AFP

Les Raptors continuent de dominer la NBA

Les Raptors continuent de dominer la NBA

Le 28/11/2018 à 07:21Mis à jour Le 28/11/2018 à 07:23

NBA - L'équipe de Toronto a démontré une nouvelle fois sa supériorité en battant l'une des meilleures formations de la ligue cette nuit. Bien que longtemps menés au score, les Raptors ont renversé la vapeur pour venir à bout des Grizzlies (122-114).

Le match : Toronto signe la remontée fantastique de la soirée

17 points d’écart. Les Raptors étaient menés de 17 points à dix minutes de la fin du troisième quart temps après une petite claquette de Kyle Anderson (59-76). Le choc entre Memphis, équipe bien classée à l’Ouest, et Toronto, premier à l’Est, ne tournait alors clairement pas en faveur des Canadiens. Mais le groupe de Nick Nurse a des ressources… et des snipers. C’est avec une pluie de paniers à trois-points que Kawhi Leonard (17 pts, 10 rbds) et ses coéquipiers sont revenus dans la partie.

Le joueur : Domantas Sabonis sur les traces de son père

Monument du basket européen, Arvydas Sabonis avait débarqué en NBA après avoir dominé le Vieux Continent. Il a été bon aux Etats-Unis, parfois même très bon. Mais ses plus belles années étaient déjà dans le rétroviseur. Son fils, Domantas Sabonis, n’a peut-être pas autant de talent. Mais il est arrivé plus tôt sur le sol américain. Et il est en passe de s’y imposer comme une vraie valeur sûre et un jeune joueur capable de faire une longue carrière dans la ligue la plus relevée du monde. Candidat au trophée de meilleur sixième homme, le remplaçant de luxe des Pacers est tout simplement l’un des joueurs les plus performants de son équipe.

Nouvel exemple cette nuit quand le pivot a calé 21 points et 16 rebonds en seulement 23 minutes ! Son apport a une nouvelle fois fait la différence et Indiana a battu Phoenix (109-104). Les statistiques de Sabonis sont vraiment frappantes depuis le début de la saison : 14,7 points, 66% aux tirs, 10 rebonds et 3,3 passes en sortie de banc. Et à 22 ans, ce n’est que le début pour lui.

Le rookie : Allonzo Trier, quelle bonne pioche !

Les Knicks ont fait une superbe affaire en offrant un contrat à Allonzo Trier cet été. L’ancienne gâchette de l’université d’Arizona n’avait même pas été draftée malgré de belles performances en NCAA. La franchise new-yorkaise lui a donné sa chance et le jeune homme s’impose aujourd’hui parmi les rookies les plus fiables de la saison. Il a été excellent contre Detroit cette nuit. Son équipe s’est inclinée (108-115) mais il a compilé 24 points, 10 rebonds et 7 passes en sortie de banc. Il est à 12 points, 50% aux tirs, 46% à trois-points et 3,2 rebonds de moyenne depuis le coup d’envoi de la saison. Le tout avec un salaire très faible vu les standards NBA. Chapeau aux Knicks pour le flair.

La correction : Les Lakers balayés par les Nuggets

Déjà battus par Orlando ce weekend, LeBron James et ses coéquipiers n’ont pas réagi contre Denver. Au contraire, ils ont été transparents. Les Lakers ont pris une rouste avec une défaite de 32 points (85-117). Le King a été particulièrement maladroit (5/15) et il a terminé avec 14 points et 7 rebonds en 30 minutes. En face, trois joueurs des Nuggets ont terminé avec 20 points : Malik Beasley, Jamal Murray et Paul Millsap. La franchise du Colorado se replace à la troisième place à l’Ouest avec cette victoire.

L’action : Collison a enterré Ayton

Oups.

Le Français : Ntilikina fantomatique

Petit match de Frank Ntilikina, aligné seulement 15 minutes contre Detroit. Le jeune français a manqué ses trois tirs et il a fini le match avec une ligne de stats complètement vierge.

Tous les scores

  • Pistons - Knicks : 115-108
  • Heat - Hawks : 113-115
  • Grizzlies - Raptors : 114-122
  • Nuggets - Lakers : 117-85
  • Suns - Pacers : 104-109
0
0