AFP

Les Warriors reviennent de loin, Harden prend feu pour rien

Les Warriors reviennent de loin, Harden prend feu pour rien

Le 27/11/2018 à 07:42Mis à jour Le 27/11/2018 à 07:44

NBA - Kevin Durant (49 points) et Klay Thompson continuent de porter les Warriors sur leurs épaules. Le duo a livré un véritable récital dans les moments importants du match gagné sur le fil contre Orlando. Plus tôt dans la soirée, James Harden avait inscrit 54 points sans pour autant mener ses Rockets à la victoire contre les Wizards (131-135).

Le match : Durant et Thompson héroïques !

En voilà un duel excitant, rythmé et spectaculaire ! La fin de rencontre entre les Warriors et le Magic valait vraiment le coup d’œil. Avec une victoire finale de Golden State (116-110), une équipe portée par les exploits de Kevin Durant et Klay Thompson, tous les deux bouillants dans les moments chauds. Sous leur impulsion, les doubles champions en titre ont su effacer un déficit de 18 points pour l’emporter.

Mais le dernier quart temps a d’abord été le théâtre d’une bien belle bataille. Avec une pluie de trois points des deux côtés, et deux formations qui ont joué au chat et à la souris au tableau d’affichage. Dès que l’une d’entre elle pensait faire le break, l’adversaire répondait avec un panier important. Sauf qu’à ce petit jeu, les Warriors pouvaient compter sur deux All-Stars en grande forme, Durant et Thompson. Ils ont compilé 78 points à eux deux. Dont 49 pour un KD survolté.

C’est d’abord Thompson qui s’est montré décisif dans le quatrième quart en inscrivant 19 de ses 29 points dans les douze dernières minutes. L’arrière a planté cinq paniers primés pour répondre aux nombreux trois points du Magic. Deux de suite après un tir de Mo Bamba. Puis un autre suivant celui d'un excellent Terrence Ross (28 points). Et deux autres, à chaque fois pour redonner l’avantage aux Warriors (102-100 puis 105-104).

Durant a ensuite tué le match avec un dernier tir lointain pour mettre son équipe à l’abri dans les dernières secondes (113-109). Ça se voit que les Californiens se portent mieux. Ils ont l’air plus en confiance. Surtout que Stephen Curry va prochainement faire son retour (peut-être dès jeudi). En attendant, ils se sont reposés sur deux très grands joueurs.

La performance : Harden plante 54 pts pour rien

James Harden a tout donné. Vraiment tout donné. Mais même la performance anthologique du MVP n’a pas suffit pour éviter aux Rockets une troisième défaite de suite. Les Texans ont été battus par les Wizards en prolongation cette nuit (131-135). Le barbu a pourtant planté 54 points avec également 13 passes décisives. En vain, donc.

C’est sous son impulsion que Houston a rapidement creusé un écart conséquent (27-10) avant que les Wizards recollent pour même reprendre l’avantage à la pause (65-67). Harden a en réalité inscrit 44 de ses 54 pions au cours des trois premiers quarts temps. Ils étaient nettement moins en réussite dans le money time. Il a effectivement manqué cinq de se sept tentatives dans le dernier quart. Bradley Beal (32 points) et les siens sont alors une nouvelle fois revenus au score pour arracher la prolongation.

John Wall a pris les devants dans le temps supplémentaire. Il a marqué 6 de ses 36 points à ce moment-là, tandis qu’Harden restait plus discret avec notamment 3 ballons perdus (11 au total). L’absence de Chris Paul s’est fait clairement ressentir pour les Rockets. Houston retombe sous la barre des 50% de victoires avec cette série de trois revers consécutifs (9-10 sur l’ensemble de la saison). Pour les Wizards, c’est une victoire pleine de caractère qui fera peut-être du bien à un groupe qui a traversé des moments difficiles au cours des dernières semaines.

Le joueur : Kyrie Irving redonne de l’air aux Celtics

Boston vit un début de saison compliqué. Les nombreux talents de l’effectif peinent encore à trouver leurs repères. Chaque victoire est donc bonne à prendre. Les Celtics vont donc savourer celle décrochée contre les Pelicans cette nuit (124-107). Un succès dessiné par le coup de poignet d’un Kyrie Irving décidément inspiré.

Le meneur All-Star a marqué 26 points et délivré 10 passes décisives pour mener les siens à la victoire. Si le score final reflète un match déséquilibré, les Celtics ont en réalité fait la différence en fin de partie. Avec justement plusieurs paniers clés d’Irving pour vraiment creuser l’écart. Jayson Tatum et Al Horford ont chacun ajouté 20 points.

Les Français : Retour brillant pour Tony Parker

Absent lors des deux derniers matches en raison d’une contusion, Tony Parker a eu un impact immédiat sur le jeu de son équipe à son retour à la compétition. Le vétéran tricolore a compilé 15 points (à 7/14 aux tir) en plus de ses 6 passes décisives en sortie de banc. Il a ainsi contribué à la belle victoire des Hornets contre les Bucks (110-107). Son coéquipier Nicolas Batum a été plus discret avec 7 points, 3 rebonds et 2 passes.

Petit match de Rudy Gobert – selon ses standards personnels – avec 12 points et 6 rebonds en 25 minutes contre Indiana. Le Jazz a été battu très sèchement (88-121).

Tous les scores

Hornets – Bucks : 110-107
Wizards – Rockets : 135-131
Cavaliers – Timberwolves : 95-102
Pelicans – Celtics : 107-124
Bulls – Spurs : 107-108
Jazz – Pacers : 88-121
Warriors – Magic : 116-110

0
0