Getty Images

Pascal Siakam méritait d'être All-Star et il le prouve chaque soir

Harden égale Chamberlain, Siakam encore digne d'un All-Star

Le 14/02/2019 à 07:49Mis à jour Le 14/02/2019 à 08:57

NBA - Auteur d'un match à 44 points, son record en carrière, Pascal Siakam a envoyé un message juste avant le break du All-Star weekend : il avait sa place parmi les étoiles. Dans son sillage, les Raptors ont battu les Wizards (129-120) au cours d'une nuit très chargée en performances aux quatre coins de la ligue. Notamment celle de James Harden désormais l'égal de Wilt Chamberlain.

Le joueur : Pascal Siakam confirme son explosion avec un match de titan

Le All-Star Game approche et Pascal Siakam a des raisons d’être frustré. Il méritait sa place. Peut-être même plus que Kyle Lowry. D’ailleurs, dans notre sélection, nous avions pris le Camerounais et nous avions écarté le meneur des Raptors, moins tranchant cette saison (avec notamment de faibles pourcentages de réussite). Bref, sa colère, Siakam a le mérite de la transformer en motivation pour dominer sur le terrain sans se plaindre dans la presse. Il a réussi le meilleur match de sa jeune carrière cette nuit. 44 points pour permettre aux Raptors de venir à bout des Wizards (129-120).

Il a parfaitement pris le relais d’un Kawhi Leonard absent. D’ailleurs, c’est souvent lui qui assume le scoring quand l’ailier All-Star manque à l’appel. Et les Raptors ont gagné 13 des 16 matches disputés sans leur meilleur joueur. Un signe que Siakam sait se comporter en patron et porter ses camarades, même s’il n’est évidemment pas le seul à le faire. Il a aussi pris 10 rebonds en plus de ses 44 points. Le coach adverse, Scott Brooks, était impressionné. De même que Jeremy Lin, fraîchement débarqué à Toronto. Mais sauf forfait de dernière minute (de Kyrie Irving ?), le jeune intérieur n’ira pas à Charlotte pour les festivités. Après tout, il y a des déçus chaque année. C’est désormais à lui de poursuivre sa progression et de revenir encore plus fort l’an prochain.

La série : James Harden égale Wilt Chamberlain

Cela devient routinier mais ça n’en reste pas moins un sacré niveau de régularité au sommet atteint par James Harden. La superstar des Rockets a enchaîné cette nuit un trente-et-unième match à 30 points ou plus en inscrivant 42 points (15 sur 34 aux tirs) contre les Timberwolves. C’est la deuxième série la plus longue de l’Histoire, à égalité avec celle de Wilt Chamberlain. La légende NBA est aussi titulaire du record du plus grand nombre de matches à 30 points ou plus (65 de suite !). Malgré ce carton d’Harden, Houston a perdu contre Minnesota (111-121).

James Harden lors de Houston - Minnesota en NBA le 13 février 2019

Le match : Portland fait chuter Golden State

Les Trail Blazers se sont bien repris après deux défaites. Ils vont pouvoir aborder le break un peu plus sereinement. Pourtant, ce n’était pas gagné avant le match puisqu’ils affrontaient les Warriors. Doubles-champions en titre et premiers à l’Ouest. Mais cette équipe de Portland, qui reprend plusieurs principes de Golden State, sait rivaliser avec Stephen Curry et compagnie (à défaut de l’emporter souvent). Et cette nuit, Damian Lillard et ses partenaires ont pris le dessus (129-107).

Le meneur star de l’Oregon a inscrit 29 points avec 8 passes décisives en prime. Tout en restant très propre et très efficace : 9 sur 15 aux tirs et 6 sur 8 à trois-points sans la moindre balle perdue. Il était bien épaulé par C.J. McCollum (15 pts) et Jake Layman (17). Mais c’est l’ensemble du collectif des Blazers qui a fait la différence. Notamment dans le dernier quart temps, moment où les joueurs de Terry Stotts ont tué le match. Ils ont passé un 35-12 en douze minutes pour envoyer Golden State au tapis malgré les 32 points de Stephen Curry.

