Le joueur : Anthony Davis rebondit avec 42 points

34 points contre les Clippers en ouverture de la bulle, puis 14 petits pions lors d’une performance timide contre les Raptors samedi soir. Anthony Davis avait montré deux visages différents lors de ses deux premières sorties à Disney. Une réaction était attendue. Il n’a pas déçu. Chaud comme la braise, l’intérieur All-Star a passé 42 points au double-DPOY Rudy Gobert et les Lakers sont venus à bout du Jazz (116-108).

NBA
Dix ans après, les Lakers retrouvent la finale de la conférence Ouest
13/09/2020 À 06:18

"Le coach m’a juste demandé d’être agressif", confiait A.D. Message reçu. 28 tirs tentés, dont 8 derrière l’arc. 42 points mais aussi 12 rebonds et 4 passes. Et des fautes provoquées à la pelle (15 lancers). C’est justement en profitant d’un contact avec Gobert que Davis a planté un tir à trois points, avec le lancer bonus pour creuser l’écart dans la dernière minute (114-104). Donovan Mitchell (33 pts) a répondu avec sa propre action à quatre points mais c’était trop tard pour Utah.

Parce qu’il n’y a pas grand-chose à faire contre ces Lakers quand Anthony Davis est aussi agressif et aussi inspiré. Ce succès permet d’ailleurs à son équipe de valider sa place sur le trône de la Conférence Ouest. Une première depuis 2010 pour les Californiens.

La performance : jour de gloire pour Michael Porter Jr

Sans ses pépins physiques récurrents, Michael Porter Jr n’aurait sans doute jamais été drafté en quatorzième position en 2018. Il aurait probablement été bien plus haut, autour du Top 5. Sans ses blessures, il ne porterait pas les couleurs de Denver. Mais ce sont bien les Nuggets qui se régalent en profitant des talents du jeune prodige. Cette nuit, il a montré une partie de son potentiel en inscrivant 37 points – évidemment un record personnel – lors de la victoire en prolongation contre le Thunder (121-113).

37 pions tout en étant très efficace : 12 sur 16 aux tirs et même 12 rebonds en prime. Une démonstration de force d’un attaquant aussi bien à l’aise de loin que dans la peinture. "Il est très grand, il peut scorer, il a du touché et il peut marquer de plein de façon différente", témoignait son coach Mike Malone après la partie. Porter Jr a été bien alimenté par Nikola Jokic, auteur de 10 passes décisives. L’intérieur serbe a terminé avec un nouveau triple-double : 30 points et 12 rebonds en prime.

Chris Paul (23 points) avait arraché la prolongation sur la ligne des lancers-francs à 2,9 secondes de la sirène mais il venait justement de rater sa première tentative, qui était susceptible de faire gagner le Thunder. Avec cette victoire, Denver renforce sa troisième place à l’Ouest.

La confirmation : T.J. Warren brille encore pour Indiana

En l’absence du pivot All-Star Domantas Sabonis, les Pacers ont trouvé un nouveau patron. T.J. Warren, déjà auteur de 53 points la veille, s’est encore illustré cette nuit : 34 points et 11 rebonds pour porter Indiana, vainqueur de Washington (111-100). Il a notamment fait la différence en inscrivant 16 points dans le troisième quart temps, moment que les Pacers ont choisi pour passer un 22-2 aux Wizards pour recreuser l’écart (+9 à la mi-temps), cette fois-ci pour de bon. Pour ses débuts dans la bulle, Malcolm Brogdon a lui compilé 20 points, 7 rebonds et 6 passes.

Le duel : Zion Williamson domine son ami Ja Morant

Les deux meilleurs rookies de la promotion 2019, Zion Williamson et Ja Morant, sont des amis de longue date. Ils ont notamment joué ensemble sur le circuit AAU. Mais hier soir, pour leurs retrouvailles sur les parquets, il était hors de question de se faire des cadeaux. Surtout qu’il y avait une place en playoffs en jeu. Et c’est le numéro un de la draft qui a pris le dessus en menant les Pelicans à une précieuse victoire contre les Grizzlies (109-99).

Frustré par son temps de jeu lors des deux premiers matches (28 minutes en cumulé), Williamson a été entendu par son coach. Il a été aligné 25 minutes, le temps de marquer 23 points et de distribuer 5 passes décisives. Brandon Ingram a ajouté 24 unités. Zion a enfin pu se mettre dans le rythme et ça a fait la différence pour New Orleans - équipe battue lors de ses deux premières sorties - tout en se montrant plus prolifique que Morant, le favori pour le ROY. Le meneur de Memphis a terminé avec 11 points et 8 passes. Mais à 5 sur 21 aux tirs.

Les Pelicans peuvent encore rêver d’une qualification en playoffs, même s’il faudra sans doute faire un sans faute lors des cinq rencontres restantes. Les Grizzlies conservent eux la huitième place mais ils ont déjà perdu leurs trois premiers matches dans la bulle, tous contre des concurrents directs. C’est mauvais signe.

Le match : Shake Milton sauve les Sixers avec le trois points pour la gagne

L’équipe de Philadelphie avait besoin de se remettre en confiance après sa défaite contre Indiana. Un match marqué par l’altercation entre Joel Embiid et son coéquipier Shake Milton. Il fallait une victoire pour apaiser les troupes. C’est justement le même Milton qui a délivré les siens à 7 secondes de la sirène cette nuit. Les Sixers ont battu les Spurs de justesse (132-130) grâce à un tir primé assassin du jeune meneur. Ce dernier a été le facteur X sur la rencontre avec 16 points inscrits pour épauler son leader Embiid (27 pts, 9 rbds).

"Je pense que nous étions plus concentrés sur Embiid que sur le fait de défendre la ligne à trois points. Le gamin a pris un gros tir. Il faut lui donner du crédit", notait DeMar DeRozan (30 pts hier soir) à propos de l’action décisive. Un panier extérieur qui a sauvé Philadelphie d’une nouvelle défaite frustrante. En effet, les Sixers menaient de 14 points au cours du quatrième quart temps. Mais ils se sont encore effondrés et les Spurs en ont même profité pour reprendre l’avantage en comptant jusqu’à quatre longueurs d’avance. San Antonio rate là une occasion de se rapprocher encore un peu plus de la huitième place. Les joueurs de Gregg Popovich sont neuvièmes de leur Conférence mais ils talonnent les Grizzlies.

Les Français : Rudy Gobert efficace mais débordé

Battu avec le Jazz, Rudy Gobert a subi les foudres d’Anthony Davis cette nuit. Mais le pivot tricolore a tout de même terminé avec 16 points sans rater la moindre tentative (6 sur 6). Il a aussi capté 13 rebonds tout en écopant de 5 fautes.

Tous les scores

Heat - Raptors : 103-107
Thunder - Nuggets : 113-121
Wizards - Pacers : 100-111
Pelicans - Grizzlies : 109-99
Sixers - Spurs : 132-130
Jazz - Lakers : 108-116

NBA
LeBron James et Anthony Davis impériaux, les Bucks brillent sans Giannis
07/09/2020 À 05:25
NBA
Milwaukee au plus mal, Houston gifle les Lakers
05/09/2020 À 06:38