Getty Images

C.J. McCollum flambe et les Bucks en font les frais

McCollum flambe et les Bucks en font les frais

Le 07/11/2018 à 07:09Mis à jour Le 07/11/2018 à 07:48

NBA – Seulement quatre matches au programme cette nuit mais une superbe performance individuelle à mettre à l’actif de C.J. McCollum. L’arrière a mis 40 points et les Blazers ont fait chuter les Bucks, battus pour la deuxième fois seulement cette saison.

Le joueur : Le festival de C.J. McCollum

Il y a peu de basketteur capable de prendre feu aussi rapidement que C.J. McCollum. S’il n’a pas officiellement le statut All-Star, l’arrière de Portland est l’un des pistoleros les plus impressionnants de la ligue une fois qu’il a la main chaude. C’était le cas cette nuit et ça a fait des dégâts ! Les Bucks, pourtant premiers à l’Est avant le match, ont mordu la poussière face à l’efficacité du bonhomme (103-118). McCollum a donc inscrit 40 points à 17/26 aux tirs avec aussi 5 rebonds, 6 passes et 4 interceptions.

Un match plein pour compenser la prestation un peu moins flamboyante de Damian Lillard, le meneur All-Star limité à 15 points et 5/15 aux tirs. Le leader désigné des Blazers a su se mettre en retrait pour laisser la place à son coéquipier quand il était en état de grâce. C’est aussi ce qui fait la force de leur duo. Ils savent briller ensemble mais ils savent aussi se relayer. Cette nuit, c’était le show McCollum et ça donne une huitième victoire en onze matches pour une franchise déjà troisième de la Conférence Ouest.

Le match : Doncic relève les Mavericks

Dallas restait sur six défaites de rang avant de recevoir Washington, une autre formation mal en point mais tout de même rassurée par un succès récent contre New York. Les Wizards voulaient enchaîner mais ils sont tombés sur un os. Un os slovène nommé Luka Doncic. Le rookie des Mavericks s’est comporté comme un patron, à 19 ans, pour mener son équipe à la victoire (119-100). Il a terminé avec 23 points, 6 rebonds et 3 passes.

C’est néanmoins un autre jeune joueur, le sophomore Dennis Smith Jr, qui a fait la différence en deuxième mi-temps. Les Texans avaient rapidement pris plus de 20 points d’avance en première période. Ils ont été rejoints par des Wizards menés par John Wall (24 pts) et revenus à six petites longueurs. Moment choisi par Smith pour distribuer trois passes décisives d’affilée qui ont mené à un 7-0. Dallas a creusé l’écart à +13 (106-93) et n’a plus été inquiété. Le jeune meneur a compilé 19 pts et 7 pds sur la rencontre. Avec cette victoire les Mavericks se donnent un peu d’air et replongent les Wizards dans le doute.

La révélation : Caris LeVert continue sur sa lancée

Nous l’avions déjà mentionné dans un résumé précédent il y a quelques jours, sans réellement savoir s’il allait tenir sur la durée. Pour l’instant, Caris LeVert s’affirme de plus en plus comme un candidat crédible au trophée de joueur ayant le plus progressé (ils sont plusieurs à pouvoir y prétendre dont Zach LaVine par exemple). Le jeune arrière des Nets est devenu le leader offensif de son équipe. Nouvelle illustration cette nuit avec 26 points (10/15 aux tirs) pour mener Brooklyn à la victoire contre Phoenix (104-82). Il pointe à 20-4-4 depuis le début de la saison. Plus que solide.

Les Français : Batum et Parker vainqueurs

Les deux représentants de l’Hexagone des Charlotte Hornets, Nicolas Batum et Tony Parker, ont fait le boulot en allant chercher une victoire contre les Atlanta Hawks (113-102) cette nuit. Batum a cumulé 10 points, 5 rebonds et 4 passes tandis que Parker inscrivait 6 points en sortie de banc. Du côté de Phoenix, Elie Okobo a marqué 3 points et distribué 2 passes en 15 minutes.

Tous les scores

Hornets – Hawks : 113-102
Mavericks – Wizards : 119-100
Suns – Nets : 82-104
Trail Blazers – Bucks : 118-103

0
0