Le jour le plus long : Trois prolongations entre Brooklyn et Cleveland

Il en fallu du temps pour que les Nets finissent par se défaire des Cavaliers cette nuit ! 63 minutes de jeu, trois prolongations donc et finalement une équipe de Brooklyn qui l’emporte sur un sursaut de D’Angelo Russell (148-139 score final). Le meneur All-Star a inscrit 14 de ses 36 points dans la dernière prolongation pour enfin faire la différence. Avant ça, plusieurs joueurs ont fait preuve d’héroïsme. Jordan Clarkson – 42 points, record en carrière – pensait avoir donné l’avantage à son équipe pour de bon en enchaînant un panier puis deux lancers dans les dernières secondes de la deuxième prolongation. Cleveland menait alors de trois points (125-128). Mais DeMarre Carroll a planté un énorme trois-points à la sirène pour arracher cinq minutes supplémentaires.

Le rookie Sexton (24 pts, 6 rbds, 5 pds) avait déjà envoyé le match en deuxième prolongation en inscrivant un panier égalisateur quelques minutes auparavant. Parmi les performances notables, Marquese Chriss a marqué 23 points pour Cleveland et Joe Harris a terminé avec 25 points pour Brooklyn. Huit joueurs des Nets ont atteint le seuil des 10 points.

La performance : Triple-double de mammouth pour Giannis Antetokounmpo

C’était le choc de la soirée à l’Est. Milwaukee, premier, se déplaçait dans l’Indiana pour affronter les Pacers, troisièmes. Un match qui a tourné à l’avantage des Bucks, vainqueurs sous l’impulsion de Giannis Antetokounmpo (106-97). Le Grec maintient une continuité dans l’excellence depuis le début de la saison et c’est ce qui en fait l’un des grands favoris pour le trophée de MVP. Il a encore été monstrueux cette nuit. 33 points, 19 rebonds et 11 passes. Avec cette nouvelle victoire, la franchise du Wisconsin va donc aborder le break du All-Star Weekend avec le meilleur bilan de toute la NBA (43v, 14d).

Giannis Antetokounmpo lors de Indiana - Milwaukee en NBA le 13 février 2019

La surprise : Titulaire, Gordon Hayward enchaîne !

Oh que ça fait plaisir. De revoir un Gordan Hayward un peu consistant. Un peu régulier (même si l’échantillon est encore bien trop faible pour s’enflammer). Déjà auteur d’un match brillant lors de la victoire frappante des Celtics contre les Sixers, l’ailier a enchaîné avec 18 points, 5 rebonds et 8 passes lors du succès de Boston contre Detroit (118-110). Il était même dans le cinq majeur après avoir été sorti du banc lors de la majorité des rencontres depuis le début de la saison. Blake Griffin a compilé 32 points, 8 rebonds et 5 passes mais ce fut insuffisant pour faire face au tandem formé par Hayward et Jayson Tatum (19 pts). D’ailleurs, sans critiquer Kyrie Irving, absent pour le deuxième match de suite, il paraît de plus en plus clair que Tatum et Hayward se portent mieux quand le meneur All-Star n’est pas là. Il n’y a peut-être pas forcément encore de conclusion à en tirer mais le constat saute aux yeux.

Le retour : Revoilà Isaiah Thomas !

Quasiment un an sans jouer. Cette fois-ci, Isaiah Thomas a pris son temps pour soigner sa blessure à la hanche. Il était revenu trop précipitamment avec les Cavaliers l’an dernier (sous pression du staff de Cleveland) et il s’était à nouveau blessé. Il avait donc été opéré… en mars 2018. Signé par les Nuggets l’été suivant, l’ancien All-Star a pu faire son grand retour à la compétition cette saison. Et donc ses débuts avec Denver. Plutôt sobre en sortie de banc, il a inscrit 8 points et délivré 2 passes décisives pour contribuer à la victoire de son équipe contre Sacramento (120-118). Un succès décroché sous l’impulsion d’un Nikola Jokic en triple-double (20 pts, 18 rbds, 11 pds).

Tous les scores

Cavaliers – Nets : 139-148
Pacers – Bucks : 97-106
Celtics – Pistons : 118-110
Knicks – Sixers : 111-126
Raptors – Wizards : 129-120
Bulls – Grizzlies : 122-110
Timberwolves – Rockets : 121-111
Mavericks – Heat : 101-112
Nuggets – Kings : 120-118
Trail Blazers – Warriors : 129-107
Clippers – Suns : 134-107

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0