Getty Images

NBA : James Harden, 58 points face à Miami et autant de raisons de croire encore au MVP ?

Une copie à 58 points, Miami renversé : Harden a été stratosphérique

Le 01/03/2019 à 07:51Mis à jour Le 01/03/2019 à 09:46

NBA – James Harden a repris ses bonnes habitudes. Le MVP sortant a délivré son sixième match à 50 points ou plus cette saison en massacrant la défense du Heat (58 points) pour mener les Rockets à la victoire (121-118). Nouvelle défaite pour Golden State, battu cette fois-ci par Orlando (103-98).

Le joueur : James Harden (58 pts) met les Rockets sur orbite

James Harden n’a pas perdu de temps. Sa série historique de matches à 30 points ou plus s’est finalement arrêté à 32 (deuxième meilleure performance de tous les temps). Mais dès le match suivant, il remettait 30 pions. Il n’a pas mis longtemps avant de cartonner à nouveau. Le joueur le plus prolifique de la NBA, parti sur des bases historiques à plus de 36 unités par rencontre, en a donc claqué 58 contre le Heat. Il a aussi ajouté 7 rebonds et 10 passes. Dans son sillage, les Rockets sont repartis avec la victoire en prime (121-118).

Une nouvelle prestation impressionnante pour le MVP sortant qui fait toujours partie du trio de favoris pour le trophée de meilleur joueur de la saison. Giannis Antetokounmpo et Paul George, ses deux concurrents, mènent des équipes qui disposent d’un meilleur bilan mais l’histoire récente nous prouve que les performances ahurissantes peuvent faire oublier les résultats collectifs au moment du vote. Surtout que Houston se porte mieux. La franchise texane reste même sur quatre victoires de suite.

Ce succès porte évidemment la marque d’Harden mais les coéquipiers du barbu ont su peser quand il le fallait. Notamment dans le dernier quart temps, moment où les Rockets ont remonté un déficit de 12 points en 12 minutes pour l’emporter. Avec par exemple 14 points de Chris Paul et 17 d’Austin Rivers. Houston continue de talonner Portland au classement et peut toujours espérer avoir l’avantage du terrain au premier tour des playoffs.

La performance : Karl-Anthony Towns fait du chiffre

Les Timberwolves ont le postérieur entre deux chaises : ils sont trop forts pour rejoindre les profondeurs du classement et donc essayer d’optimiser leur prochain choix à la draft. Mais ils sont aussi trop justes pour vraiment se mêler à la lutte en playoffs. De ce fait, ils n’ont plus vraiment grand-chose à jouer sur cette fin de saison. Ils se font juste plaisir en attendant les vacances. Karl-Anthony Towns a profité de ce contexte pour détruire la défense des Pacers cette nuit. 42 points et 17 rebonds compilés, une belle performance pour celui qui n’est pas passé loin de la catastrophe lors d’un accident de voiture il y a quelques jours.

Chapeau à Indiana qui a tout de même réussi à l’emporter malgré l’éruption de KAT (122-115) et malgré les absences de Domantas Sabonis et Tyreke Evans sur blessure (en plus de celle de Victor Oladipo). Cette équipe continue de garder le cap et reste troisième à l’Est.

Le match : Encore une défaite pour Golden State

Les Warriors ont l’air fatigués. Ils ont en tout cas perdu pour la quatrième fois en six matches. Et cette fois-ci contre Orlando, un adversaire a priori bien plus faible, après avoir pourtant mené de 11 points à l’entame du dernier quart temps. Les doubles-champions en titre se sont écroulés dans les trois dernières minutes de la partie. Aaron Gordon a cumulé 22 points et 15 rebonds pour le Magic. Stephen Curry était lui à 33 points mais à 12 sur 33 aux tirs. DeMarcus Cousins et Klay Thompson ont ajouté 21 points chacun et Kevin Durant était laissé au repos. C’est la deuxième défaite de suite des Warriors, déjà battus la veille par le Miami Heat, l’autre franchise floridienne.

Le choc : Les Sixers prennent le dessus sur le Thunder

Un absent de marque de chaque côté : Joel Embiid pour Philadelphie et Paul George pour Oklahoma City. Le meilleur joueur de chaque équipe manquait donc à l’appel pour la rencontre phare de la nuit entre les Sixers et le Thunder. Et c’est Philadelphie qui avait visiblement plus de ressources. Tobias Harris a mis 32 points, Jimmy Butler en a ajouté 20 et Ben Simmons a fini en triple-double (11 pts, 13 rbds, 11 pds). Russell Westbrook aussi (23 pts, 11 rbds, 11 pds) mais il était moins bien épaule. Victoire donc pour les Sixers (108-104).

Les Français : Rudy Gobert a fait le boulot devant Jokic

Les Nuggets ont raté une occasion de prendre la tête de la Conférence Ouest. Pour ça, il aurait fallu battre le Jazz. Mais Rudy Gobert et sa bande en ont décidé autrement. Le pivot a été l’un des artisans du succès de son équipe en postant 14 points, 8 rebonds et 4 blocks. Il a surtout fait le travail en défense – il est le DPOY sortant – en limitant Nikola Jokic à 5 sur 15 aux tirs et 16 points. Une sacrée performance vu le niveau de jeu du serbe en ce moment. Utah l’a donc emporté 111 à 104.

Victoire aussi pour le Magic d’Evan Fournier, maladroit contre les Warriors (8 points à 3 sur 12 aux tirs).

Tous les scores

Pacers - Timberwolves : 122-115
Magic - Warriors : 103-96
Knicks - Cavaliers : 118-125
Rockets - Heat : 121-118
Thunder - Sixers : 104-108
Nuggets - Jazz : 104-111

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0