AFP

Milwaukee, une équipe taillée pour faire peur à tout le monde à l’Est

Milwaukee, une équipe taillée pour faire peur à tout le monde à l’Est

Le 10/12/2018 à 07:45Mis à jour Le 10/12/2018 à 07:46

NBA - Vainqueur de l'affiche de la nuit contre les Raptors (104-99), les Bucks de Giannis Antetokounmpo (19 pts, 19 rbds) ont vraiment l'étoffe d'une équipe capable d'aller jouer les finales NBA dès cette saison.

Le match : Milwaukee décroche le choc à l’Est

C’est en fin de rencontre que les Bucks ont fait la différence. Grâce à un Malcolm Brogdon particulièrement décisif. Toronto menait effectivement de trois-points (94-97) à une minute de la sirène quand le jeune arrière a enchaîné deux paniers primés de suite pour redonner l’avantage au sien. Cette fois-ci pour de bon. Il a terminé avec 18 points. Brook Lopez en a inscrit 19, le même total qu’Antetokounmpo. La superstar grecque a aussi pris 19 rebonds et délivré 6 passes décisives. Kawhi Leonard a marqué 20 points pour les Raptors, emmenés par les deux intérieurs Serge Ibaka (22 pts) et Pascal Siakam (17).

En revanche, Kyle Lowry est une nouvelle fois passé à côté de son match. Le meneur est en délicatesse avec son tir ces derniers temps, et notamment dans les rencontres les plus importantes. Il n’a pas inscrit le moindre point et a même raté un tir décisif, complètement ouvert à trois-points, avant que Brogdon prenne feu. Lowry a manqué ses cinq tentatives et il n’a converti que quatre de ses vingt-huit derniers tirs. Toronto reste néanmoins en tête à l’Est avec 21 victoires et 7 revers. Soit une défaite de moins que les Bucks, qui ont gagné 17 matches et les talonnent toujours au classement. Ces deux équipes sont susceptibles de se retrouver en finales de Conférence en mai prochain.

Les Français : Record en carrière pour Frank Ntilikina

Si David Fizdale a écarté Frank Ntilikina de la rotation juste pour le rendre plus agressif, alors sa méthode fonctionne. Mis de côté pendant trois matches avant d’être enfin relancé dans la rotation, le jeune meneur tricolore a inscrit 18 points lors de la défaite contre les Hornets (107-119). C’est son nouveau record en carrière. Opposé à son compatriote Tony Parker (16 points), Ntilikina a tenté onze tirs et en a converti sept. Avec un parfait quatre sur quatre à trois-points. Au-delà des points, c’est surtout son agressivité qui est appréciée. Et elle a fait du bien à son équipe puisque les Knicks ont marqué deux points de plus que leurs adversaires quand le sophomore était sur le terrain. En revanche, il a été limité à vingt minutes après avoir été expulsé pour six fautes. Il n’a donc pas pu finir le match.

Nicolas Batum a terminé avec 6 points, 4 rebonds et 5 passes pour Charlotte. Plus à l’Ouest, Rudy Gobert n’a pu empêcher la défaite du Jazz contre les Spurs (97-110). Il a compilé 12 points, 8 rebonds et 7 passes.

Le joueur : Jrue Holiday prend le relais d’Anthony Davis

Encore un match, encore un contact et encore une blessure pour Anthony Davis. La superstar la plus fragile de la NBA a manqué une bonne partie de la première mi-temps (avant de revenir tout en étant limitée en seconde) après avoir reçu un coup de coude. En son absence, Jrue Holiday a pris ses responsabilités. L’ancien All-Star a marqué 37 points pour mener les Pelicans à la victoire contre les Pistons (116-108). Il a ainsi répondu aux 35 points de Blake Griffin. Holiday s’est plutôt bien trouvé avec Julius Randle (28 pts) et leur tandem a fait chuter Detroit.

Tous les scores

  • Pistons - Pelicans : 108-116
  • Raptors - Bucks : 99-104
  • Spurs - Jazz : 110-97
  • Knicks - Hornets : 107-119
Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0