Getty Images

Les Warriors arrachent un match 6 mais perdent Durant

Les Warriors arrachent un match 6 mais perdent Durant

Le 11/06/2019 à 06:51Mis à jour Le 11/06/2019 à 07:03

NBA – Dos au mur avant ce déplacement à Toronto, Golden State a réussi à l’emporter au bout du suspense (106-105) et relance ainsi les finales ! Une victoire in-extremis décrochée sous l’impulsion de Stephen Curry (31 pts) et d’un Klay Thompson décisif (26 pts). La rencontre a aussi été marquée par le retour de Kevin Durant, qui s’est blessé (tendon d'Achille) après avoir joué 12 minutes.

Raptors – Warriors : 105-106

Toronto mène 3-2

Le public de Toronto, bouillant, se préparait déjà mentalement à fêter le premier titre NBA de son Histoire. Ses Raptors, tant adulés au Canada, venaient de prendre le contrôle du match suite à dix points consécutifs de l’inévitable Kawhi Leonard à moins de trois minutes de la sirène finale. Ça semblait vraiment plié. Et puis, presque par miracle, Stephen Curry et Klay Thompson ont décoché tour à tour une flèche à trois-points. Ils ont complètement climatisé la salle. Les Warriors l’ont donc finalement emporté (105-106). Ils se sont maintenus en vie contre toute attente. En grands champions.

Kevin Durant, un retour express et une nouvelle blessure

Les joueurs de Golden State ont attaqué cette rencontre avec la ferme intention de créer l’exploit. De toute façon, ils n’ont plus le choix. Menés 1-3 avant le match, ils ne pouvaient pas se permettre de perdre. Il y a avait pourtant un élan de confiance dans le camp californien. Et pour cause, Kevin Durant a été annoncé apte à disputer ce Match 5 crucial. Blessé au mollet lors des demi-finales de Conférence Ouest contre Houston, le MVP des deux dernières finales a finalement effectué son retour. Et c’est comme s’il n’était jamais parti. Sa présence s’est fait sentir dès les premières minutes de la partie.

Il était facile. Tellement facile. Comme s’il jouait sur un playground avec ses amis. Auteur de trois tirs primés dans le premier quart temps, KD a donné le ton de la rencontre pour ses coéquipiers. Ils ont suivi son rythme. Parce que c’est toute la dynamique qui a changé avec son retour. Stephen Curry était de suite moins surveillé par la défense adverse et il en a profité pour inscrire 14 points dans le premier quart temps. Klay Thompson a aussi eu plus d’espaces. Ils ont compilé 31 des 34 points marqués par leur équipe en douze minutes et Golden State prenait un premier avantage (28-34). Le scénario de ces finales, jusqu’à présent à sens unique, promettait d’être bouleversé.

Puis les doubles-champions en titre sont redescendus de leur nuage pour retomber sur terre violemment. Aussi violemment que la jambe de Durant qui a claqué en début de deuxième quart temps. La superstar a immédiatement boité avant de s’assoir sur le parquet. Retour au vestiaire, accompagné par Curry et Andre Iguodala. Le silence. KD a quitté le parquet un peu plus tard dans la soirée, en béquilles et avec une botte de protection. Cette fois, c’est sûr, c’est fini. Au bord des larmes, Bob Myers a confirmé que KD s'était blessé à un tendon d'Achille : "Kevin s'est blessé au tendon d'Achille, on ne connaît pas encore la gravité de sa blessure, il passera un IRM mardi. Il avait reçu le feu vert pour rejouer, après consultations de plusieurs spécialistes et des discussions entre nous tous. Je ne crois pas qu'il y a quelqu'un à blâmer pour cette nouvelle blessure."

Kevin Durant blessé

Kevin Durant blesséGetty Images

Les Warriors insolents d’adresse

Mais le match n'était pas pour autant fini. Les Warriors menaient alors de 5 points (34-39). Plutôt que de s’écrouler à la sortie de Durant, ils ont pris le large ! Portés par un DeMarcus Cousins relancé après deux contre-performances. Le pivot a été le facteur X de son équipe sur cette partie (14 pts, 6 sur 8 aux tirs, 6 rbds en 20 minutes). Surtout dans le deuxième quart temps. Il a inscrit 9 points en 5 minutes pour faire passer l’écart à 11 longueurs (37-48). Les Raptors n’ont jamais été vraiment largués pour autant. Ils ont recollé à 6 points à la pause (58-64) malgré un manque de réussite flagrant à trois-points.

C’était d’ailleurs l’histoire de ce duel. La différence d’adresse extérieure. Les joueurs de la franchise canadienne ont tenté plusieurs rapprochements. Parfois revenant même jusqu’à 3 ou 4 points. Mais, à chaque fois, il y avait une star des Warriors pour planter de loin. L’écart est même grimpé jusqu’à 14 points au cours du troisième quart temps (63-77) ! Toronto a répondu avec un 10-0 grâce notamment à deux paniers primés de Fred VanVleet. Et toujours ces six points d’écart à la fin du troisième quart temps (78-84).

Kawhi Leonard dominateur… en vain

Les supporteurs de Toronto attendaient encore la montée en puissance de Kawhi Leonard. Jusqu’à présent, l’ailier All-Star assurait le jeu d’équipe en allant aux rebonds ou en distribuant des passes décisives. Mais sans marquer la rencontre de son empreinte. C’est plutôt Kyle Lowry qui a assuré le scoring au début du quatrième quart temps. Le meneur a bien exploité les duels à son avantage pour aller chercher ses points (18 au total). Serge Ibaka (15 pts, 6 rbds) a aussi contribué.

Kawhi Leonard

Kawhi LeonardGetty Images

Puis Leonard a soudainement pris le match à son compte à moins de cinq minutes du buzzer. Un premier panier à trois-points. Puis un autre près du cercle. Un nouveau missile derrière l’arc. Suivi d’un tir à deux-points. 10 pions en seulement deux minutes ! Incroyable. Dans son sillage, les Raptors prenaient pour la première réellement le contrôle de la partie (103-97). Il ne fallait pas sortir le champagne trop tôt pour autant. Alors que tout un peuple se mettait à croire au titre, Klay Thompson a inscrit le sixième de ses paniers à trois-points. Stephen Curry (31 pts) l’a imité dans la foulée. Et Thompson en a remis un autre, assassin, à moins d’une minute de la fin ! Un 9-0 ! Un sacré retournement de situation (103-106). Kyle Lowry a réduit la marque et Toronto a eu une dernière opportunité de marquer pour aller chercher le titre. Mais les Warriors ont défendu avec brio.

Ils se sont offert un Match 6. Un tout dernier à l’Oracle Arena avant le déménagement pour San Francisco prévu cet été. Une dernière occasion de faire vibrer leurs supporters. Et surtout une opportunité d’arracher une septième manche d’une superbe finale.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0