Getty Images

51 points en mode "showtime" : LeBron James s'est rappelé au bon souvenir de Miami

51 points en mode "showtime" : LeBron s'est rappelé au bon souvenir de South Beach

Le 19/11/2018 à 06:45Mis à jour Le 19/11/2018 à 11:41

NBA – LeBron James a livré un récital (51 points) pour mener les Lakers à la victoire contre le Heat cette nuit (113-97). C’est la première fois que le King s’impose au sein de son ancien royaume floridien depuis son départ de Miami en 2014.

Le joueur : LeBron James dépasse la barre des 50 points

Peut-être que la querelle interne entre Draymond Green et Kevin Durant ainsi que les déboires actuelles des Warriors, doubles champions en titre, ont redonné du jus à LeBron James. Peut-être s’est-il dit que la dynastie de Golden State était plus fragile que prévu et pouvait s’écrouler en juillet prochain (les Dubs étant encore les grands favoris en juin). Peut-être que ça n’a absolument rien à voir. Toujours est-il que le King reprend des couleurs depuis quelques jours. Il paraît à nouveau dominant. Il était même un peu plus que ça cette nuit. Il était absolument monstrueux. Dans un grand soir, il a délivré sa plus belle performance sous le maillot des Lakers jusqu’à présent : 51 points à 19 sur 31 aux tirs et 6 sur 8 à trois-points avec aussi 8 rebonds et 3 passes.

Le Heat n’a rien pu faire devant l’ouragan James (victoire de Los Angeles, 113-97). Juste admirer. Comme à l’époque où le natif d’Akron faisait vibrer la foule de l’American Airlines Arena. Sauf que cette fois-ci, il ne portait pas la tunique de South Beach. Cela fait déjà plus de quatre ans qu’il est parti. Et c’est la première fois qu’il a réussi à l’emporter devant son ancien public depuis son départ ! Il avait perdu les quatre matches disputés avec Cleveland à Miami (et les Cavaliers s’étaient aussi inclinés lors des trois rencontres qu’ils n’avaient pas joué).

LeBron a donc inscrit 51 points quelques jours seulement après en avoir marqué 44 pour devenir le cinquième meilleur scoreur de tous les temps. Il devrait dépasser Michael Jordan au classement au courant du mois de janvier. En attendant qu’il entre un peu plus dans l’Histoire de la NBA, ses Lakers se portent nettement mieux. Ils occupent la septième place de la Conférence Ouest et restent sur sept victoires au cours des dix derniers matches.

Le match : San Antonio enfonce Golden State

Nous n’avons pas le souvenir d’avoir vu les Warriors perdre trois matches de suite depuis les finales 2016 et leur trois revers successifs contre les Cavaliers alors qu’ils menaient trois manches à une. C’est dire la domination des joueurs de Steve Kerr. Et ça montre aussi la situation délicate dans laquelle se trouvent les doubles-champions en titre après s’être inclinés contre les Spurs cette nuit (92-104). Ils ont essuyé une troisième défaite de rang. Et même une cinquième en sept matches après avoir pourtant gagné huit fois de suite.

Il n’y a pas de crise, évidemment. Parce que les blessés sont trop nombreux (Stephen Curry, Draymond Green) pour vraiment paniquer. Et parce que nous sommes encore en novembre et cette équipe est taillée pour tout rafler en juin. Mais c’est tout de même un sentiment nouveau et inconfortable pour les Californiens. Cette nuit encore, ils ont semblé amorphes en l’absence de Curry et ce malgré la présence de Kevin Durant. La superstar a compilé 26 points (8/25 aux tirs), 10 rebonds et 6 passes sans parvenir à placer les siens en position de gagner. Si jamais KD se demande ce que ça fait d’être le patron d’une équipe moyenne (comme New York ?), il a là un avant-goût.

LaMarcus Aldridge a marqué deux points de moins (24) mais il a capté 18 rebonds. Surtout, il a su mener les Spurs à la victoire. Les Texans en avaient bien besoin après avoir perdu trois matches de suite. Ils sont maintenant soulagés. Un sentiment auquel les Warriors courent après. Ils chercheront à mettre fin à leur série de défaites lors d’un déplacement délicat à Oklahoma City mercredi soir.

La performance : 40 points de Lillard pour relancer Portland

Les Blazers restaient sur deux défaites consécutives et ils avaient besoin de se rassurer avec une victoire devenue pressante. Damian Lillard, le chef de file de l’équipe, a pris ses responsabilités et il a délivré une prestation à 40 pions. Dans son sillage, Portland a battu Washington (119-109). Mieux encore, les joueurs de Terry Stotts profitent de la mauvaise passe traversés par les Warriors pour s’installer en tête de la Conférence Ouest avec 11 succès en 16 rencontres.

Les Français : On n'arrête plus le Magic d’Evan Fournier

Décidément, Orlando est en forme. La franchise floridienne reste sur trois victoires de suite dont la dernière en date décrochée contre les Knicks cette nuit. Evan Fournier a brillé en inscrivant 19 points (avec 6 passes). Nettement moins de réussite pour le jeune Frank Ntilikina qui n’a marqué une seule fois en 22 minutes.

Tous les scores

  • Timberwolves – Grizzlies : 87-100
  • Magic – Knicks : 130-117
  • Heat – Lakers : 97-113
  • Wizards – Trail Blazers : 109-119
  • Spurs – Warriors : 104-92
Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0