Getty Images

Butler à Miami, Kemba à Boston, Russell aux Warriors... résumé d’une nuit de folie

Butler à Miami, Kemba à Boston, Russell aux Warriors... résumé d’une nuit de folie

Le 01/07/2019 à 07:48Mis à jour Le 01/07/2019 à 07:54

NBA – Le marché des agents libres s’est ouvert cette nuit. Les signatures conjointes de Kyrie Irving et Kevin Durant ont donné le ton puis tout s’est accéléré avec des mouvements dans tous les sens. Plusieurs stars ont changé de franchise dont Jimmy Butler (Miami), Kemba Walker (Boston), D’Angelo Russell (Golden State) ou encore Al Horford (Philadelphia).

Le jackpot pour Brooklyn : Durant et Irving débarquent aux Nets

D’Angelo Russell va former un tandem supersonique avec Stephen Curry

Le coup de tonnerre des Nets a poussé le jeune D’Angelo Russell, All-Star l’an dernier, vers la sortie. Alors qu’il était convoité par les Lakers et les Timberwolves, ce dernier a finalement rejoint les Warriors pour 117 millions sur quatre ans ! Un contrat étrange quand on sait que les Californiens vont aussi devoir renégocier le salaire de Draymond Green l’an prochain. Ils ont désormais deux joueurs au même profil avec Russell et Curry. Les deux sont censés pouvoir jouer ensemble. Mais leur association sera intéressante à suivre.

Pour le faire venir, les Warriors ont sacrifié Andre Iguodala, envoyé à Memphis en compagnie d’un premier tour de draft. Comme convenu, Klay Thompson a prolongé son bail pour 190 millions sur cinq ans. Blessé au genou, il ne reviendra pas avant février prochain.

L’arrière All-Star avait jeté son dévolu sur le Heat et il a donc rejoint la franchise floridienne dans le cadre d’un transfert. Jimmy Butler a d’abord signé pour 141 millions sur quatre ans avant d’être échangé contre Josh Richardson, qui rejoint lui Philadelphie. Sans espace sous le Cap, Miami n’avait pas d’autre choix pour attirer Butler.

Les Sixers en avaient marre qu’Al Horford leur pose problème en contenant Joel Embiid à chaque fois qu’ils l’affrontaient en playoffs. Alors ils ont recruté le pivot Dominicain en lui offrant 109 millions sur quatre ans.

Les Sixers n’auront pas lâché plusieurs atouts aux Clippers pour rien ! Après avoir fait venir Tobias Harris en février dernier, alors que son contrat expirait cet été, la franchise a donc conservé l’ailier pour 180 millions sur cinq ans. Un contrat maximum. Logique vu les prestations de ce joueur complet qui claquait plus de 20 points par match l’an passé. Un complément idéal pour Joel Embiid et Ben Simmons.

Un All-Star en remplace un autre à Boston

Après Al Horford en 2016 puis Gordon Hayward en 2017, les Celtics ont encore attiré l’un des principaux joueurs disponible sur le marché. C’est Kemba Walker qui a donc signé à Boston pour le montant maximum, soit 141 millions de dollars sur quatre ans. Son arrivée compense le départ de Kyrie Irving vers les Nets. Un meneur All-Star qui en remplace un autre ! Walker a un profil similaire à celui d’Irving. En revanche, il ne provoquera probablement pas les mêmes problèmes dans le vestiaire. Voilà encore un joueur qui pourrait profiter du coaching de Brad Stevens – les meneurs sont toujours très performants au sein de son système – pour briller.

Les Celtics vont donc pouvoir rester compétitifs avec une star qui pesait tout de même plus de 25 points et presque 6 passes de moyenne l’an dernier. Ils ne seront peut-être pas candidats au titre mais voilà de quoi assurer une transition intéressante en attendant le développement des jeunes Jayson Tatum et Jaylen Brown.

Difficile de comprendre la stratégie des Hornets. Ils n’ont pas voulu filer le maximum à Kemba Walker, OK. Mais dans ce cas, pourquoi offrir 20 millions par an à Terry Rozier ? L’ex-sixième homme prend donc la direction opposée en passant de Boston à Charlotte. Il sera le meneur titulaire d’une équipe très, très moyenne à la masse salariale bouchée. Pas assez forte pour vraiment viser les playoffs et pas assez faible pour récupérer le premier choix de la draft. Michael Jordan continue de démontrer qu’il est un propriétaire presque aussi mauvais qu’il n’était fort sur un terrain de basket.

Comme attendu, Kristaps Porzingis et les Mavericks se sont mis d’accord pour une extension de contrat au montant maximum, soit 158 millions de dollars sur cinq ans pour le Letton au sortir de sa quatrième saison en NBA. La franchise de Dallas compte sur lui pour former un duo dynamique, jeune et prometteur avec Luka Doncic.

Le lot de consolation des Knicks… Battus par les voisins des Nets sur les dossiers Durant et Irving, ils ont donc filé 63 millions à Julius Randle. Le jeune intérieur sort de sa meilleure saison en carrière. Il tournait à 21 points par match avec New Orleans.

Milwaukee sort le chéquier pour conserver ses cadres… enfin presque

Les Bucks ont fait sauter la banque lors des premières minutes de la Free Agency. Khris Middleton a prolongé pour 178 millions sur cinq ans et Brook Lopez s’est engagé pour quatre années supplémentaires pour un total de 52 millions. En revanche, l’équipe de Milwaukee a été contrainte de voir partir Malcolm Brogdon, l’un de ses joueurs les plus importants.

Les Bucks auraient pu s’aligner sur l’offre des Pacers mais ils auraient payés une taxe colossale en étant largement au-dessus du Salary Cap. Alors ils l’ont laissé filer en l’échange d’un premier et d’un second tour de draft. Indiana enregistre aussi l’arrivée de Jeremy Lamb pour trois ans et 31,5 millions.

Les arrivées de Brogdon et Lamb à Indiana ont ouvert la porte au départ de Bojan Bogdanovic. Ce dernier va renforcer un peu plus un effectif du Jazz de plus en plus séduisant.

Belle opération des Pistons qui récupèrent Derrick Rose pour une somme abordable vu les montants des contrats négociés cette nuit. L’ancien MVP fera sans doute office de sixième homme de luxe dans le Michigan.

Zion Williamson a décidément fait des Pelicans une équipe attractive ! Le premier choix de la draft 2019 n’a pas encore joué la moindre minute en NBA mais on peut penser que sa présence à convaincu le précieux et expérimenté J.J. Redick de signer en Louisiane. L’effectif de New Orleans est de plus en plus séduisant.

Les Suns tiennent donc leur meneur. Il s’agit de l’Espagnol Ricky Rubio, qui débarque donc pour trois ans au milieu d’un effectif peuplé de jeunes joueurs.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0