Getty Images

Leonard envoie les Raptors à un pas du paradis

Leonard envoie les Raptors à un pas du paradis

Le 24/05/2019 à 07:44Mis à jour Le 24/05/2019 à 08:56

NBA – Vainqueurs du Match 5 à l’extérieur dans le nuit de jeudi à vendredi (99-105), les Raptors ont réalisé un énorme coup à Milwaukee. Toronto, encore porté par un énorme Kawhi Leonard, mène désormais 3-2 dans sa série face aux Bucks et n'est plus qu'à une victoire de sa première finale.

Bucks – Raptors : 99-105

Toronto a un pied en finales NBA. Celui du premier pas rapide de Kawhi Leonard, héros boitillant lors des deux sorties précédentes mais suffisamment inspiré pour marquer 35 points lors d’un Match 5 absolument crucial. Avec une égalité de deux partout avant la partie, le vainqueur pouvait se mettre en position idéale. Ce sont donc les Raptors qui ont pris le dessus sur les Bucks hier soir (105-99) au bout d’une rencontre disputée jusque dans les dernières secondes.

Milwaukee avait pourtant démarré très fort. La série – que les Bucks menaient 2-0 – et le match. Les joueurs de Mike Budenholzer ont rapidement pris 14 points d’avance sous l’impulsion d’un Eric Bledsoe retrouvé. Catastrophique depuis le début des finales à l’Est (24% aux tirs, 8,3 pts), le meneur a bien rebondi pour ce rendez-vous important. Il a terminé avec 20 points. L’écart était encore de dix points en faveur de son équipe après le premier quart temps (32-22).

Kawhi Leonard, le sauveur

Les Raptors sont revenus dans le match dès le second quart temps grâce à Kyle Lowry et Pascal Siakam. Les deux lieutenants de Leonard ont été maladroits (4 sur 11 pour le premier, 5 sur 15 pour le second) mais ils ont tout de même bien contribué avec respectivement 17 et 14 points. Ce fut suffisant pour recoller momentanément. Puis les Bucks ont repris le large en seconde mi-temps avec notamment un 14-2 passé à la sortie des vestiaires (63-51). Milwaukee a longtemps tenu l’avantage et était encore au contrôle, 81-79, à un peu plus de huit minutes de la sirène finale. C’est alors que Kawhi Leonard a commencé son one-man show.

L’ailier All-Star a planté deux paniers à trois points consécutifs. Puis deux lancers-francs, imité par Siakam. Toronto était soudainement repassé devant, 89-81. La formation de Milwaukee s’est arrachée pour revenir à 93-93 dans les trois dernières minutes. Mais Fred VanVleet, impérial à trois points et facteur X de la rencontre (21 pts) a inscrit le dernier de ses sept tirs primés dans la foulée. S’en est suivi un enchaînement de décisions arbitrales en faveur des Raptors.

Les Canadiens menaient 98-97 quand ils ont perdu un ballon sur une possession. Mais après avoir revu les images, les officiels ont sifflé une faute qui a donné deux lancers à Marc Gasol. 100-97. Quelques instants plus tard, c’est à nouveau la vidéo qui a convaincu les arbitres que Malcolm Brogdon avait mis le pied en touche. Sur l’action suivante, les Bucks ont voulu faire faute pour envoyer les Raptors sur la ligne. Ils ont harcelé Lowry mais les arbitres n’ont pas bronché et Siakam a pu aller marquer tout seul sous le panier. Match plié et un Mike Budenholzer fou de rage.

Leonard a marqué 15 de ses 35 points dans le dernier quart temps. Il semblait en forme. Tranchant. Décisif au bon moment. Il a mené les Raptors à une troisième victoire de suite contre les Bucks. Milwaukee n’avait encore jamais perdu trois matches de suite cette saison. L’équipe de Toronto peut désormais se qualifier pour les premières finales de son Histoire en s’imposant lors de l’une des deux prochaines rencontres.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0