Getty Images

Avec DeMarcus Cousins, ces Warriors sont terrifiants !

Avec Cousins, ces Warriors sont terrifiants !

Le 29/01/2019 à 07:24Mis à jour Le 29/01/2019 à 07:27

NBA – Même s’il continue de se mettre dans le rythme, DeMarcus Cousins a l’air d’avoir déjà trouvé sa place au sein du collectif de Golden State. Résultat, il contribue au succès de cette armada, plus redoutable que jamais. Pour preuve : ses 22 points inscrits lors de l'écrasante victoire des Warriors contre les Pacers (132-100), la onzième de suite.

Le joueur : 22 points pour Cousins, 11 victoires de suite pour Golden State

Après quasiment un an sans jouer suite à une déchirure au tendon d’Achille, DeMarcus Cousins aurait pu être un peu rouillé. Ses cinq premiers matches laissent penser que le pivot All-Star est déjà bien dans le coup. Et, à l’image de son équipe, il s’apprête à monter en puissance. Il a réalisé sa meilleure performance au scoring depuis son retour avec 22 points inscrits en seulement 25 minutes contre Indiana cette nuit. Avec une large victoire en prime pour Golden State (132-100).

Cousins donne une nouvelle dimension à l’attaque déjà impressionnante des doubles-champions en titre. Il est capable de s’écarter du cercle, comme ses coéquipiers, et de mettre dedans (un panier primé cette nuit, trois lors de son premier match il y a dix jours). Mais il est surtout une force sous le cercle. Un point d’ancrage pour punir les défenses quand les snipers d’élite des Californiens ne trouvent pas leur cible. Il a aussi pris 6 rebonds et distribué 4 passes décisives contre les Pacers. Ce qui porte ses moyennes à 15 pions, 7 prises et un peu plus de 3 caviars par rencontre depuis son retour. En seulement 21 minutes. Prometteur.

Pour le coup, les shooteurs étaient chauds cette nuit. Surtout un. Stephen Curry a rentré ses huit premiers tirs – dont six à trois-points – pour donner un large avantage aux Warriors à la pause (69-48). Il a marqué 23 de ses 26 points en première mi-temps. Les hommes de Steve Kerr ont géré par la suite. Ils sont en forme et, ils le disent eux-mêmes, ils peuvent encore progresser. Mais ils restent tout de même sur onze victoires consécutives, série en cours. Ils seront bientôt titulaires du meilleur bilan de la ligue s’ils continuent sur leur lancée.

Le match : Nikola Jokic mène la remontée des Nuggets

Cette équipe de Denver a décidément des ressources. Menés de 19 points à la pause (41-60), puis de 25 en cours de la deuxième mi-temps, Nikola Jokic (24 pts) et ses coéquipiers ont su trouver les solutions pour battre Memphis sur le fil (95-92). Le pivot serbe a notamment marqué le panier pour prendre l’ultime avantage à 28 secondes de la sirène. Mais avant ça, il a fallu cravacher.

Le jeune remplaçant Malik Beasley a été précieux avec 13 de ses 18 points inscrits dans le quatrième quart temps. Son adresse extérieure a alimenté un 19-4 décisif pour les Nuggets. Il aussi fait la passe décisive sur un tir à trois-points de Will Barton pour reprendre le contrôle de la partie à 43 secondes de la fin. Justin Holiday a alors répondu avec un nouveau tir primé avant que Jokic inscrive le tir pour la gagne.

Aucune équipe n’avait remonté autant de points d’écart en seconde période cette saison. Les Nuggets ont aussi réalisé le meilleur comeback de l’Histoire de la franchise, eux qui sont justement sur les bases d’un exercice vraiment spécial.

Le rookie : Trae Young porte les Hawks

Trae Young a déclaré que, selon lui, c’est évident qu’il deviendra un meilleur joueur que Luka Doncic d’ici cinq ou dix ans. Waouh. Maintenant, il va falloir assumer ces paroles. Ça commençait par un bon match contre les Clippers. Il a tenu son rang. Le cinquième choix de la draft 2019, échangé par les Mavericks aux Hawks contre Doncic, a compilé 26 points et 8 passes pour mener Atlanta à la victoire contre Los Angeles (123-118). Des performances qu’il va falloir reproduire de nombreuses fois tout au long de sa carrière s’il veut prétendre à un meilleur parcours que le Slovène.

Les Français : Tony Parker, homme clé de la victoire des Hornets

Les remplaçants ont fait la différence pour Charlotte contre New York cette nuit (101-92). Si Malik Monk, 14 points, est celui qui a été décisif dans le dernier quart temps, Tony Parker avait lui donné le ton tout au long de la rencontre. 15 points (à 6/13 au tir) avec aussi 4 passes décisives en seulement 19 minutes. Son coéquipier Nicolas Batum s’est montré plus discret avec seulement 6 points et 6 rebonds au compteur. Plus à l’Ouest, Joakim Noah a marqué 7 points et capté 7 rebonds pour les Grizzlies, battus par les Nuggets.

Tous les scores

Hornets – Knicks : 101-92
Pacers – Warriors : 100-132
Celtics – Nets : 112-104
Grizzlies – Warriors : 92-95
Clippers – Hawks : 118-123

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0