Enes Kanter, a eu le dernier mot. Au bout du suspense. Porzingis n’était pas en reste avec 24 points, 6 rebonds, 4 blocks dont un assez sucré-salé sur une contre-attaque de l’intérieur star des Taureaux. Il a aussi arraché la deuxième prolongation en effaçant son vis-à-vis sur une course avant de dunker.

Les deux jeunes hommes ont inscrit plusieurs tirs importants, certains de très loin, dans les instants les plus chauds du match. Un vrai duel de superstars en puissance. Markkanen et les Bulls ont donc finalement pris le dessus. A charge de revanche pour Porzingis et les Knicks. Pourquoi pas en playoffs dans les dix années à venir ?

Le joueur : Durant atteint le plateau des 20 000 points

Et il est le deuxième joueur le plus jeune à le faire ! De retour après une semaine d’absence, Kevin Durant a une nouvelle fois inscrit son nom dans la légende. Il est devenu, à 29 ans et 103 jours, le cinquième basketteur NBA à planter 20 000 points en carrière avant d’avoir fêté ses 30 bougies. Soit 19 jours de moins que Kobe Bryant, un mois de moins que Wilt Chamberlain et presque 200 jours de moins que Michael Jordan. Seul LeBron James avait fait mieux en atteignant la barre mythique à 28 ans (et 17 jours).

KD a terminé la partie avec 40 points en affichant une efficacité impressionnante (14/18 aux tirs, 6/7 à trois-points). Mais les Warriors se sont inclinés en l’absence de Stephen Curry. Le double MVP, actuellement en pleine bourre, devait jouer le match mais il s’est blessé – à nouveau – à la cheville pendant l’échauffement. Les Clippers de Lou Williams en ont profité. Ce dernier a inscrit 50 points, son nouveau record en carrière, pour faire gagner son équipe.

Meilleur match de la saison pour Chris Paul

Le retour de Damian Lillard n’a pas payé pour les Trail Blazers qui restaient pourtant sur quatre victoires en cinq matches sans leur meneur All-Star. Portland est tombé devant un grand Chris Paul, auteur de 37 points, 7 rebonds et 11 passes décisives. Sans James Harden, toujours blessé, CP3 a sorti son meilleur match (au scoring) avec les Rockets pour prendre le dessus sur Lillard (29 pts, 8 pds) et faire gagner Houston. Les deux hommes ont d’ailleurs été au centre d’une légère polémique en fin de rencontre. Alors que la partie était déjà largement pliée et que le chronomètre défilait jusqu’à atteindre zéro, Paul a profité d’un boulevard devant lui pour aller marquer un dernier layup.

En NBA, les joueurs disputent rarement – pour ne pas dire jamais – la dernière possession d’un match dont l’issue est déjà connue. Lillard a donc pris ce geste comme un manque de respect et il est allé dire ce qu’il en pensait à Paul. Ce dernier lui a alors répondu : "Vous avez arrêté de défendre."

Miami continue de surprendre

Porté par un Goran Dragic (20 pts, 9 pds) qui réalise une saison décidément fantastique, le Heat a décroché un nouveau succès en battant cette fois-ci Indiana. Les Floridiens renforcent ainsi un peu plus leur quatrième place à l’Est.

Kemba Walker, 41 points pour rien

C’est terrible ce qui se passe à Charlotte. Les Hornets, dixièmes à l’Est alors qu’ils ont pour objectif clair de faire les playoffs, sont déjà mal en point. Ils ont réussi le triste exploit de s’incliner à domicile contre Dallas, l’une des plus mauvaises équipes de la ligue, malgré 41 points de Kemba Walker ! Une vraie occasion gâchée. La franchise va mal et c’est incompréhensible. Elle a pourtant un bon coach, des vétérans expérimentés, une superstar qui multiplie les performances et même un Dwight Howard plus fort qu’il ne l’a jamais été au cours des cinq dernières années. Le crash le plus surprenant de la saison pour l’instant.

Tous les scores

Hornets – Mavericks : 111-115
Pacers – Heat : 106-114
Wizards – Jazz : 104-107
Nets – Pistons : 80-114
Knicks – Bulls : 119-122
Rockets – Trail Blazers : 121-112
Grizzlies – Pelicans : 105-102
Bucks – Magic : 110-103
Timberwolves – Thunder : 104-88
Nuggets – Hawks : 97-110
Warriors – Clippers : 106-125

0
0