Getty Images

Leonard, le roi du Nord parti pour mener Toronto à son premier titre

Leonard, le roi du Nord parti pour mener Toronto à son premier titre

Le 08/06/2019 à 08:49Mis à jour Le 08/06/2019 à 12:46

NBA – Meilleur joueur présent sur le terrain lors des finales, et de loin, Kawhi Leonard a encore été impressionnant (36 pts) lors de la nouvelle victoire des Raptors contre les Warriors vendredi soir (92-105). Il fonce tout droit vers son deuxième sacre NBA, le premier avec Toronto.

Quatre matches plus tard, ça ne fait aucun doute : Leonard est le meilleur joueur, et il n’y a même pas photo. Il domine. Il n’y a personne pour l’arrêter en face, et ce même si Andre Iguodala et Klay Thompson, deux excellents défenseurs, se relayent sur lui comme ils le peuvent. Non seulement il fait la différence mais en plus il fait la différence quand il faut. Vendredi soir, c’était dans le troisième quart temps par exemple. Les Warriors menaient de quatre points à la mi-temps. L’ailier All-Star des Raptors a donné le ton dès le retour des vestiaires avec deux paniers à trois-points plantés d’entrée.

Il a inscrit 17 de ses 36 points dans le troisième quart temps, moment où Toronto a pris pour la première fois le contrôle de la partie avant de creuser l’écart. Ses isolations font des dégâts. Surtout au cours d’un match aussi haché. C’est là où se ressent le plus l’absence de Durant. Les doubles champions en titre ont énormément de mal à marquer un panier avec un Stephen Curry défendu par deux, voire trois joueurs. Leurs Raptors, eux, se reposent sur Leonard dans ces moments-là. C’était déjà le cas lors du Match 2, quand il prenait soin de calmer l’hémorragie après chaque série de paniers de Golden State.

La "masterclass" de Kawhi Leonard

Kawhi Leonard a été comparé à Kobe Bryant et à Michael Jordan en raison de son style de jeu. Mais il est aussi en train de se forger cet "instinct de tueur" qui caractérisait justement les deux légendes NBA. Le plus fort, c’est que ça se propage auprès de ses coéquipiers. Ils suivent son exemple. Longtemps raillée pour sa fébrilité dans les moments importants, cette équipe ne panique plus. Elle maîtrise son sujet. Comme lui.

Sa campagne de playoffs est absolument historique avec déjà 14 matches à 30 points ou plus dont 8 à l’extérieur. C’est la deuxième plus belle performance de tous les temps sur une campagne entière. C’est fort. Extrêmement fort. Le tout malgré une blessure au genou qu'il traîne depuis un moment. Il est en train de complètement changer le destin de la franchise canadienne. Dans l’état d’esprit donc, mais même au-delà. Ce qu’il a réussi en moins d’un an sous la tunique de Toronto est assez incroyable. Il est venu, il a vu et il s’apprête à les mener au premier titre de leur histoire. Pour leurs premières finales.

Ce n’est pas encore fini, c’est vrai. Mais hormis un retour miraculeux de Kevin Durant, difficile d’imaginer ce qui peut faire dérailler ces Raptors. Intrinsèquement, KD est peut-être (sans doute) un meilleur joueur que Leonard. Reste à savoir dans quel état il reviendra, sil revient ! Il sera peut-être à court de rythme. Ça reste peut-être la seule chance de voir les Warriors triompher. Une remise en confiance derrière un grand Durant. Purement hypothétique. Parce que pour l’instant, ce sont bien Kawhi et Toronto qui foncent vers le sacre.

Kawhi Leonard, lors du match 4 des finales NBA 2019.

Kawhi Leonard, lors du match 4 des finales NBA 2019. Getty Images

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0