Getty Images

Quand Towns cartonne, tout baigne pour Minnesota

Quand Towns cartonne, tout baigne pour Minnesota

Le 27/11/2017 à 07:17Mis à jour Le 27/11/2017 à 08:59

NBA - Karl-Anthony Towns s'est fait violence en se montrant bien plus agressif en attaque cette nuit. Une attitude qui a payé puisqu'il a mené les Wolves à la victoire.

Le joueur : C’est Karl-Anthony Towns qui régale !

Si Jimmy Butler et Andrew Wiggins sont souvent les artificiers en chef, ceux qui prennent le plus de tirs, l’attaquant le plus dangereux des Timberwolves n’est autre que Karl-Anthony Towns. Le jeune homme, premier choix de la draft 2015, est déjà l’un des meilleurs joueurs de la ligue alors qu’il vient à peine de fêter ses 22 ans. Le problème ? Ses coéquipiers ont parfois tendance à oublier à quel point il est fort. Ou alors lui-même semble parfois oublier à quel point il est fort. Car même s’il est déjà le meilleur marqueur de Minnesota avec 20 points par match, il est évident que "KAT" a les atouts pour dominer dans la peinture soir après soir.

Il l’a rappelé cette nuit. L’intérieur a démoli la raquette des Suns pour mener son équipe vers une nouvelle victoire (119-108) : 32 points mais aussi 12 rebonds. Une performance qui s’explique d’abord par l’agressivité du bonhomme. Il n’a pas hésité à se faire plaisir en prenant sa chance 26 fois pour 12 réussites. Il a besoin de beaucoup toucher la balle pour se mettre en rythme. Un joueur comme Towns devrait shooter au moins 18-20 fois par rencontre. Pour l’instant, il dépassé à peine les 14 tentatives de moyenne.

Le résultat de cette nuit, certes contre une équipe bien plus faible, tend à montrer que les Wolves ont justement intérêt à ce que leur meilleur joueur soit au centre de leur attaque. Car derrière, c’est tout le monde qui en profite. En étant monstrueux près du cercle, le jeune homme a libéré des espaces pour ses coéquipiers. Wiggins (21 pts) et Butler (25 pts) en ont aussi profité. Une recette qu’il va falloir appliquer bien plus souvent dans les semaines, les mois et même les années à venir.

Le rookie : Sorti de nulle part, Mike James se fait son trou

Le nom est tellement lambda. Des Mike James basketteur, il y en a eu quelques-uns. Alors pourquoi un petit meneur de 27 ans, non drafté, retiendrait particulièrement notre attention ? Les passionnés de basket européen le connaissent sans doute. Il évoluait effectivement au Panathinaikos l’an dernier. Mais aux Etats-Unis, le joueur des Suns est un inconnu. Il est rarement cité parmi les meilleurs rookies alors qu’il est pourtant l’un des débutants les plus productifs. Voilà pourquoi il faut parler de lui.

Cette nuit, celui qui était destiné à chauffer le banc de Phoenix a livré son meilleur match en carrière. Il a inscrit 27 points et délivré 7 passes décisives. Une belle prestation qui vient souligner les efforts réalisés depuis le début de la saison. Avec 11 pts et 4 pds par match, il est l’une des rares satisfactions dans l’Arizona. Et, sauf surprise, il devrait bientôt signer un contrat avec plus de garanties, notamment financières.

Le record manqué : Marc Gasol va attendre avant de rentrer dans l’histoire des Grizzlies

Le géant espagnol devait marquer 9 paniers pour devenir le joueur le plus prolifique de l’Histoire des Memphis Grizzlies. Et dépasser du même coup son ancien camarade Zach Randolph au nombre de paniers inscrits en carrière avec la franchise du Tennessee. Un record qui semblait largement à sa portée, surtout après sa première mi-temps de feu contre Brooklyn. Gasol était déjà à 16 points avec 6 tirs rentrés à la pause. Une simple formalité ?

Pas vraiment. Il n’a pas mis un seul panier en deuxième mi-temps. Juste deux petits lancers pour terminer avec 18 points. Pire encore, le All-Star n’a pas été relancé par son coach dans les moments chauds de la partie. Il a assisté depuis le banc, impuissant, à la défaite des siens (88-98). Une situation rare pour un joueur censé incarner le visage de l’équipe. Il n’a d’ailleurs pas hésité à faire savoir aux journalistes qu’il était particulièrement frustré et énervé d’avoir été laissé sur le banc…

Tous les scores

Bulls - Heat : 100-03
Tmberwolves - Suns : 119-108
Grizzlies - Nets : 88-98

0
0