Getty Images

Anthony Davis, drôle de "retour"

Davis, drôle de "retour"
Par AFP

Le 09/02/2019 à 08:22Mis à jour Le 09/02/2019 à 08:23

Anthony Davis rêvait d'ailleurs. Il n'a pas été tradé et a même déjà rejoué avec New Orleans. Les Pelicans ont gagné face à Minnesota (122-117), l'intérieur a brillé mais il s'est fait siffler et n'a pas joué une seule seconde dans le dernier quart temps.

Deux stars de la NBA, Kevin Love et Anthony Davis, ont retrouvé vendredi les parquets à l'issue d'une blessure, tandis que des recrues, comme Dennis Smith, qui ont changé d'équipe dans les dernières heures du marché des transferts, ont marqué les esprits. Après avoir manqué 50 matches de son équipe, Cleveland, Kevin Love a enfin retrouvé ses coéquipiers, mais n'a pas empêché les Cavaliers de s'incliner à Washington (119-106).

Opéré d'un orteil début novembre, le champion NBA 2016 a été limité à six minutes de jeu, les six premières de la rencontre. Il n'a pas pesé sur les débats avec seulement quatre points, un rebond et une passe décisive. Sans surprise, son entraîneur a décidé de le ménager par le match de samedi contre Indiana. Cleveland qui a perdu 21 de ses 24 derniers matches (14e, 11 v-44 d), n'a plus rien à gagner de cette saison.

A La Nouvelle-Orléans, le retour d'Anthony Davis a été houleux. Le pivot qui a annoncé qu'il voulait quitter les Pélicans, a été sifflé lors de la présentation d'avant-match et à chaque fois qu'il avait le ballon en mains. Davis, blessé à un doigt puis ménagé par son équipe pendant les dernières heures du mercato durant lesquelles les Lakers ont tout tenté pour le recruter, n'avait plus joué depuis le 18 janvier, mais cet accueil ne l'a pas perturbé. Il a marqué 32 points, dont 24 avant la pause, (11 sur 15 au tir) en seulement 25 minutes de jeu !

" Je veux jouer au basket"

Signe toutefois que l'ambiance à "NOLA" n'est pas/plus au beau fixe, Davis n'a pas été utilisé durant tout le 4e quart-temps malgré un final indécis. La Nouvelle-Orléans s'est finalement imposée 122 à 117 face à Minnesota. "Cela m'a fait du bien de retrouver la compétition, je veux jouer au basket, c'est ce que j'aime faire et je jouerai quand on aura besoin de moi", a expliqué Davis.

Au lendemain de la fin de la période des transferts NBA, marquée par une série d'échanges et de transactions de dernière minute, plusieurs joueurs ont fait leurs débuts sous leur nouveau maillot. Philadelphie a peut-être réussi "le" coup de cette dernière semaine de transferts en recrutant Tobias Harris, meilleur marqueur des Clippers. Pour son premier match avec les Sixers, Harris a marqué 14 points et huit rebonds. Philadelphie a infligé à Denver, encore leader de la conférence Ouest en début de semaine, une troisième défaite de suite (117-110). L'artisan de cette victoire a été JJ Redick avec ses 34 points en 33 minutes avec un impressionnant 6 tirs primés réussis sur 7 tentés. L'arrière faisait lui aussi son retour après avoir manqué... deux matches à cause d'un virus.

Enfin, les leaders des conférences Est et Ouest, Milwaukee et Golden State, se sont imposés en déplacement, respectivement à Dallas (122-107) et Phoenix (117-107). Les Bucks, meilleur bilan de NBA (41 v-13 d), ont enchaîné une sixième victoire de suite grâce aux 29 points et 17 rebonds de leur ailier grec Giannis Antetokounmpo. Golden State (39 v-15 d) a été malmené pendant deux périodes et demie dans la salle des Suns. Les Warriors ont pris le large grâce à Klay Thompson qui a fêté son 29e anniversaire avec 25 points. Stephen Curry a mis du temps à trouver les bons réglages, mais il a fini fort avec 20 points qui ont fait plier Phoenix.

0
0