Getty Images

Durant et Irving ensemble à Brooklyn, la Free Agency démarre très fort !

Durant et Irving ensemble à Brooklyn, la Free Agency démarre très fort !

Le 01/07/2019 à 00:02Mis à jour Le 01/07/2019 à 06:18

NBA – Le marché des signatures des agents libres s’est ouvert avec les signatures conjointes de Kevin Durant, Kyrie Irving et DeAndre Jordan aux Brooklyn Nets. Un coup de maître réalisé par la franchise new-yorkaise qui peut désormais faire figure de candidat au titre dès le retour de blessure de KD en… 2020.

Le(s) gros lot(s) pour les Nets : Durant et Irving débarquent à Brooklyn !

  • Kevin Durant signe pour 161 millions sur quatre ans
  • Kyrie Irving signe pour 141 millions sur quatre ans

Kyrie Irving, Kevin Durant et DeAndre Jordan sont les meilleurs amis du monde depuis des années maintenant. Des liens forts encore resserrés lors des Jeux Olympiques de Rio en 2016. Avec pour le trio, cette promesse : jouer un jour ensemble sous la même tunique NBA. Leur future association, enfin surtout celle de Durant et Irving, était déjà évoquée depuis plusieurs mois. Tout indiquait Knicks comme la destination préférentielle mais ce sont les... Nets, implantés à Brooklyn, qui ont donc raflé le jackpot.

Kevin Durant (Golden State Warriors)

Kevin Durant (Golden State Warriors)AFP

Les deux superstars se sont engagées pour quatre ans, avec 161 millions à la clé pour KD et 141 millions pour Irving. La consécration pour une organisation qui s’est relevée au fil des années après avoir touché le fond il y a seulement quatre ans. L’équipe avait coulé sous l’ancien management, auteur d’un transfert qualifié comme "le plus mauvais de l’Histoire de la NBA" en 2013.

L'alchimie facilitée par l'amitié ?

Déterminé à jouer le titre, le propriétaire russe Mikhaïl Prokhorov avait mis la pression sur son GM Billy King pour rapidement atteindre les sommets de la ligue. Ce dernier avait alors fait l’erreur de récupérer les vieillissants Kevin Garnett, Paul Pierce et Joe Johnson en cédant quasiment tous ses choix de draft sur cinq ans à Boston et Atlanta. Brooklyn n’a pas fait mieux qu’un second tour de playoffs.

Sean Marks a été embauché à la tête de la franchise en 2015 avec la lourde tâche de relever les Nets malgré une masse salariale surchargée – et donc aucune marge de manœuvre ou presque – ainsi que l’absence de choix de draft malgré un effectif peu compétitif. Il a multiplié les bons choix, au point de ramener l’équipe en playoffs cette saison avec Kenny Atkinson sur le banc. Marks et Atkinson ont inculqué une culture de la gagne au sein d’un grand marché. Exactement ce qu’il fallait pour attirer deux des trois plus gros poissons de l’été. Dont Kevin Durant, le meilleur joueur du monde avant sa blessure au tendon d’Achille.

Le MVP des finales 2017 et 2018 referme donc sa parenthèse aux Warriors. Une épopée de trois ans pour autant de finales et deux sacres. Il a renfloué son palmarès mais son image de marque en a pris un sacré coup. Il a désormais un nouveau challenge : revenir à son meilleur niveau dans un an puis mener Brooklyn à son premier titre NBA. En attendant son retour, Irving tiendra les rênes avec un effectif talentueux, subtile mélange de vétérans et de jeunes joueurs aux dents longues.

Les Nets ne seront évidemment pas prêts à gagner dès l’an prochain. Reste à voir ce que sera l’alchimie entre les stars, qui ont l’avantage d’être amis dans la vie. Mais une fois Durant de retour, et avec un Irving à nouveau dans un rôle de lieutenant de luxe, cette équipe pourra se mettre à rêver.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0