Getty Images

Milwaukee, Houston et Lillard démarrent en fanfare !

Milwaukee, Houston et Lillard démarrent en fanfare !

Le 15/04/2019 à 07:09Mis à jour Le 15/04/2019 à 09:02

NBA – Pas de surprises sur les parquets US pour la deuxième soirée de playoffs. Toutes les équipes à domicile l’ont emporté. Damian Lillard et les Blazers ont résisté au Thunder (104-99), Boston a évité le piège contre Indiana (84-74) tandis que les Rockets et les Bucks ont massacré leurs adversaires respectifs.

Trail Blazers - Thunder : 104-99

  • Portland mène 1-0

Nous avons promis une série disputée et engagée entre Portland et Oklahoma City. Le premier match a tenu toutes ses promesses. C’est au terme d’une partie rythmée et serrée que les Blazers ont pris le dessus sur le Thunder (104-99) grâce notamment à un grand Damian Lillard (30 pts).

  • Le joueur : Damian Lillard

Le meneur All-Star a commencé le match avec une bombe envoyée à neuf mètres et il l’a fini quasiment de la même manière. En effet, c’est sur un nouveau panier extérieur très lointain de son chef de file que les Blazers ont creusé un dernier petit écart (96-92) à moins de deux minutes de la sirène finale. Juste avant, Paul George avait ramené les siens dans la course avec un tir primé. Si le score est serré à l’arrivée, avec du suspense pendant toute la deuxième mi-temps, Portland n’a jamais vraiment été mené au score, à part en tout début de match.

Les Blazers ont pu compter sur Lillard à chaque fois qu’il avait besoin d’un panier. Soit pour creuser l’écart, comme dans le premier quart temps (39-25), soit pour freiner une remontée du Thunder. Et quand ce n’était pas lui, c’était C.J. McCollum (24 pts), ou l’excellent Enes Kanter (20 pts, 18 rbds), très actif dimanche soir.

L’équipe d’Oklahoma City s’est accrochée par l’intermédiaire de Russell Westbrook, auteur d’un triple-double (24 pts, 10 rbds, 10 pds). Mais elle a été pénalisée par la maladresse de ses joueurs et notamment de Paul George. L’ailier a fini par se réveiller sur le tard pour inscrire 26 points. Mais à 8 sur 24 aux tirs. Tout n’est pas à jeter pour le Thunder qui n’a perdu que de six points tout en tirant à 15% à trois-points contre 44% pour les Blazers. C’est la statistique du match. Avec un peu plus de réussite, PG et ses partenaires peuvent aller chercher quelque chose. Cette série promet d’être longue.

Bucks – Pistons : 121-86

  • Milwaukee mène 1-0

L’équipe avec le meilleur bilan en NBA cette saison voulait envoyer un message pour son entrée en playoffs. C’est chose faite avec cette victoire écrasante de Milwaukee contre Detroit (121-86). Un premier résultat sans appel pour les Pistons privés de leur meilleur joueur, Blake Griffin, blessé.

  • La performance : Sept joueurs des Bucks à dix points ou plus

La franchise du Wisconsin a dominé le match de bout en bout. Les titulaires ont donné le ton dès les premières minutes (38-16 dans le premier quart temps) et les remplaçants ont parfaitement pris le relais ensuite. Une domination totale à chaque quart temps et presque 30 points d’avance à la pause. La rencontre était déjà pliée. Les Bucks ont juste géré sereinement les dernières minutes tout en faisant tourner l’effectif. Le futur (très probable) MVP Giannis Antetokounmpo a compilé 24 points et 17 rebonds. 16 pions pour le précieux George Hill en sortie de banc. 15 pour Eric Bledsoe. 14 pour Khris Middleton et Brook Lopez. Milwaukee démarrent donc en trombe. Detroit ne pourra pas faire pire lors du Match 2.

Rockets – Jazz : 122-90

  • Houston mène 1-0

Pas de cadeau. Les Rockets ont été sans pitié avec le Jazz, un adversaire qu’ils ont écrasé lors des demi-finales de Conférence l’an dernier. Si on s’attend à une série un peu plus compétitive cette année, le match de ce dimanche s’est conclu avec une victoire très nette des Texans (122-90). Brutal. James Harden (29 pts, 10 pds) et ses coéquipiers ont notamment fait la différence dans le dernier quart temps pour alourdir la marque. Si la superstar de Houston a brillé, ses lieutenants ont aussi répondu présents. Clint Capela a calé son double-double (16 pts, 12 rbds), Eric Gordon a mis 17 pts, Chris Paul 14.

  • Le Français : Rudy Gobert a fait ce qu’il a pu

Le Jazz a déçu dans l’ensemble mais Rudy Gobert a essayé de se démener pour porter les siens. Alors qu’il n’avait pas marqué une seule fois plus de 15 points lors de la série contre les Rockets l’an dernier, le pivot tricolore en a inscrit 22. Avec aussi 12 rebonds. C’est même lui qui a orchestré le retour d’Utah en début de seconde mi-temps. Gobert a planté 6 points de rang pour revenir à 54-62 à neuf minutes de la fin du troisième quart temps. Mais Houston a remis la machine en route ensuite.

Gobert a cependant terminé avec un différentiel de -23, le plus mauvais du match. Ses qualités défensives ne sont pas aussi efficaces contre Houston. Mais c’est surtout toute son équipe qui a sombré à commencer par un Donovan Mitchell auteur de 19 points sans la moindre passe décisive. Le Jazz doit se ressaisir.

Celtics – Pacers : 84-74

  • Boston mène 1-0

Boston s’est fait peur. Les joueurs de Brad Stevens ont souffert, ils ont douté mais ils ont finalement évité de reproduire les mêmes erreurs que Philadelphie et Toronto, deux têtes de série de la Conférence battue en ouverture des playoffs. Les Celtics ont donc fini par l’emporter après avoir été menés de sept points à la pause (38-45).

  • Harden

Sans Marcus Morris, les Celtics n’auraient sans doute pas gagné hier soir. Non seulement il a terminé meilleur marqueur de son équipe (20 points, comme Kyrie Irving), mais il a surtout inscrit des paniers importants au moment où ses coéquipiers sombraient. Il a maintenu Boston au contact dans le match dans le premier quart temps. Il a été le chef de file d’un banc qui a tenu la baraque (14 des 20 points des Celtics dans les douze premières minutes) quand les titulaires, trop crispés, déjouaient. Morris a aussi réveillé ses camarades avec son énergie et sa rage de vaincre. Al Horford et Kyrie Irving ont inversé la vapeur et creusé l’écart dans le troisième quart temps – période au cours de laquelle Boston a tué le match – mais Marcus Morris a aussi fortement contribué à cette première victoire des Celtics.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0