La belle histoire. Il y a trois semaines encore, Anthony, 35 ans, était au chômage et nourrissait peu d'espoir de poursuivre sa carrière NBA. Son dernier match remontait à octobre 2018 sous le maillot des Houston Rockets, qui l'avaient ensuite cédé à Chicago en janvier, sans qu'il ne dispute de match pour les Bulls.

Mais finalement les Blazers, à la peine en ce début de saison ont fait le pari d'engager l'ailier vétéran, dix fois All-Star, pour un contrat d'un an non-garanti. Ce qui signifie que le club peut choisir ou non d'y mettre un terme jusqu'à début janvier. Au-delà de cette date, s'il est dans le "roster", il est assuré d'aller à son terme.

NBA
Après LeBron, Davis : Lakers a prolongé ses deux stars
HIER À 04:17

Et pour l'heure Anthony fait tout ce qu'il faut pour justifier la confiance placée en lui. Ses stats sur la semaine écoulée, soit sur les trois derniers matchs de Portland sont de 22,3 points, à 57,4% au tir dont 45,5% à trois points, et 7,7 rebonds de moyenne.

Une performance remarquable, qui coïncide en outre avec le redressement de son équipe victorieuse de ses trois derniers matches et désormais 11e au classement à l'Ouest, mais souffre pourtant de la comparaison avec celles d'autres stars de la Ligue.

Le prodige slovène de Dallas Luka Doncic compile lui quasiment un triple-double de moyenne sur la même période (30,3 pts, 9 rbds, 9 passes), LeBron James a lui tourné avec 27,5 points et 11 passes, quant à James Harden, auteur de 60 points en 31 minutes contre Atlanta, il a lui rejoint Michael Jordan au nombre de matches (4) réussis avec cette marque.

A l'Est, sans contestation cette fois, le joueur de la semaine est le MVP de la saison passée, Giannis Antetokounmpo, dont les 34,8 points, 11,3 rebonds, 4 passes décisives et 1,5 contre de moyenne ont coïncidé avec quatre victoires de Milwaukee en autant de matches.

NBA
Lakers, Clippers, Harden : les gagnants et les perdants de la Free Agency
03/12/2020 À 11:32
NBA
Noah et la NBA, c'est peut-être bien fini
02/12/2020 À 07:01