Getty Images

NBA - Klay Thompson superstar d’un superbe MLK Day

Thompson superstar d’un superbe MLK Day

Le 22/01/2019 à 07:23Mis à jour Le 22/01/2019 à 07:39

NBA – Le Martin Luther King Day est une soirée spéciale en NBA avec onze matches qui s’enchaînent tout au long de la nuit. Un événement marqué cette année par une nouvelle prestation incroyable de Klay Thompson, auteur de 44 points en seulement 27 minutes lors de la large victoire des Warriors contre les Lakers (130-111).

Le joueur : Klay Thompson avait la main chaude !

Waouh. Il n’y a pas un joueur qui prend feu plus vite que Klay Thompson dans cette ligue. Il suffit d’un ou deux paniers et le voilà lancé. Et quand il est chaud, le panier a les dimensions d’un océan. Manque de chance pour des Lakers dépeuplés (LeBron James, Rajon Rondo et Lonzo Ball sont blessés), l’arrière All-Star des Warriors était dans un grand soir. Et ses Warriors en ont profité pour écraser les Angelenos (130-111).

Avec donc 44 points pour Thompson. Ses coéquipiers ont senti qu’il était bouillant et ils n’ont cessé de lui donner la balle lorsqu’il était sur le parquet. Il a été alimenté et il a fait des merveilles. Il a tout simplement donné l’impression de ne jamais rater ! Et ce n’était presque pas qu’une impression. Il a converti 17 de ses 20 tentatives, avec un excellent 10 sur 11 derrière la ligne à trois-points. 44 points. En 27 minutes. Une nouvelle performance fantastique qui confirme la montée en puissance du bonhomme, pas toujours inspiré en début de saison mais véritablement déchaîné depuis quelques semaines.

La performance : 37 points pour Harden mais des Rockets écrasés par les Sixers

James Harden a enchaîné un vingtième match de suite à 30 points ou plus. Une série historique. Il en a donc inscrit 37, à 12 sur 26 aux tirs, contre Philadelphia. Seulement voilà, son équipe ne gagne pas pour autant. Au contraire, les Rockets ont pris une rouste monumentale (93-121). Joel Embiid, 32 points et 14 rebonds, a pris le relais d’un Jimmy Butler absent pour porter les Sixers vers une belle victoire. La soirée était sans doute moins amusante pour Harden, laissé sur le banc au cours du quatrième quart temps, alors que la rencontre était déjà pliée. S’il veut vraiment aller chercher un deuxième MVP, le barbu va avoir besoin de renforts pour que son équipe gagne plus de matches. Les Rockets sont pour l’instant cinquièmes à l’Ouest.

Le match : Giannis Antetokounmpo trop fort pour les Mavericks

Ses performances sont moins retentissantes que James Harden, et c’est peut-être malheureusement ce qui lui coûtera le MVP, mais Giannis Antetokounmpo est d’une régularité incroyable depuis le début de la saison. Un véritable patron pour les Bucks, vainqueurs des Mavericks cette nuit (116-106). Le Grec est tout simplement impossible à arrêter quand il prend de l’élan et attaque le panier. Les défenseurs texans en ont fait les frais. Il a terminé avec 31 points, 15 rebonds et 5 passes au compteur.

Giannis Antetokounmpo

Giannis AntetokounmpoGetty Images

Milwaukee n’a pas dominé la rencontre pour autant. Ils étaient d’ailleurs devant à la mi-temps, malgré la maladresse de leur prodige slovène. Les Bucks ont mis la machine en route au retour des vestiaires. Avec quelques très belles actions collectives conclues par des paniers à trois-points de Book Lopez (16 pts), Eric Bledsoe (21) ou Malcolm Brogdon (19). Ils ont alors pris une petite dizaine de points d’avance.

