Getty Images

Même remaniés, les Cavaliers de James inquiètent face aux Lakers (127-113)

Même remaniés, les Cavaliers de James inquiètent

Le 12/03/2018 à 07:37Mis à jour Le 12/03/2018 à 07:40

NBA – Encore battus par les Lakers cette nuit (127-113), les Cavaliers ont de sérieuses lacunes. Un bon mois après le chamboulement de l’effectif, LeBron James et ses partenaires ne font pas vraiment figures de candidats au titre.

Le match : Los Angeles séduit encore LeBron James

Chaque passage de LeBron James à Los Angeles agite la presse, les célébrités, les supporteurs et les passionnés de basket. Car chaque match des Lakers contre le King est perçu comme une audition pour la prochaine intersaison. Comme si les jeunes joueurs californiens avaient pour mission de montrer à leur glorieux aîné qu’ils sont prêts. Prêts à rejoindre les sommets s’il venait à choisir la franchise mythique quand il sera libre de s’engager où bon lui semble cet été. Ils attendent leur guide. Mais pour l’instant, ce sont eux qui repartent avec la victoire. Si la guerre en coulisses ne commencera réellement qu’en juillet, date de l’expiration du contrat de James, celles sur les parquets entre L.A. et Cleveland a pour l’instant toujours tourné en faveur de la cité des anges. Deux victoires en deux matches. Dont la dernière en date cette nuit (127-113).

LeBron, auteur de 24 points, 10 rebonds et 7 passes, a été acclamé par la foule. Peut-être son futur public. En revanche, il n’a pas réussi à mener les siens vers la victoire. Les Angelenos ont passé un 22-3 dévastateur à la fin du troisième quart temps pour prendre le match en main pour de bon. Ils n’ont pas été rejoints ensuite. C’est donc la deuxième fois de la saison qu’ils sortent vainqueurs de leur duel avec les Cavaliers. La première fois, Cleveland comptait encore Dwyane Wade, Isaiah Thomas, Derrick Rose et compagnie dans ses rangs. Tous ont été échangés (ainsi que trois autres joueurs) le 8 février dernier. Un lifting de dernière minute qui a fait naître de belles promesses lors de ses deux premières sorties. Mais les triples finalistes sont à la ramasse. Même avec leurs recrues. Cette nuit, seul Larry Nance Jr (16 points, 8 rebonds) a surnagé parmi les nouveaux arrivants. Jordan Clarkson a fini avec 4 points à 1/8 aux tirs.

L’équipe de Tyronn Lue a toujours de sérieux problèmes en défense. 127 points encaissés, c’est beaucoup trop. Surtout, cela devient récurrent. Ses joueurs prennent régulièrement 120 points dans la besace. Difficile de rêver du sacre sans être capable de freiner l’attaque adverse. Encore plus s’il s’agit d’une équipe modeste comme celle de Los Angeles. Les Cavaliers restent désormais sur six revers au cours des dix rencontres disputées depuis leurs nombreux transferts. Et ils ont même perdu la troisième place de la Conférence Est, désormais occupée par Indiana. De quoi donner encore plus d’espoirs aux fans des Lakers qui imaginent déjà LeBron James porter les couleurs de leur équipe préférée.

LeBron James - Cleveland

LeBron James - ClevelandGetty Images

Le joueur : Julius Randle ne veut pas compter pour du beurre

Indirectement, Julius Randle se retrouve mêlé au sein de toutes les rumeurs évoquant une future arrivée de LeBron James à Los Angeles. En effet, pour avoir encore plus de marge financière disponible cet été (et donc éventuellement signer le King et une autre superstar, par exemple Paul George), les dirigeants seront peut-être contraints de renoncer aux droits du jeune intérieur. Une manière de le laisser filer. Il n’y avait même pas vraiment de doute quant à la stratégie à adopter en début de saison. Randle n’était plus le bienvenue. Il était même souvent listé parmi les joueurs susceptibles d’être transférés en cours de saison.

Mais son rendement fait clairement réfléchir. Le septième choix de la draft 2014 a sorti le meilleur match de sa carrière cette nuit. 36 points, 14 rebonds et 7 passes. Une vraie performance référence. Le point d’orgue d’une excellente saison pour celui qui était encore remplaçant en début de saison. Randle pointe à 15,5 points et 7,7 rebonds de moyenne en à peine 25 minutes ! Soit 22 points et 11 rebonds ramenés sur 36 minutes. Le joueur de 23 ans est bel et bien prometteur. Il y aura une affaire intéressante à réaliser si les Lakers venaient à le lâcher.

La revanche : Isaiah Thomas a fait payer son ancienne équipe

Envoyé aux Lakers comme un malpropre début février, Isaiah Thomas a retrouvé ses anciens (et éphémères) coéquipiers cette nuit. Il n’a pas montré de signes d’animosité à leur égard. Au contraire, il a même salué certains d’entre eux chaleureusement. Mais il est clair que Thomas, souvent (injustement) présenté comme le responsable des maux (défensifs) des Cavaliers, avait un message à faire passer. Il était saignant en sortie de banc. L’ancien All-Star a terminé avec 20 points, 5 rebonds et 9 passes. Son impact contribuant donc à faire chuter son ancienne équipe.

La performance : Anthony Davis voit triple pour son anniversaire

La superstar la plus impressionnante de la ligue actuellement a fêté ses 25 bougies comme il se doit. Avec 25 points (tiens donc), 11 rebonds et surtout 10 blocks ! Un triple-double. Le premier de sa carrière. Et un record personnel aux contres. Une prestation dans la lignée des performances spectaculaires enchaînées par Davis depuis plusieurs semaines. En revanche, les Pelicans se sont inclinés contre le Jazz (99-116).

L’absent : les Warriors souffrent sans Stephen Curry

Kevin Durant a beau marquer un paquet de points (39 cette nuit), Golden State est en difficulté sans son autre MVP. Stephen Curry est touché à la cheville et les champions en titre vont devoir trouver d’autres solutions pour gagner. C’est quand il n’est pas là que l’on se rend compte à quel point le meneur rend les autres meilleurs. Ils ont tous moins d’espaces sans lui. KD, par exemple, n’a converti que 11 tentatives sur 32. Klay Thompson (21 pts à 8/22) était lui aussi en difficulté. A l’arrivée, les Wolves de Karl-Anthony Towns (32 pts) ont pris le dessus sur les Warriors.

Les Français : Rudy Gobert engrange encore

19 points, 16 rebonds et 2 blocks pour un Rudy Gobert excellent cette nuit. Le pivot français est vraiment en grande forme et il a un impact primordial sur le succès de son équipe. Le Jazz, dixième, est toujours en course pour les playoffs. Titulaire, Frank Ntilikina a lui marqué 11 points contre Toronto. Timothé Luwawu-Cabarrot n’a pas inscrit le moindre point avec les Sixers contre Brooklyn.

Tous les scores

Knicks – Raptors : 106-132
Hawks – Bulls : 122-129
Timberwolves – Warriors : 109-103
Pelicans – Jazz : 99-116
Nuggets – Kings : 130-104
Mavericks – Rockets : 82-105
Nets – Sixers : 97-120
Celtics – Pacers : 97-99
Lakers – Cavaliers : 127-113

0
0