AFP

Trae Young, très jeune superstar

Le récital de Trae Young, la chute des Warriors

Le 22/10/2018 à 07:26Mis à jour Le 22/10/2018 à 08:08

NBA – Le rookie Trae Young, cinquième choix de la dernière draft, a ébloui la nuit dernière de son talent en claquant 35 points et 11 passes pour mener Atlanta à la victoire contre les Cavaliers. Ses débuts dans la grande ligue sont pour l’instant très encourageants. De leur côté, les Golden State Warriors sont tombés pour la première fois de la saison.

Le joueur : Premier carton pour Trae Young !

Trae Young est un phénomène. Parce qu’il est doué, certes, mais aussi parce que ses statistiques délirantes – il est le premier joueur à avoir terminé meilleur marqueur et meilleur passeur du championnat universitaire – ont déchaîné les passions sur internet. Le jeune homme ne faisait pas l’unanimité pour autant. Il y a ceux qui jurent qu’il a de la graine de Stephen Curry en lui et ceux qui crient à l’arnaque. Les trois premiers matches du bonhomme en NBA parlent pour l’instant en faveur de ses partisans. Surtout le dernier, cette nuit. Le rookie a porté Atlanta sur ses épaules jusqu’à la victoire contre Cleveland (133-111).

Pioché par les Mavericks en cinquième position, pour les Hawks qui ont renoncé à Luka Doncic, Young a vite été présenté comme un favori pour le trophée de ROY. Parce qu’il a du talent mais aussi parce que sa franchise est en complète reconstruction. Il a les clés, le temps de jeu et carte blanche sur le terrain. Tous les ingrédients pour poster des moyennes suffisamment frappantes pour marquer les esprits des votants. Se posait toutefois la question de l’efficacité.

Il a débuté sa carrière professionnelle avec 14 points, 6 rebonds et 5 passes tout en manquant 9 de ses 14 tirs contre New York. Mais vu la suite, ce n’était finalement qu’une petite mise en bouche. Il a fait mieux dès le suivant avec 20 points et 9 passes. Puis cette pointe à 35 points et 11 passes, au lendemain des 26 points de Luka Doncic avec Dallas. Comme un symbole. Comme un symbole (bis), il est le premier débutant à compiler plus de 35 points et 10 passes sur une rencontre depuis… Stephen Curry en 2010. Une superstar à qui il est injustement comparé. Trae Young est évidemment encore loin de l’univers du double MVP des Warriors. Mais sa capacité à planter des paniers très lointains et à mettre ses partenaires sur orbite – comme ce fut le cas cette nuit contre Cleveland – rappellent à tous pourquoi comparaison il y a eu. Son récital résume pourquoi les Hawks ont cru en lui. Ses détracteurs diront que ce n’est que le début. Ses supporters aussi.

Le match : Les Nuggets infligent une première défaite aux Warriors

Les doubles champions NBA n’étaient déjà pas loin de perdre contre le Jazz ce week-end. Il a fallu un Kevin Durant bouillant (38 points), un Stephen Curry encore une fois à plus de 30 pions et surtout une claquette miraculeuse de Jonas Jerebko au buzzer pour éviter aux Warriors une défaite. La rencontre de cette nuit s’est aussi décidée dans les derniers instants. Mais cette fois-ci, elle a penché en faveur de leurs adversaires. Denver l’a donc emporté sur Golden State sur le fil (100-98).

Les deux équipes avaient joué la veille et elles ont peut-être fait preuve d’un peu de fatigue. Les Nuggets étaient maladroits (40% aux tirs) et les Warriors ont eux manqué de précision dans l’exécution (18 balles perdues). Les hommes de Steve Kerr ont tout de même frappé les premiers en prenant huit points d’avance à l’issue du premier quart temps (17-25). Mais ils ont été dominés par la suite. Nikola Jokic (23 pts, 11 rbds, 6 pds) et Gary Harris (28 pts) ont remis leur formation sur les bons rails.

Denver menait même de 13 points à l’entame des douze dernières minutes après un rare troisième quart manqué par Golden State. Curry, encore une fois à 30 points, a ramené les siens dans le match en enchaînant trois paniers primés de suite en à peine plus d’une minute. Les Californiens ont même eu une chance d’égaliser dans les toutes dernières secondes ! Le meneur star a drivé vers le cercle avant d’offrir un caviar à Damian Jones. Mais la tentative du jeune pivot a été bloquée par derrière par Juancho Hernangomez. Les Nuggets ont remporté leurs trois premiers matches et cavalent pour l’instant en tête de la Conférence Ouest.

Le retour : Russell Westbrook revient et ça ne change rien

Est-ce déjà la crise à Oklahoma City ? N’exagérons pas. Mais l’ambiance n’est décidément pas à la fête. Russell Westbrook, qui revenait à la compétition après avoir soigné son genou cet été, n’a pas daigné s’adresser aux journalistes après le match du soir. Son premier de la saison donc. Il faut dire que le Thunder a vraiment raté sa semaine d’ouverture. Trois rencontres, autant de défaites.

Le groupe espérait sans doute que la présence du MVP 2017 change la donne. Les Kings étaient d’ailleurs le parfait adversaire à leur portée pour débloquer enfin leur compteur. Raté. Incapables de défendre contre des joueurs de Sacramento vraiment en réussite (55% aux tirs, 45% à trois-points), les joueurs de Billy Donovan ont pris l’eau. 131 points encaissés contre une équipe pourtant promise à squatter les profondeurs du classement à l’Ouest.

Westbrook s’est pourtant démené. Il a terminé avec 32 points (13 sur 23 aux tirs), 12 rebonds et 8 passes. Belle ligne statistique. Proche du triple-double. Mais sans la victoire, ça a évidemment moins de saveur. Pour lui y compris. En face, le Thunder a été assommé par un Iman Shumpert à 26 points et un De’Aaron Fox à 22 points et 10 passes. Si les joueurs d’Oklahoma City ne se mettent pas à défendre – leur stoppeur attitré Andre Roberson est blessé mais ce n’est pas une excuse – ils s’exposent à se faire cartonner par tous les bons attaquants de cette ligue soir après soir. Même ceux des Kings apparemment.

Le Français : Timothé Luwawu-Cabarrot scotché sur le banc

Pas une seule minute de jeu pour le jeune joueur tricolore. Et c’est vraiment dommage vu la prestation défensive de ses coéquipiers…

Tous les scores

Cavaliers – Hawks : 111-133
Thunder – Kings : 120-131
Nuggets – Warriors : 100-98
Rockets – Clippers : 112-115

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0