Heat – Celtics : 106-101

Miami mène la série 2-0

EuroLeague
L'ASVEL peut souffler, les matches annulés à cause du Covid-19 seront bien reprogrammés
19/10/2020 À 15:45

Encore un comeback héroïque du Heat. Et encore une victoire à la clé. 17 points de retard dans le deuxième quart temps, 13 à la pause. Mais Goran Dragic (25 pts) et ses coéquipiers n’ont rien lâché. Combatifs, c’est en deuxième période qu’ils sont allés chercher leur deuxième succès de suite contre les Celtics (106-101). Avec un troisième quart temps monstrueux pour reprendre le contrôle de la partie. Un 37-17 au retour des vestiaires, avec 15 points à 7 sur 8 aux tirs pour Bam Adebayo sur ces 12 minutes. Le pivot, fantastique et décisif lors du Game 1, a presque pris le dessus sur Boston à lui tout seul à ce moment-là. Alors qu'il restait très discret depuis le début de la partie. Son coach lui a demandé d'être plus agressif en défense après la pause. Il l'a écouté. Et son énergie s'est aussi transposé en attaque où, à force de couper, il s'est souvent retrouvé libre près du cercle pour dunker. Il a fini avec 21 points et 10 rebonds.

Miami était donc repassé devant à l’entame du quatrième quart temps (84-77). Portée par les 23 points de Kemba Walker, l’équipe de Boston a tenté de réagir. Mais le meneur All-Star a été dominé par Dragic dans les moments les plus chauds de la partie. 9 points pour le Slovène dans le quatrième quart temps. Les Celtics ont quand même eu des opportunités de revenir. Jaylen Brown (21 pts) ratait par exemple un trois-points qui aurait pu mettre les deux formations à égalité à 15 secondes du buzzer final. Dans la foulée, Jimmy Butler (14 pts et plusieurs interceptions dans les dernières minutes) convertissait deux lancers-francs pour sceller la victoire des siens.

Deux matches serrés, de forte intensité et de haut niveau dans cette série. Mais déjà deux victoires pour le Heat. Les joueurs d’Erik Spoelstra ont fait la moitié du boulot. Deux succès supplémentaires et ils seront qualifiés pour les finales NBA. Jayson Tatum (21 pts) et ses partenaires doivent réagir, et rapidement. Les murs de leur vestiaire tremblaient sous les hurlements après cette nouvelle défaite. Marcus Smart aurait passé un savon à ses coéquipiers. Une discussion houleuse, animée, qui témoigne des difficultés de la franchise du Massachussetts depuis le début des finales de Conférence. Les Celtics n'avaient pas exemple jamais été dominés à ce point sur un quart temps (le troisième). Et hier soir, c'est ce qui leur compte le match.

Jeep Elite
Villeurbanne se reprend à Cholet
11/10/2020 À 21:53
NBA
Les Lakers veulent en finir : le maillot "Black Mamba" est de sortie
09/10/2020 À 08:21