Getty Images

NBA - Giannis Antetokounmpo sort vainqueur d’un duel de MVP face à James Harden

Antetokounmpo, la classe MVP

Le 10/01/2019 à 07:44Mis à jour Le 10/01/2019 à 08:10

NBA – Giannis Antetokounmpo et James Harden, les deux grands favoris pour le trophée de MVP, s’affrontaient cette nuit. Si l’arrière des Rockets a marqué plus de points (42), c’est bien le joueur des Bucks, auteur de 27 pions et de 21 rebonds, qui est reparti avec la victoire (116-109).

Le match : Antetokounmpo et les Bucks prennent le dessus sur Harden

Les performances dantesques de James Harden ont presque fait oublier la régularité impressionnante de Giannis Antetokounmpo depuis le début de la saison. 14 matches de suite à plus de 30 points pour le patron fantasque des Rockets et voilà que la planète basket se met à l’imaginer décrocher un deuxième trophée de MVP d’affilée. Il est effectivement bien parti. Mais son rival grec reste le patron de la meilleure équipe de la ligue (du moins celle qui dispose du meilleur bilan). Et Milwaukee l’a rappelé cette nuit en battant Houston (116-109).

Giannis Antetokounmpo

Giannis AntetokounmpoGetty Images

Les deux superstars se sont justement livrées un beau duel. Notamment dans les dernières minutes du match, les plus importantes de la partie. Les Bucks étaient au contrôle après un troisième quart temps catastrophique des Rockets en termes d’adresse. Il y avait alors 15 points d’écart en faveur d’Antetokounmpo et de ses partenaires (92-77). Puis encore 13 à cinq minutes de la fin de la rencontre. Harden a alors pris les choses en mains. Il a inscrit 10 points en un peu plus de deux minutes pour ramener les siens à trois points (109-106).

Mais il n’a pas su conclure, à l’inverse d’Antetokounmpo. Le leader des Bucks a inscrit un lancer-franc et un layup tandis que son adversaire ratait quatre paniers primés consécutifs. Milwaukee a alors creusé l’écart pour décrocher sa vingt-neuvième victoire de la saison (en quarante matches). Harden, auteur de 42 points, a poursuivi son incroyable lancée. Il a marqué 40 points ou plus à six reprises lors de ses huit dernières sorties et ses quatorze matches de suite à au moins 30 unités constituent une série plus vue depuis Tracy McGrady en 2003. Les chiffres de Giannis Antetokounmpo sont (très légèrement) moins spectaculaires : 27 points et 21 rebonds. Mais il fait gagner son équipe. Et c’est aussi ça, le propre d’un MVP.

Le joueur : record en carrière pour Kyle Kuzma

En attendant que LeBron James se remette de sa blessure à l’aine, le retour de Kyle Kuzma a fait du bien aux Lakers. Les Californiens ont gagné les deux matches que le jeune ailier a disputés après avoir été forfait pendant trois rencontres. Et cette nuit, il a même fait le show. 41 points sur la truffe de Blake Griffin et Andre Drummond. Il les a pris de vitesse de la soirée pour convertir 16 de ses 24 tentatives. Avec aussi 5 tirs à trois-points. C’est un nouveau record en carrière pour Kuzma, drafté l’an dernier. Il s’impose peu à peu comme le talent le plus prometteur des Angelenos. Il est déjà le lieutenant de luxe de James et le deuxième meilleur marqueur de l’équipe (plus de 18 points par match). Son profil est idéal pour le jeu moderne. Une vraie belle pioche du management de Los Angeles.

Le choc : Boston gagne un match important contre Indiana

Trois équipes sont actuellement en course pour monter sur la troisième marche du podium à l’Est : Philadelphie, Indiana et Boston. Les deux dernières nommées s’affrontaient justement cette nuit. Et ce sont les Celtics qui sont sortis vainqueurs de ce duel (135-108). Ils l’ont emporté assez nettement grâce aux très belles performances de Marcus Morris (22 points en 8 tirs) et Jayson Tatum (20 pts). Avec cette victoire, la franchise du Massachussetts se rapproche un peu de celle d’Indianapolis, toujours troisième.

La performance : Bradley Beal met les Sixers au tapis

Joel Embiid a compilé 35 points et 14 rebonds cette nuit. Malgré ça, ses Sixers ne l’ont pas emporté. Ils ont été battus par les Wizards d’un excellent Bradley Beal. Bombardé première option offensive de l’équipe en l’absence de John Wall, l’arrière All-Star peut enfin créer le jeu à sa guise. Et ça fonctionne ! Il a cumulé 34 points et 5 passes décisives pour mener son équipe à la victoire (123-106). Otto Porter Jr, 23 points, et Trevor Ariza, 17, l’ont bien épaulé. Ce succès permet à Washington de continuer à croire aux playoffs même s’il faudra batailler pour revenir sur la huitième place tenue par Charlotte. Ils comptent deux victoires de moins que les Hornets et quatre défaites de plus.

Les Français : Gobert prend le dessus sur Fournier

Le Jazz de Rudy Gobert (12 points, 14 rebonds) a battu le Magic d’Evan Fournier cette nuit (1 point, 0 sur 8 aux tirs). Belle performance d’Elie Okobo, auteur de 10 points en 23 minutes malgré la défaite des Suns contre les Mavericks d’un excellent Luka Doncic (30 pts). 6 points, 8 rebonds et 5 interceptions pour Ian Mahinmi qui a contribué à la victoire des Wizards contre les Sixers.

Tous les scores

Celtics – Pacers : 135-109
Wizards – Sixers : 123-106
Nets – Hawks : 116-100
Rockets – Bucks : 109-116
Grizzlies – Spurs : 96-86
Pelicans – Cavaliers : 140-126
Mavericks – Suns : 104-94
Jazz – Magic : 106-93
Trail Blazers – Bulls : 124-112
Lakers – Pistons : 113-100

0
0