Les Mavericks ont fini par recoller à quatre points avant que Sterling Brown (trois tirs à trois-points cette nuit) marque une nouvelle fois de loin. Dwight Powell a été éjecté dans la foulée et les deux lancers inscrits par Brogdon ont donné 9 points d’avance à Milwaukee. Luka Doncic, qui signe son premier triple-double en carrière (18 pts, 11 rbds, 10 pds), s’est réveillé offensivement dans les dernières minutes mais le mal était fait. Trente-quatrième victoire de la saison pour les Bucks qui caracolent toujours en tête de la ligue.

L’équipe : Il n’y a pas plus chaud que Brooklyn en ce moment

Il y a un an, un match entre Sacramento et Brooklyn était considéré comme une purge. Cette saison, c’est une affiche entre deux des équipes qui ont le plus progressé au cours des derniers mois. Les deux sont en course pour les playoffs dans leur Conférence respective. Et elles ont proposé du beau basket, rapide, engagé, lors de la première mi-temps hier soir. La fin du match a été déséquilibrée après que les Nets ont pris en feu en attaque tout en serrant la vis en défense. Ils l’ont donc logiquement emporté (123-94).

D’Angelo Russell

D’Angelo RussellGetty Images

D’Angelo Russell a encore été le moteur de la formation new-yorkaise. Il a compilé 31 points et 8 passes. Avec notamment 14 points inscrits dans le troisième quart temps, moment où les Nets ont fait la différence avec 22-4 passés aux Kings. Ils ont même complètement éteint les Californiens dans le dernier quart (30-9 en douze minutes) pour s’imposer assez nettement. C’est la dixième victoire de suite à Brooklyn pour les hommes de Kenny Atkinson. Ils ont aussi gagné leurs six dernières confrontations avec une équipe de l’Ouest. Plus globalement, ils ont remporté huit de leurs dix derniers matches. Et ils ne cessent de remonter à l’Est puisqu’ils sont maintenant sixièmes du classement. C’est vraiment l’équipe en forme actuellement.

La fin de série : Damian Lillard calme le Jazz

Utah restait sur six victoires de suite avant d’affronter Portland. Donovan Mitchell (36 pts) et ses coéquipiers sont tombés sur plus fort qu’eux. Menés par Damian Lillard, auteur de 26 pts, 8 rbds et 8 pds, les Blazers ont fait chuter le Jazz (109-104) pour décrocher leur troisième succès consécutifs. La franchise de l’Oregon est elle aussi dans une belle période. Les joueurs de Terry Stotts ont gagné sept de leurs dix derniers matches et ils sont repassés quatrièmes à l’Ouest.

Damian Lillard, ballon à la main, lors de Portland - New York Knicks en NBA.

Damian Lillard, ballon à la main, lors de Portland - New York Knicks en NBA.Getty Images

Les Français : Evan Fournier en feu contre Atlanta !

C’était un match important pour Orlando. Enfin, ils le sont tous à ce stade de la saison. Le Magic, onzième à l’Est, tient absolument à jouer les playoffs et les Floridiens ont besoin de faire preuve de régularité pour remonter au classement de la Conférence. Ça commençait donc par un succès contre Atlanta, un adversaire a priori plus faible. C’est Evan Fournier qui a montré l’exemple. Le Français a inscrit 29 points et délivré 7 passes décisives pour mener les siens à la victoire (122-103). Fort.

Evan Fournier

Evan FournierEurosport

Moins de réussites collectives pour Frank Ntilikina et Rudy Gobert, dont les Knicks et le Jazz ont perdu cette nuit. Mais le jeune sophomore de New York a été intéressant avec 9 points et 5 passes en sortie de banc. Gobert a posté un double-double (10 pts, 13 rbds). Ian Mahinmi a pour sa part compilé 2 pts et 3 rbds lors de la victoire des Wizards.

Tous les scores

Knicks – Thunder : 109-127
Cavaliers – Bulls : 88-104
Wizards – Pistons : 101-87
Bucks – Mavericks : 116-106
Hawks – Magic : 103-122
Nets – Kings : 123-94
Grizzlies – Pelicans : 85-105
Celtics – Heat : 107-99
Jazz – Trail Blazers : 109-104
Warriors – Lakers : 130-111

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0