Getty Images

Stephen Curry a encore fait des merveilles

Curry a encore fait des merveilles

Le 24/12/2018 à 07:36Mis à jour Le 24/12/2018 à 08:17

NBA – Auteur de 42 points contre les Clippers, Stephen Curry a aussi inscrit le panier décisif pour donner la victoire aux Warriors en prolongation (129-127). Une nouvelle performance d’exception pour la superstar des doubles champions en titre.

Le joueur : 42 points et le panier pour la gagne pour Stephen Curry

La soirée de Stephen Curry a commencé avec un accrochage avec Patrick Beverley. De la tension qui monte, des mots échangés puis une faute technique assignée aux deux joueurs. De quoi mettre en rogne le double MVP des Warriors. Déchaîné, il a inscrit 42 points pour mener son équipe à la victoire contre les Clippers (129-127). Ce succès, Curry l'a littéralement offert aux siens en se frayant un chemin jusqu’au panier à cinq dixièmes de la sirène de la prolongation. Le sang-froid absolu . Et la preuve qu’il peut aussi aller marquer près du cercle dans les moments les plus importants.

Son coéquipier Kevin Durant a ajouté 35 points. Soit 77 au total pour les deux superstars de Golden State. Malgré ça, les doubles champions en titre ont eu du mal à se défaire des Clippers, coriaces. Tobias Harris a inscrit 32 points. Danilo Gallinari et Lou Williams pointaient chacun à 25 unités. Mais les Warriors ont donc tout de même décroché leur huitième victoire en dix matches. Ils peuvent remercier Stephen Curry. Une fois de plus.

Le match : Portland l’emporte finalement contre Dallas malgré les exploits de Luka Doncic

Six dixièmes de seconde au chronomètre. Une remise en jeu. Pour un tir fou de Luka Doncic. Le Slovène a hérité du ballon et envoyé une prière alors qu’il était en déséquilibre, derrière la ligne à trois-points, dans le corner. Le rookie, auteur de ce panier miraculeux, a arraché la prolongation (107-107) alors que ses Mavericks se dirigeaient vers une nouvelle défaite contre les Blazers.

En réalité, il n’a que retardé l’échéance. L’équipe de Dallas s’est bien inclinée pour la sixième fois de suite (121-118). Portland avait déjà creusé un écart conséquent dans le troisième quart temps. Damian Lillard (33 points) et ses coéquipiers menaient alors de 14 points avant d’être rejoints. Harrison Barnes (27 pts) et Doncic (23 pts, 11 rbds et 6 pds) s’étaient alors chargés de ramener l'équipe texane au contact. Jusqu’à ce que l'ancien du Real Madrid sauve son équipe à la sirène du quatrième quart temps. Mais en vain. Les Mavericks continuent de descendre au classement et ils sont désormais douzièmes à l’Ouest. Les Blazers sont sixièmes mais à égalité avec la quatrième place.

Le vieux briscard : Vince Carter, 41 ans, fait gagner les Hawks

Difficile de trouver une superstar qui a mieux vieilli que Vince Carter, icône des années 2000 qui s’apprête à fêter ses 42 ans en janvier prochain. Il n’est plus aussi dominant qu’à l’époque où il était un All-Star, évidemment, mais le vétéran a su accepter son changement de statut au fil des années. Tout en continuant à se montrer productif en sortie de banc. Il a été le principal artisan du succès des Hawks contre les Pistons (95-98) cette nuit. Parce qu’en l’absence du jeune John Collins, c’est lui qui a pris le relais à la marque. Il a inscrit 14 de ses 18 points, sa meilleure performance cette saison, en première mi-temps. Atlanta a alors pris jusqu’à 17 longueurs d’avance. Detroit est revenu sur le fil mais sans parvenir à repasser devant en fin de match.

La performance : Andrew Wiggins se réveille enfin

Les Timberwolves avaient besoin d’un succès pour stopper l’hémorragie après avoir encaissé plusieurs défaites au cours de leurs dernières sorties. Et pour une fois, c’est Andrew Wiggins qui s’est révélé lors d’un grand rendez-vous. Trop irrégulier, trop passif parfois malgré un talent indéniable, l’ailier a sorti son meilleur match de la saison. 30 points mais surtout le lay-up pour la gagne à quatorze secondes du buzzer final. Minnesota a donc battu Oklahoma City sur le fil (112-114).

Le Thunder a eu une dernière occasion de repasser devant. Russell Westbrook a attaqué le cercle, a attiré l’attention de la défense puis il a ressorti la balle sur Alex Abrines, seul derrière la ligne à trois-points. L’Espagnol n’a pas trouvé la cible. Paul George, 31 points et 11 rebonds cette nuit, a aussi manqué une ultime tentative derrière l’arc. Westbrook a terminé avec 23 points, 11 rebonds et 10 passes. Son neuvième triple-double de la saison et déjà le sixième ce mois-ci.

La fin de série : Boston se relance contre Charlotte

Battus lors des trois derniers matches, les Celtics ont relevé la tête en venant à bout des Hornets cette nuit (119-103). Une victoire marquée par le retour d’Al Horford, élément précieux de la rotation. Le pivot a compilé 10 points et 6 rebonds en 19 minutes. Les scoreurs Jayson Tatum (17 pts) et Kyrie Irving (25 pts) se sont eux chargés d’alimenter l’équipe en paniers. Les joueurs de Brad Stevens n’ont pas été menés une seule fois et ils ont creusé l’écart à deux reprises. D’abord à la suite d’un 14-1 passé dans le deuxième quart temps puis suite à un 12-4 dans le troisième qui a alors donné 27 points d’avance à Boston (80-53). Les Celtics sont toujours cinquièmes à l’Est, confortablement installé devant leur adversaire du soir.

Tous les scores

Pistons – Hawks : 95-98
Pacers – Wizards : 105-89
Celtics – Hornets : 119-103
Nets – Suns : 111-103
Cavaliers – Bulls : 92-112
Magic – Heat : 91-115
Kings – Pelicans : 122-117
Thunder – Timberwolves : 112-114
Warriors – Clippers : 129-127
Trail Blazers – Mavericks : 121-118
Lakers – Grizzlies : 99-107

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0