Getty Images

61 pts au Garden, une performance de MVP pour James Harden

61 pts au Garden, une performance de MVP pour Harden

Le 24/01/2019 à 07:38Mis à jour Le 24/01/2019 à 07:40

NBA - James Harden a battu son record en carrière en claquant 61 points lors de la victoire des Rockets contre les Knicks cette nuit (114-110). Une nouvelle sortie historique pour un joueur qui commence à prendre doucement de l’avance dans la course pour le MVP.

Le joueur : James Harden met 61 points au Garden

Une enceinte mythique. Un attaquant historiquement prolifique. Une performance spectaculaire. James Harden a donné encore un peu plus de saveur à sa saison, et de poids à sa candidature pour le MVP, en marquant 61 points sur le parquet du Madison Square Garden cette nuit. Dans son sillage, Houston a battu New York (114-110). C’est le plus grand nombre de points marqués sur un match par la star des Rockets depuis le début de sa carrière. Un record personnel, certes, mais aussi un record (égalé) pour un adversaire des Knicks sur leur parquet. Seul Kobe Bryant a fait aussi bien avec 61 points inscrits au Madison.

En plus d’affoler les compteurs, Harden a offert la victoire aux siens avec un layup décisif à quatre secondes de la sirène. Quelques instants auparavant, Eric Gordon avait redonné l’avantage aux Rockets avec un panier à trois-points crucial.

Cette explosion de paniers fait oublier que la formation texane a tout de même eu du mal à se défaire d’une équipe qui reste maintenant sur sept défaites de suite. Il a fallu 61 points de James Harden pour battre l’un des cancres de la NBA. Le barbu a aussi pris 15 rebonds et distribué 4 passes décisives. En revanche, il a encore une fois arrosé : 17 sur 38 aux tirs dont 5 sur 20 à trois-points. Sa série – 21 matches de suite avec au moins 30 pts marqués – et ses cartons en font un candidat de plus en plus imposant pour le MVP. Mais c’est peut-être tout ce que les Rockets gagneront cette saison.

James Harden

James HardenGetty Images

La blessure : Les Pacers ont peut-être perdu Victor Oladipo pour la saison

Terrible nouvelle pour Indiana. La franchise, troisième à l’Est et vainqueur des Raptors cette nuit (110-106) va peut-être devoir finir sa très belle saison sans son seul All-Star, Victor Oladipo. L’arrière a quitté le parquet sur une civière après ce qui pourrait être une sérieuse blessure au genou. Les Pacers craignent déjà une opération et donc plusieurs mois d’arrêt. Ce serait cruel pour cette équipe qui, sans faire de bruit, s’est installée parmi les plus fortes et les plus constantes de la Conférence Est.

Oladipo n’a joué que 10 minutes avant de se blesser. Ça n’a pas empêché ses coéquipiers d’aller chercher la victoire contre les Raptors, juste devant eux au classement. Avec notamment 23 points de Thaddeus Young. Les Pacers ont déjà montré en début de saison qu’ils pouvaient gagner des matches sans leur meilleur joueur. Mais pour combien de temps ? Leur potentiel est tout de même nettement inférieur sans lui. Le deuxième choix de la draft 2013 va désormais passer une IRM afin de déterminer la gravité de sa blessure et sa durée d’indisponibilité.

Le match : Embiid et Simmons font plier les Spurs

Les Sixers traversent une période cruciale de leur saison. Ils ont douze matches de suite contre des adversaires à plus de 50% de victoires. Jusqu’ici, ils s’en sortent bien. Déjà vainqueurs des Pacers, ils ont fait tomber les Spurs in-extremis cette nuit (122-120). Un succès auquel a fortement contribué Joel Embiid. Le pivot star de Philadelphie a compilé 33 points et 19 rebonds sur la truffe de LaMarcus Aldridge. Il a aussi inscrit 16 points de suite pour maintenir son équipe au contact dans les dernières minutes du match.

Ce sont ensuite deux autres joueurs des Sixers qui ont fait la différence. Landry Shamet a marqué un panier à trois-points, avec la faute, pour ramener les siens à un point. C’est encore lui qui inscrivait un autre panier primé pour réduire l’écart à trois points après que les Spurs aient repris un peu d’avance. Puis J.J. Redick a aussi réalisé une action à quatre points (tir lointain avec la faute !) pour donner l’avantage à son équipe (121-120). DeMar DeRozan s’est fait contrer par Wilson Chandler sur l’action suivante. Cory Brewer a converti un lancer-franc sur deux. Il restait alors une seconde à jouer. Une dernière possession pour San Antonio.

Gregg Popovich a alors laissé DeRozan, pourtant auteur de 26 points et 9 rebonds, sur le banc parce qu’il cherchait un trois-points. Mais Ben Simmons (21 pts, 10 rbds, 15 pds) a senti le coup et a dévié la passe sur la remise en jeu des Spurs. Victoire finale des Sixers.

La performance : Blake Griffin porte les Pistons

Il ne fait pas trop parler de lui parce que son équipe est décevante. Mais Blake Griffin est vraiment excellent cette saison. Ses 37 points ont évité à Detroit une défaite embarrassante contre New Orleans en l’absence d’Anthony Davis (98-94). L’ancien intérieur des Clippers a notamment inscrit 20 pions dans le dernier quart temps. Il réalise pour l’instant la meilleure saison de sa carrière avec plus de 26 pts, 8 rbds et 5 pds de moyenne.

Le choc : Donovan Mitchell confirme son regain de forme

Pas toujours dans son assiette en début de saison, Donovan Mitchell est impossible à arrêter depuis neuf matches. Il n’est pas descendu sous la barre des 26 points sur cette période et le Jazz a gagné sept rencontres. Dont un très beau succès acquis cette nuit contre les Nuggets, deuxièmes de la Conférence Ouest (114-108). Un match marqué par les 35 points du sophomore, dont la performance a éclipsé les 28 pts et 21 rbds de Nikola Jokic.

Les Français : Parker et Batum décisifs

Les Hornets ont battu les Grizzlies malgré le triple-double de Marc Gasol (22 pts, 17 rbds et 10 pds). Tony Parker et Nicolas Batum n’y sont pas pour rien. Le meneur a inscrit 17 points en sortie de banc. Batum, lui, cumulait 18 pts et 4 rbds. Leurs performances ont fait la différence. Rudy Gobert a aussi gagné, contre Denver, en postant son double-double habituel (15 pts et 10 rbds). En revanche, des défaites pour Frank Ntilikina (0 point, 6 passes) et Evan Fournier (9 pts) avec leur équipe respective.

Tous les scores

  • Pacers – Raptors : 110-106
  • Celtics – Cavaliers : 123-103
  • Nets – Magic : 114-110
  • Heat – Clippers : 99-111
  • Knicks – Rockets : 110-114
  • Sixers – Spurs : 122-120
  • Bulls – Hawks : 101-121
  • Grizzlies – Hornets : 107-118
  • Pelicans – Pistons : 94-98
  • Jazz – Nuggets : 114-108
Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0