Getty Images

Rudy Gobert et Tony Parker, quand les Français jouent les patrons en NBA

Gobert et Parker, quand les Français jouent les patrons en NBA

Le 06/03/2018 à 07:00Mis à jour Le 06/03/2018 à 17:42

NBA – Les tricolores étaient à l’honneur sur les parquets américains cette nuit. Rudy Gobert (21 points, 17 rebonds) a été monstrueux lors du succès du Jazz contre le Magic (94-80) tandis que Tony Parker (23 pts) a évité aux Spurs un faux-pas contre les Grizzlies (100-98).

Le joueur : Rudy Gobert

Porter le maillot du Jazz, c’est malheureusement accepter de ne pas souvent être mis en avant. Utah a beau être une équipe séduisante, les matches des Mormons ne sont pas souvent diffusés sur le réseau national. Ils ne passionnent pas le grand public. Et pourtant, les hommes de Quinn Snyder sont vraiment talentueux. Ils sont surtout en pleine forme. Ils ont gagné 15 des 17 derniers matches qu’ils ont disputés, revenant ainsi dans la course aux playoffs à l’Ouest.

Ce succès, Rudy Gobert n’y est pas étranger. Le pivot français est impeccable dans son rôle de tour de contrôle en défense. C’était évidemment encore le cas cette nuit, quand le Jazz a limité le Magic à 80 points ! Quand il est là, ses adversaires n’osent pas – ou peu – attaquer le cercle. Ils se contentent de shooter de loin. Et les soirs sans adresse, Utah croque l’équipe d’en face.

Mais ce n’est pas seulement en défense qu’il s’est illustré. Gobert a été monstrueux d’efficacité. 21 points, 9/10 aux tirs, 17 rebonds et un différentiel de +22. En patron. Il est la preuve qu’il n’est pas toujours nécessaire d’être le meilleur marqueur d’une équipe pour s’imposer comme le leader d’un groupe. En attendant, Utah continue de se rapprocher des playoffs. Le Jazz est dixième à une victoire de la huitième place.

Les Français : Tony Parker à l’ancienne !

En difficultés contre les modestes Grizzlies, les Spurs ont été sauvé par l’un de leurs anciens héros. Désormais remplaçant, Tony Parker a mis le feu en sortant du banc. 23 points (à 10/14) et 4 passes qui ont propulsé les Texans vers la victoire, décrochée sur le fil. San Antonio avait grandement besoin d’une victoire après avoir perdu huit de ses dix derniers matches. Surtout que la franchise s’apprête à affronter Houston et Golden State. C’est donc TP, en bon vétéran, qui a montré la marche à suivre à ses coéquipiers. Histoire de se rassurer avant les chocs.

La belle histoire : Larry Nance Jr, sur les traces de son père

Larry Nance Jr est l’un des ‘fils de’ qui peuplent la NBA. La progéniture d’un ancien pro passé par la grande ligue. Son paternel, Larry Nance Sr, portait les couleurs des Cavaliers. Lauréat du premier concours de dunks, il était aussi un All-Star. Il a laissé une vraie trace sur l’organisation, au point où la franchise de l’Ohio avait fini par retirer son numéro 22. Débarqué en NBA en 2015, Nance Jr a commencé aux Lakers avant d’être envoyé à Cleveland en février dernier. Il a ainsi été autorisé à porter le 22 en l’honneur de son père.

Il lui a rendu hommage lors de sa première titularisation avec sa nouvelle équipe. Aligné dans le cinq suite à la blessure de Tristan Thompson, l’intérieur mobile et bondissant a réalisé une superbe performance. Ses 22 points et 15 rebonds – des records en carrière – ont remis les triples finalistes sur le chemin de la victoire. Un succès facile contre Detroit (112-90). A la fin du match, le papa, très fier, déclarait à qui voulait l’entendre qu’il n’était pas Larry Nance Sr mais bien le père de Larry Nance Jr. Une belle histoire.

Le match : Damian Lillard incroyable contre les Lakers !

Les Trail Blazers sont chauds en ce moment. Ils ont décroché une septième victoire consécutive en battant les Los Angeles Lakers sur le fil. Mais si Portland cartonne, c’est d’abord parce que son leader Damian Lillard est absolument injouable. Le meneur All-Star pratique le meilleur basket de sa carrière. Il a encore fait une démonstration cette nuit. Alors que son équipe courait après le score, il a enchaîné les trois-points plus fous les uns que les autres pour ramener Portland sur les bons rails. Deux de suite dont un depuis le logo. 39 points, 5 rebonds, 6 passes et une nouvelle victoire pour le troisième de la Conférence Ouest.

Tous les scores

Jazz – Magic : 94-80
Spurs – Grizzlies : 100-98
Bulls – Celtics : 89-105
Heat – Suns : 125-103
Cavaliers – Pistons : 112-90
Pacers – Bucks : 92-89
Lakers – Trail Blazers; 103-108

0
0