Revenir à la normale. Voici le plan des Golden State Warriors qui ont présenté aux autorités locales de Californie un plan à plus de 25 millions d'euros visant à rouvrir leur salle, le Chase Center, à 50% de sa capacité pour la prochaine saison de NBA, rapporte vendredi ESPN. Joe Lacob, propriétaire de la franchise de San Francisco, a assuré que les Warriors étaient prêts à lourdement investir pour faire tester chaque fan, employé et joueur des Warriors à chaque match à domicile ou chaque jour où ils viendraient au Chase Center.

Des tests ultra-rapides à l'entrée du Chase Center

NBA
Noah et la NBA, c'est peut-être bien fini
HIER À 07:01

"Je ne veux pas seulement montrer au monde comment nous pouvons le faire maintenant, je suis prêt à dépenser de l'argent pour le faire", a affirmé Lacob, qui a fait fortune dans la biotechnologie. Des tests PCR, élaborés par trois entreprises de la Silicon Valley, aux résultats ultra-rapides, quinze minutes environ, seraient ainsi mis en place à l'entrée de la salle. Dans la bulle de Disney World où le championnat s'est terminé de fin juillet à mi-octobre, la NBA a utilisé des tests PCR dont les résultats sont pour la plupart revenus le lendemain.

Le coronavirus "ne doit pas durer plusieurs années, car si c'est le cas, la NBA disparaîtra. On ne peut pas faire vivre cette ligue sans la présence de fans. On le peut pendant un an, mais imaginons que la situation n'ait pas changé à ce moment-là. Cela causerait d'importants dégâts financiers à beaucoup de gens", a ajouté Lacob. Problème pour son plan : la Californie interdit les rassemblements de masse depuis le début de la pandémie, raison pour laquelle les Lakers de Los Angeles ont annoncé mercredi que les matchs au Staples Center se joueraient à huis clos jusqu'à nouvel ordre.

Et la ville de San Francisco a annoncé cette semaine de nouvelles restrictions, comme l'interdiction de servir à manger dans les restaurants et une réduction de capacité d'accueil dans les gymnases et les cinémas, en raison de l'augmentation des cas dans la baie. Lacob pense tout de même que son plan sera finalement approuvé par les autorités de santé publique de la ville et de l'État, une fois qu'il aura prouvé sa fiabilité scientifique. "A nous de la démontrer, utilisons pour cela notre argent, nos ressources, nos sept à huit mois de travail', a-t-il conclu.

NBA
Contrat max ou boulet, bonnes affaires : quel est le juste prix d'un joueur NBA ?
26/11/2020 À 15:16
NBA
Le camp d'entraînement avant mieux ? Toupane invité par les Warriors
25/11/2020 À 06:38