Getty Images

NBA : Le retour héroïque de Derrick Rose, l’enfant prodige de Chicago

Le retour héroïque de Derrick Rose, l’enfant prodige de Chicago

Le 27/12/2018 à 07:33Mis à jour Le 27/12/2018 à 08:22

NBA – C’est l’une des plus belles histoires de la saison. Au bord de la retraite et de la crise de nerfs il y a encore quelques mois, Derrick Rose s'est refait une place dans le paysage de la ligue. Encore excellent cette nuit (24 points, 8 passes), le joueur clé de Minnesota a même été acclamé par son ancien public de Chicago.

Le joueur : Derrick Rose accueilli en MVP à Chicago

Imaginer Derrick Rose compiler 24 points et 8 passes décisives sous les chants d’un public qui scande son nom paraissait impossible il y un an. Le joueur était écarté des parquets à l’époque. Nouvelle blessure à la cheville et nouvelle période de doute pour celui qui a envisagé de mettre un terme à sa carrière. Le voilà qui renaît de ses cendres aujourd’hui. 24 points et 8 passes, ce sont ses statistiques compilées cette nuit lors de la victoire des Timberwolves contre les Bulls (119-94).

Une nouvelle prestation solide pour l’ancien All-Star qui enchaîne les bons matches depuis octobre. Il n’est plus le MVP qu’il était il y a sept ans, évidemment, mais il est redevenu un basketteur d’impact après une (très) longue traversée du désert. C’est encore lui qui a donné le ton pour Minnesota cette nuit. Ses 10 points et 5 passes dans le premier quart-temps ont mis son équipe sur les bons rails (29-18). Les Wolves ont ensuite déroulé pour s’imposer facilement. Un peu plus tard dans la soirée, le public de Chicago rendait hommage à l’un de ses glorieux chouchous en l’acclamant à coups de “MVP, MVP” quand il s’est présenté sur la ligne des lancers-francs.

C’était seulement la deuxième fois que Rose jouait dans son ancienne salle avec la tunique de l’équipe d’en face. Même s’il était finalement plus une icône qu’un adversaire. Originaire de Chicago, il a débuté sa carrière aux Bulls (premier choix de la draft 2008) dont il a été le visage de la franchise jusqu’à en devenir le plus jeune MVP de l’histoire de la NBA. Puis il s’est blessé gravement au genou. Une fois. Deux fois. Une chute vertigineuse pour celui qui était monté trop haut et trop vite aux sommets de la ligue. Sans club en février dernier, c’est Tom Thibodeau, son ancien mentor, qui lui a donné sa chance à Minnesota. Il est aujourd’hui un homme important de l’effectif et il affiche ses meilleures statistiques (18,7 points et 4,7 passes) depuis 2012, la saison au cours de laquelle il s’est brisé le genou pour la première fois. Un retour au premier plan qui fait chaud au cœur.

Derrick Rose

Derrick RoseGetty Images

La performance : Spencer Dinwiddie plante 37 points en sortie de banc

Si Derrick Rose est l’un des candidats au trophée de meilleur sixième homme, Spencer Dinwiddie est l’un de ses plus sérieux concurrents. Parce que le deuxième meneur des Nets fait des cartons même sans être un titulaire. Nouvel exemple cette nuit. Il a profité des deux prolongations entre Brooklyn et Charlotte pour aligner 37 points et 11 passes tout en menant les siens à la victoire (134-132). L’action décisive est cependant venue de Joe Harris, auteur d’une interception clé avant de filer au layup à 3 secondes de la sirène. Dinwiddie a éclipsé les 35 points de Kemba Walker et les 31 points de Jeremy Lamb avec sa performance.

La star : Kawhi Leonard maintient Toronto au sommet

Les Raptors sont actuellement décimés par les blessures (Kyle Lowry, Jonas Valanciunas) mais ils trouvent toujours un moyen de rester en tête de la Conférence Est, avec d’ailleurs le meilleur bilan de toute la ligue. Leur succès passe surtout par Kawhi Leonard, auteur de 30 points et 8 rebonds contre le Heat cette nuit. Un succès décroché dans la douleur (108-106) sur un ultime panier à trois-points de Danny Green. Mais l’essentiel est là, à savoir le résultat.

Le match : San Antonio fait tomber Denver

Les Spurs ont un net regain de forme en ce moment. Ils ont gagné huit de leurs dix derniers matches dont le choc de cette nuit contre les Nuggets, pourtant l’une des meilleures équipes à l’Ouest (111-103). DeMar DeRozan (30 pts) et LaMarcus Aldridge (27) ont tenu leur rang pour mener San Antonio à ce nouveau succès dessiné assez tard. Denver menait encore 80-79 à dix minutes de la sirène finale. Mais Nikola Jokic (seulement 4 points, 4 rebonds et 10 passes) et ses partenaires ont craqué au pire moment. Ils ont encaissé un 23-4 dans les minutes les plus importantes du match.

Les Nuggets semblent fatigués en cette fin d’année. Il faut dire qu’ils sont privés de Paul Millsap, Gary Harris, Will Barton mais aussi Isaiah Thomas et Michael Porter Jr. Ça n’enlève rien au succès des Spurs, revenus à la huitième place de la Conférence Ouest.

Le rookie : Luka Doncic frôle le triple-double

Dallas s’est redonné de l’air en battant New Orleans cette nuit (122-119). Une victoire qui met fin à une série de six défaites consécutives. Et les Mavericks peuvent encore remercier leur jeune phénomène Luka Doncic. Le Slovène était à un rebond du triple-double (21 points, 9 rebonds, 10 passes). Il a aussi inscrit les deux lancers décisifs pour débloquer un score de 119 partout dans les dernières secondes. En patron, une fois de plus.

Luka Doncic #77 of the Dallas Mavericks handles the ball during the NBA game against the Phoenix Suns at Talking Stick Resort Arena on December 13, 2018 in Phoenix, Arizona.

Luka Doncic #77 of the Dallas Mavericks handles the ball during the NBA game against the Phoenix Suns at Talking Stick Resort Arena on December 13, 2018 in Phoenix, Arizona.Getty Images

Tous les scores

Magic – Suns : 120-122
Pistons – Wizards : 106-95
Nets – Hornets : 134-132
Hawks – Pacers : 121-129
Heat – Raptors : 106-108
Grizzlies – Cavaliers : 95-87
Bulls – Timberwolves : 94-119
Spurs – Nuggets : 111-103
Mavericks – Pelicans : 122-119
Clippers – Kings : 127-118

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0